Docteur Chivoret Eric

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je prends un anticoagulant NACO (nouvel anticoagulant oral), je vais être opéré : les bons conseils - Docteur Chivoret Eric - Docvadis

Je prends un anticoagulant NACO (nouvel anticoagulant oral), je vais être opéré : les bons conseils

Vous prenez un traitement anticoagulant de la famille des NACO (nouvel anticoagulant oral). Il est prescrit pour prévenir la formation de caillots (de thromboses) dans votre circulation sanguine, fluidifie le sang mais peut augmenter votre risque de saigner. Aussi avant certaines opérations chirurgicales comportant un risque accru de saignements, le médecin vous demandera d’interrompre quelques jours votre médicament. Voici quelques conseils simples à suivre.

7 bons conseils pour gérer mon traitement anticoagulant en cas d’intervention chirurgicale:

J’informe mon chirurgien de mon traitement anticoagulant NACO et je me renseigne auprès de lui sur le risque de saignement durant l’intervention.

Je prépare les documents à apporter à ma consultation de pré-anesthésie

  • a. mon dossier médical,

  • b. toutes les ordonnances de mes traitements en cours,

  • c. les boîtes des médicaments que je prends en automédication,

  • d. les résultats de mes examens complémentaires (prises de sang, radiographie, ECG etc.),

  • e. les coordonnées du médecin qui me prescrit le NACO.

J’informe le médecin anesthésiste de mon traitement anticoagulant, des raisons de sa prescription, de mon état de santé et de mes antécédents médicaux. Je lui pose toutes les questions qui me préoccupent concernant l’intervention, le risque de saignement et la gestion de mon traitement NACO.

Si mon risque de saignement durant l’intervention a été jugé peu important, je prends mon dernier comprimé de NACO avant l’intervention en fonction du schéma habituel de mon traitement :

  • a. si je prends habituellement un comprimé matin et un comprimé le soir, je prends le dernier comprimé la veille au matin et je saute celui de la veille au soir et du matin de l’intervention ;

  • b. si je prends habituellement seulement un comprimé le matin, je prends le dernier comprimé la veille au matin et je saute celui du matin de l’intervention ;

  • c. si je prends habituellement seulement un comprimé le soir, je prends le dernier comprimé l’avant-veille au soir et je saute celui de la veille au soir.

  • d. Après l’intervention, je reprends mon médicament NACO quelques heures après la fin de l’opération, quand le chirurgien et l’anesthésiste m’y autorisent.

Si l’intervention que vais subir expose à un risque de saignement :

  • a. j’interromps mon traitement quelques jours avant l’intervention, le temps que le NACO soit éliminé de mon organisme (en général 3 à 5 jours selon le type de NACO) ;

  • b. je n’ai pas d’analyse mesurant ma coagulation à faire ; mais le plus souvent une prise de sang pour évaluer ma fonction rénale (taux de créatinine) sera réalisée.

  • c. Après l’intervention, je reprends mon traitement NACO dès que le risque de saignement est jugé faible par mes médecins.

Si l’anesthésiste et le médecin qui m’a prescrit le NACO le jugent nécessaire, je prends un autre traitement anticoagulant (héparine) durant l’interruption du NACO.

Je suis scrupuleusement les indications de l’anesthésiste et du chirurgien et je n’hésite pas à leur demander des précisions si je n’ai pas bien compris leurs instructions.

La décision d’interrompre ou non votre médicament NACO sera prise par l’anesthésiste en concertation avec votre chirurgien et éventuellement le médecin qui vous l’a prescrit. Pour les interventions n’exposant pas à un risque accru de saignement, cela ne sera pas nécessaire. 

CABINET MEDICAL D' EBBLINGHEM

655 Route de Lynde ,
59173 Ebblinghem, France

Contacts

  • Fixe : 0328432002
  • Fax : 0328432266
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • J'apprends à bien contrôler mon asthme

    Un asthme mal équilibré nuit à la qualité de la vie au quotidien. En suivant des mesures simples et les conseils de son médecin, on peut contrôler et équilibrer sa maladie.

    Lire la suite
  • Je suis enceinte et j'ai de l'hypertension artérielle

    Une femme sur dix souffre d’hypertension artérielle pendant sa grossesse. Surveiller sa pression durant la grossesse est important. Pourquoi ?

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • J’ai une BPCO et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne souffrant de BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), l’anesthésiste doit évaluer la sévérité des troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et faciliter les suites post-opératoires.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale