Le site du Docteur Eric AIREAULT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je réagis face aux risques liés au surpoids - Le site du Docteur Eric AIREAULT - Docvadis

Je réagis face aux risques liés au surpoids

Le surpoids est un élément qui, cumulé à d’autres, est susceptible d’entraîner de graves complications cardiovasculaires. Un poids excessif doit être particulièrement suivi et traité.

Qu’est-ce que le surpoids ?

  • Le surpoids est la conséquence d’un apport trop important de calories pour une trop faible dépense énergétique.

  • Le surpoids est particulièrement dangereux lorsqu’il se manifeste par une « bouée » autour de la taille.

  • On le détermine grâce à l’indice de masse corporelle (IMC) et à la mesure du tour de taille

Comment puis-je calculer mon indice de masse corporelle ?

(Indice de masse corporelle) IMC = poids / Taille au carré (taille x taille)

Exemple : je pèse 85 kg, je mesure 1,72 m
Mon indice de masse corporelle est :
85 / (1,72 x 1,72) = 2,95
Le résultat est un indice de 28,8

Voici comment interpréter les résultats

IMC compris entre 18,5 kg/m2 et 24,9 kg/m2 = poids normal.

IMC égal ou supérieur à 25 kg/m2 = surpoids.

IMC égal ou supérieur à 30 kg/m2 = obésité.

L’obésité est :

  • Modérée entre 30 et 34,9 kg/m2.

  • Sévère entre 36 et 39,9 kg/m2.

  • Massive au-dessus de 40 kg/m2.

Ce calcul est réservé aux adultes jusqu’à 65 ans.

Comment dois-je mesurer mon tour de taille ?

  • Mesurez votre tour de taille au niveau du nombril.

  • On parle de surcharge abdominale lorsque le tour de taille est : ≥ 102 cm chez les hommes et ≥ 88 cm chez les femmes

Quels sont les risques encourus si je ne fais rien ?

Le surpoids augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de problèmes articulaires.
Le surpoids s’accompagne généralement de complications (excès de cholestérol, hypertension), qui constituent eux-mêmes des facteurs de risque.
Tous ces facteurs de risque, conséquences du surpoids, sont réunis sous le terme de syndrome métabolique.
Le syndrome métabolique peut être à l’origine de maladies cardiaques, de diabète ou encore d’attaque cérébrale ou AVC (accident vasculaire cérébral).
Sa définition repose sur cinq éléments :

  • une surcharge abdominale (un gros ventre et un indice-IMC trop élevé) ;

  • un taux de triglycérides élevé (à contrôler lors d’une analyse de sang) ;

  • un cholestérol HDL bas (bon cholestérol ) ;

  • une hypertension artérielle (vérifier votre tension à chaque consultation) ;

  • une hyperglycémie (à contrôler lors d’analyses de sang).

La présence de trois de ces éléments suffit à établir le diagnostic de risque.

Par ailleurs, le surpoids et/ ou l’obésité sont associés à un risque de développer plusieurs types de cancers que ce soit des cancers digestifs (œsophage, pancréas, colorectal, vésicule biliaire, foie), gynécologiques (sein, utérus, ovaire), urologiques (rein, prostate) ou du sang (leucémies, lymphomes). 

De plus, après un cancer, le surpoids et l'obésité augmentent le risque de mortalité, ainsi que celui de développer une récidive ou un autre cancer.

Comment puis-je réagir ?

  • Il n’est jamais trop tard pour réagir et reprendre votre santé en main.

  • Les premiers bénéfices sont rapidement sensibles.

  • Uneperte de 5 à 10 % de votre poids réduit de façon significative votre risque cardiovasculaire.

  • L’amélioration repose sur le traitement des différents symptômes, puis sur la mise en œuvre de règles d’hygiène et de diététique simples et la reprise d’une activité physique.

  • Une aide psychologique peut vous permettre de vous réconcilier avec votre image et de vous apprendre à vous mettre en valeur.

  • L’aide d’un diététicien ou d’un nutritionniste peut améliorer votre comportement avec la nourriture.

  • Notez ce que vous mangez.

  • Notez vos activités physiques quotidiennes.

  • Notez les difficultés que vous rencontrez (exercice, nourriture...).

  • Parlez-en lors d’une prochaine consultation.

Cabinet médical

9 RUE JEAN JAURES ,
18120 MASSAY, France

Contacts

  • Fixe : 02 48 51 97 07
  • Fax : 02 48 51 96 87
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Gale : traitement et "nettoyage de printemps" pour toute ma famille

    La gale est une affection cutanée contagieuse. Elle se traite bien. Certains gestes permettent de se débarrasser de tout risque de recontamination.

    Lire la suite
  • Je prends conscience du réel danger d’un bronzage en cabine

    Les cabines de bronzage attirent chaque année de nombreux clients, souvent inconscients du risque qu’ils encourent. Car, bien loin des supposés bénéfices qu’apporteraient les rayons UV pour préparer la peau au soleil, les cabines de bronzage sont impliquées dans l’augmentation du nombre de mélanomes, les plus graves cancers de la peau.

    Lire la suite
  • Mon traitement peut être dangereux pour la conduite automobile

    Différents médicaments peuvent perturber votre aptitude à conduire. Afin que vous soyez immédiatement prévenu de ces risques, une alerte visuelle, ou pictogramme informatif, est apposée sur le conditionnement extérieur de ces traitements. Il existe trois pictogrammes de couleur en fonction du niveau de risque du médicament sur la conduite automobile.

    Lire la suite
  • Comment puis-je aider une personne diabétique en cas de malaise ?

    Un malaise chez un diabétique est presque toujours une hypoglycémie. Il est préférable de bien connaître la situation avant de venir en aide à la personne en difficulté. Des réflexes simples permettent d'éviter les complications qui peuvent conduire à une hospitalisation.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les médicaments biosimilaires

    Ces dernières années des médicaments biologiques (produits à partir d’une cellule ou d’un organisme vivant ou dérivés de ceux-ci) ont été développés dans le traitement de maladies comme le cancer, les maladies inflammatoires ou autres. Comme pour tout nouveau médicament, les médicaments biologiques sont protégés de la copie pendant un certain nombre d’années par un brevet ; et à l’expiration de celui-ci, ils peuvent être fabriqués par d’autres industriels que ceux propriétaires du brevet. On parle alors de médicament biosimilaire. Votre médecin vous a prescrit un médicament biosimilaire ; vous aimeriez savoir de quoi il s’agit exactement et s’il est aussi efficace et aussi fiable que le médicament biologique de référence (ou médicament princeps).

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale