Dr Sylvie ROUX-GUINOT

Endocrinologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

Diabète gestationnel: définition, origine, conséquences pour votre bébé

Le diabète gestationnel est la découverte d’une hyperglycémie (augmentation du taux de sucre dans le sang) diagnostiquée pour la 1° fois pendant la grossesse. Il est dû au fait que le pancréas (organe qui produit l’insuline) de la mère n’arrive pas à augmenter sa production d'insuline au cours de la grossesse. Cette hyperglycémie de la mère traverse le placenta ; le pancréas du bébé sécrète alors de l’insuline pour normaliser sa propre glycémie. L’insuline stimule la sécrétion de graisse, ce qui entraine de gros bébés

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Pour l’OMS, le diabète gestationnel est la découverte d’une hyperglycémie (augmentation du taux de sucre dans le sang) diagnostiquée pour la 1° fois pendant la grossesse.

 

Cette  définition ne distingue pas deux types de population de femmes.

 

- Les femmes qui n’avaient pas de diabète auparavant et qui ne présentent aucun facteur de risque : dans ce cas, il serait préférable de parler d’hyperglycémie gestationnelle, car le mot diabète fait peur. Leur diabète gestationnel disparaîtra après l’accouchement.

Il touche, donc, des femmes « normales » qui ne développent un diabète que pendant leur grossesse.

 

- Les femmes qui avaient un diabète de type 2 (non insulinodépendant) méconnu avant leur grossesse ; ces femmes ont un risque élevé de complications et de récidive de ce diabète lors de grossesses futures.

Quel est son origine ?

Au cours de la grossesse, le placenta produit des hormones qui s’opposent à l’action de l’insuline. L’insuline est l’hormone qui contrôle le taux de sucre dans le sang. Lorsque le pancréas (organe qui produit l’insuline) de la mère n’arrive pas à augmenter sa production au cours de la grossesse, le taux de sucre augmente dans le sang maternel. On parle alors de diabète gestationnel.

Cette hyperglycémie apparaît le plus souvent au cours du 2ème trimestre de la grossesse, mais parfois dès le 2-3ème mois.

Les conséquences pour votre bébé :

l’hyperglycémie de la mère traverse le placenta ; le pancréas du bébé sécrète alors de l’insuline pour normaliser sa propre glycémie. L’insuline stimule la sécrétion de tissu adipeux (graisse), en particulier au niveau de l’abdomen, ce qui entraîne, pendant la grossesse, de gros bébés, et dans les heures qui suivent l’accouchement une possible hypoglycémie (le bébé continue à sécréter de l’insuline, mais ne reçoit plus d’excès de sucre de la part de sa mère).

 

Les facteurs de risque

-       Les femmes ayant déjà eu un diabète gestationnel

-       Les femmes  âgées de plus de 35 ans

-       Les femmes en surpoids dont l’IMC était supérieur à 25-27 kg/m2 avant la grossesse (IMC = indice de masse corporelle = poids/taille en mètre au carré)

-       Antécédents de diabète dans la famille

-       Les femmes qui ont accouché d’un bébé de plus de 4 kg (macrosomie) ont plus de risque de développer un diabète gestationnel.

En savoir plus

- Pourquoi et comment dépister le diabète gestationnel

- Prise en charge du diabète gestationnel

Cabinet Médical

1 Rue de Beaune,
75007 Paris-7E-Arrondissement, France

Contacts

  • Fixe : 01 42 96 36 72
  • Fax : pas de fax
  • Fixe : 01 42 96 36 72
  • Fax : pas de fax
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Urgences et premiers soins

Je souhaite contacter les urgences. Qui dois je appeler ? Pour quoi ?

Le SAMU (15) : Réponse en direct.
Urgences Médicales. Blessés par accident. Malaise dans un lieu public. Accident du travail

Les POMPIERS (18) : Réponse en direct.
Incendie. Accident de la route. Accident domestique, c'est-à-dire survenant à la maison. Explosion. Intoxication au Gaz ou toxiques. Noyade.

La SECURITE (17) : Réponse en direct.
Accident de la route.

L'URGENCE (112) : Service centralisateur.

Numéro européen à utiliser de préférence depuis un téléphone mobile.
Votre appel sera dirigé vers un des services de secours le plus proche.

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale