drs louis et brigitte toulmé
Mon enfant est autiste, je m'informe sur sa scolarisation. - drs louis et brigitte toulmé - Docvadis

Mon enfant est autiste, je m'informe sur sa scolarisation.

La scolarisation des enfants autistes est très souvent conseillée, car toujours bénéfique pour l'évolution des troubles liés à l'autisme. Cependant, la forme que prendra cette scolarisation sera très différente selon la sévérité du handicap de votre enfant.

Que dit la loi ?

La loi de 2005 sur le handicap et plus récemment, la loi de refondation de l'école rend accessible de plein droit l'inscription de votre enfant dans l’école de votre quartier, constituant son établissement scolaire de référence. Attention toutefois, inscription ne signifie pas obligatoirement scolarisation ! Cette décision dépend de la sévérité du handicap de votre enfant, et sera prise après concertation entre la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de votre département et l'établissement scolaire en question.

Quels sont les avantages de la scolarisation ?

Une éducation précoce et très structurée améliore les acquisitions des enfants autistes. Si elle est possible, la scolarisation en milieu classique est fortement recommandée, permettant à votre enfant d’apprendre beaucoup au contact des autres enfants. Avant six ans, son cerveau est encore très malléable et donc plus réceptif aux changements. La scolarisation et la socialisation qui en découle participent fortement à son développement.

Quel type de scolarité pour mon enfant ?

Dans un premier temps, la MDPH de votre département montera avec vous un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS). Celui-ci définira les modalités de déroulement de la scolarité et les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales répondant aux besoins particuliers de votre enfant.

Ainsi, le PPS de votre enfant détermine le type de scolarisation qu’il va suivre. Celui-ci dépend de plusieurs facteurs : s’il n’a pas ou peu de troubles du comportement et n’a pas besoin d’aide permanente, il peut aller à l’école seul et donc faire une intégration classique. S’il a besoin d’un accompagnement personnalisé, il pourra bénéficier d’une Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) ou des Services d'Éducation Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD). Si les troubles sont trop importants, et notamment si l'autisme de votre enfant s'accompagne d'une lourde déficience intellectuelle, une prise en charge au sein d'une structure spécialisée sera inévitable.

Qu’est-ce qu’une Auxiliaire de Vie Scolaire ?

Les AVS sont des professionnels intervenant dans les établissements scolaires auprès d’enfants handicapés intégrés au sein d’une classe scolaire ordinaire ou d'une classe spécialisée. Ils ont pour mission de faciliter l’intégration des élèves et interviennent au quotidien auprès de l’élève ou en soutien des équipes enseignantes.

Que sont les Services d’Education Spéciale et de Soins à Domicile ?

Les SESSAD regroupent des professionnels de l’autisme : pédopsychiatres, psychologues, psychomotriciens, orthophonistes, éducateurs spécialisés, instituteurs spécialisés ou encore travailleurs sociaux. Ils ont pour mission d’aider l’enfant à réintégrer son milieu naturel de vie (famille, école). Au quotidien, ils assurent les soins, le soutien éducatif et le suivi nécessaire.

Si une scolarisation normale est impossible, que puis-je faire ?

Si votre enfant ne peut pas intégrer une classe ordinaire, la MDPH pourra le diriger vers une classe spécifique qui accueille soit uniquement des enfants autistes, soit des enfants souffrant d’un handicap mental, avec parmi eux des enfants autistes. Située à l’intérieur d’une école ordinaire, cette classe s’appelle une Classe d’Intégration Scolaire (CLIS) dans le primaire, et une Unité Localisée d’Inclusion Scolaire (ULIS) au collège puis au lycée. Il existe également maintenant des ULIS-PRO dans les lycées professionnels.

Pour les troubles les plus importants, l'accueil en établissement spécialisé sera la dernière solution proposée par la MDPH. Les Instituts Médico-Educatifs (IME) prennent ainsi en charge toutes les formes sévères d'autisme, en s'attachant tout particulièrement à développer l'autonomie des enfants.

Dans certains cas, vous pouvez si vous le souhaitez scolariser votre enfant à la maison. Pour cela, renseignez-vous auprès de la MDPH et des associations de parents qui proposent parfois un accompagnement à domicile des enfants autistes, en vue d’une intégration future à l’école. Cependant, la socialisation et le contact avec d'autres enfants, autistes ou non, que permet la scolarisation sont particulièrement importants pour le développement de votre enfant. Quoi qu'il en soit, entourez-vous toujours de professionnels de l'autisme.

cabinet des drs toulmé

21 place abbé pierre ,
76290 Montivilliers, France

Contacts

  • Fixe : 02 35 55 70 28
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • Je comprends l’importance du suivi médical après chirurgie de l’obésité

    Après une chirurgie de l’obésité, une surveillance immédiate et sur le long terme est indispensable en raison des carences nutritionnelles possibles, de la métamorphose corporelle, et des changements psychiques. Vous serez ainsi régulièrement suivi par les professionnels de santé appartenant à l’équipe multidisciplinaire qui a posé l’indication opératoire.

    Lire la suite
  • J'apprends à vivre avec les séquelles du cancer

    Le cancer et ses traitements laissent parfois des traces, comme une ablation du sein ou une dérive de l'appareil digestif. Associés à des problèmes moins visibles (incontinence, problèmes sexuels, fatigue...), ces séquelles sont souvent dures à porter après un cancer.

    Lire la suite
  • Je prends un AVK, antivitamines K : pourquoi surveiller l'INR?

    Un traitement par AVK vous expose à deux types de risque : hémorragie ou thrombose. Il est indispensable d’observer la prescription de votre médecin et de contrôler régulièrement votre INR. L'INR mesure la fluidité de votre sang. Vous devez par ailleurs connaître les signes évoquant une possible hémorragie.

    Lire la suite
  • J'attends un bébé : je respecte démarches et examens obligatoires.

    Durant la grossesse, des consultations et des examens sont obligatoires. Des démarches sont à effectuer pour préparer l’arrivée de bébé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale