Docteur François PERRUC MONTUSSAN

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Vaccination antigrippale A H1N1

 La grippe A H1 N1 peut ^rtre mortelle, c'est heureusement rare, en plus des mesures d'hygiène, le vaccination mérite d'être employée.

Par manque de clarté, en oscillant entre catastrophisme et fausse sérénité, la présentation nationale de l’épidémie de Grippe A (H1N1) 2009 a manifestement causé des inquiétudes inutiles dans la population.  Afin de clarifier ce débat, prenons de la hauteur en citant des sources dont nous sommes certains de l’indépendance vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique et des gouvernements « dominants » de la planète.

 

1° OMS

 

Dans le monde, près de 11 000décès liés au virus A (H1N1) 2009 ont été rapportés, confirmés et notifiés depuis le début de l’épidémie. (OMS)

 

L'Organisation mondiale de la santé a averti jeudi qu'il était encore "trop tôt" pour dire que la pandémie de grippe A, qui a fait près de 10.000 morts dans le monde depuis le printemps, est "terminée", car le virus se propage toujours à des "niveaux élevés" dans l'hémisphère nord. La transmission du virus H1N1, déclaré par l'OMS première pandémie du siècle, est particulièrement active en ce moment en France, République tchèque, Suisse, Kazakhstan et Kirghizstan ainsi qu'en Russie, a remarqué le Dr Keiji Fukuda, conseiller spécial à la direction générale de l'OMS lors d'une conférence de presse

De plus, a-t-il souligné, la vague de grippe H1N1 survenue dans l'hémisphère nord au tout début de la saison froide pourrait être suivie d'une deuxième, car le virus s'est "propagé incroyablement tôt pour une grippe" cet hiver. C'est l'une des raisons pour laquelle l'OMS estime que le vaccin reste toujours d'actualité. "Ce virus pandémique s'est vraiment propagé dans le monde entier et il est probable que l'infection continue à circuler durant un certain nombre d'années", a martelé le responsable de l'OMS jugeant "toujours prudent de continuer les vaccinations".

 

         2° Agence de l’hospitalisation

A l’hôpital, on note une diminution du nombre de passages aux urgences pour grippe dans la plupart des régions. Les nombres hebdomadaires de cas graves et de décès semblent se stabiliser

► 41 cas graves hospitalisés pour grippe en semaine 50, soit un total de 804 depuis le début de l’épidémie.
► Au 15 décembre, 24 décès liés au virus A (H1N1) 2009 depuis le dernier bulletin, soit un total de 150 décès depuis le début de l’épidémie, dont 25 sans facteur de risque connu.

3° GROG et Sentinelles

 

Le virus A (H1N1) 2009 représente la quasi totalité des virus grippaux isolés ces dernières semaines. (GROG)

En semaine 50 (du 7 au 13 décembre 2009), la circulation du virus A (H1N1) 2009 se stabilise à un niveau élevé sur l’ensemble du territoire.
Les réseaux Grog et Sentinelles montrent une stabilisation des consultations à un niveau élevé à  722 000 consultations pour infections respiratoires aiguës liées à la grippe A (H1N1)2009 (données non consolidées) estimées par le Réseau des Grog.

 

4° Pharmacovigilance

 

Trois nouveaux cas de résistance à l’oseltamivir (Tamiflu®) ont été détectés en France métropolitaine, ce qui porte le nombre total à 5. La survenue de cas sporadiques de résistance à l’oseltamivir n’est pas un évènement inattendu.

 

         5° Direction Générale de la Santé

 

Depuis le début de l'épidémie, 153 décès liés à la grippe A ont été dénombrés en France métropolitaine, a indiqué jeudi le directeur général de la Santé Didier HOUSSIN. Il a ajouté que 831 cas graves - ayant nécessité une hospitalisation ont été recensés à ce jour.

 

         Je crois indispensable de vous communiquer ces d onnées objectives sur l’évolution de ce qui rentre bien dans la définition d’une pandémie.

Maintenant que faire devant cette progression des cas en Gironde qui est en retard sur l’Ile de France quand aux nombres de cas donc de complications potentielles de la grippe ?

Je pense qu’il est raisonnable de se faire vacciner 153 Morts coté grippe zéro pour le vaccin, le score est sans appel. Ramené au département cela fait un mort, pas de quoi s’alarmer sauf pour la famille de celui qui en est mort justement. 804 Hospitalisation donc six en Gironde, mêmes remarques que précédemment. Les arrêts de travail même s’ils sont en nombre important ne paralysent pas la vie économique du pays mais la vaccination de masse permettrait une atténuation voire un arrêt de la propagation virale y compris et ce n’est pas très solidaire pour les non vaccinés qui bénéficieraient de la couverture globale de la population.

Personne ne connaît vraiment le potentiel évolutif de cette pandémie. Ce développement ressemble à celui d’un feu de broussailles il peut être très contenu, il peut couver et repartir ce qui semble la perspective la plus crédible ou il peut exploser ce qui n’est pas à exclure même si ce n’est pas la situation la plus potentiellement réalisable.

Quelque soit le choix de chacun, nous n’assisterons pas à une pandémie qui fera des centaines de milliers de victimes comme en 1918 avec la Grippe Espagnole car nous disposons maintenant d’antibiotiques qui permettent de traiter les complications infectieuses de la Grippe ce qui n’était pas le cas en 1918.

Il faut raison garder, l’épidémie de Grippe Asiatique qui a fait en 1969-1970 environ 34 000 morts en France n’a pas entraîné un seul article de presse en dehors du décès de la compagne de MALRAUX, Louise de VILMORIN.

La couverture vaccinale qui se développe malgré les lenteurs d’une gestion « socialisée » qui rappelle les grande s heures de la gestion des pays de l’Est avant la chute du Mur de Berlin permettra un ralentissement de la progression de la pandémie dans notre pays. 

En conclusion, ne laissez pas évoluer une infection surtout des sphères pulmonaires, urinaires ou ORL car une surinfection grippale dans ce cas là conduit tout droit aux complications. Faites vous vacciner pour vous et surtout pour les autres en faisant preuve de cette solidarité qui fait à juste titre la fierté des Français. Suivez les recommandations d’hygiène concernant le lavage des mains, les précautions vis-à-vis de l’émission d’aérosols lors de la toux, n’amenez pas votre enfant à l’école ou à la crèche en cas de fièvre et surtout pas en cas de doute fort sur une infection grippale. N’ayez pas peur mais ne négligez pas pour autant cette pandémie, passez de bonnes fêtes

                   Dr François PERRUC

 

CABINET MEDICAL DE MONTUSSAN

42 AV de VERDUN , 33450 MONTUSSAN, France

Contacts

Téléphone : 05 56 72 44 79

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale