Le site du Docteur Jean-Paul LEMBELEMBE, gériatre

Gériatrie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Diabète et artères - Le site du Docteur Jean-Paul LEMBELEMBE, gériatre - Docvadis

Diabète et artères

Le diabète, s’il est mal équilibré, peut entraîner des complications. L'excès de sucre dans le sang peut abîmer les vaisseaux sanguins. Ces lésions, une fois installées, sont irréversibles : c’est pourquoi il est essentiel de bien contrôler votre diabète pour les prévenir. Vous surveillerez avant tout vos pieds et l'apparition de douleurs au niveau des jambes.

Qu’est-ce que l’artérite ?

L’excès de sucre prolongé dans le sang, en cas de diabète mal contrôlé, entraîne des lésions des artères qui

« s'encrassent » et se bouchent progressivement. C’est l’athérosclérose.
L’hyperglycémie n’est pas la seule responsable. L’excès de cholestérol, le tabac et l’hypertension artérielle sont également en cause. Lorsque l’athérosclérose atteint les artères des jambes, on parle d’artérite. La particularité de l’artérite chez les diabétiques est de toucher plus souvent les petites artères des jambes et des pieds.

Quelles sont les conséquences de l’artérite ?

Elles sont liées aux problèmes de circulation sanguine provoqués par l’artérite. Mal vascularisée et mal oxygénée, la peau des jambes et les pieds devient plus fragile et présente des risques d’ulcération et d’infection. Dans les cas extrêmes, un arrêt brutal de la circulation (thrombose) peut survenir et aboutir à la gangrène de la zone concernée, qui peut conduire à l’amputation.

Est-ce que l’artérite peut toucher d’autres organes ?

Oui. Elle peut également s’étendre aux vaisseaux du cœur et du cerveau et associe donc des risques d’infarctus du myocarde et d’attaque cérébrale. L’artérite peut être à l’origine de troubles sexuels (de la dysfonction érectile à l’impuissance).

Est-ce douloureux ?

  • Oui, la douleur est un signal d’alerte. Elle se manifeste sous forme de douleur au niveau des mollets survenant pendant la marche et disparaissant en quelques minutes au repos. Aun stade plus évolué, peuvent apparaître des douleurs nocturnes.

  • Et non. Le diabète peut s’accompagner dans certains cas d’une atteinte des nerfs empêchant de ressentir toute douleur et permettant à l’artérite d’évoluer silencieusement.

En plus de la douleur, quels sont les autres signes d’alerte ?

  • L’apparition brutale d’une ulcération noirâtre d’un orteil, du bord du pied ou d’un talon.

  • Une sensation de pieds froids.

  • Des ongles épais et jaunâtres.

Peut-on dépister l’artérite ?

Au début, l’artérite est silencieuse. On ne ressent rien, d’où l'importance de l’examen physique de vos pieds et de vos jambes (palpation, auscultation), à la base de la surveillance de votre diabète. Si nécessaire, un examen Doppler des artères permet de vérifier l’état de la circulation sanguine dans vos jambes.

Comment éviter l’artérite ?

La prévention est fondamentale. Elle passe par :

  • Un bon équilibre du diabète.

  • L’arrêt du tabac, la normalisation du cholestérol et de la pression artérielle.

  • Une bonne hygiène des pieds. Portez des chaussures adaptées : souples, larges et à talon plat.

  • Une marche quotidienne qui développe les artères des jambes.

L’artérite est l’une des principales complications du diabète, et c’est la principale cause d’amputation non traumatique des pieds. Ménagez et surveillez vos pieds. En cas de lésion, consultez immédiatement votre médecin ou une unité du pied diabétique d’accès rapide dans un service de diabétologie.

Clinique des Augustines


Hôpital de jour gériatrique, consultation mémoire, 4 faubourg Saint Michel ,
56140 MALESTROIT, France

Contacts

  • Fixe : 02 97 73 18 23
  • Fax : 02 97 73 18 31
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • 7 raisons de bien faire vos examens chaque année si vous avez du diabète

    Vous avez du diabète et votre médecin vous a expliqué l’importance des examens à réaliser chaque année. Choisissez parmi ces 7 déclinaisons, les sujets et les formats qui vous intéressent : 4 fiches, 2 vidéos et 1 quiz. Vous comprendrez mieux pourquoi surveiller son évolution, évaluer l’efficacité de votre traitement (le bon équilibre de votre diabète) dépister, surveiller et traiter d’éventuelles complications.

    Lire la suite
  • J'ai de l'artérite des membres inférieurs : je comprends ma maladie

    L’artérite des membres inférieurs provoque une diminution progressive du flux de sang dans les jambes. Elle a des conséquences directes sur la capacité à marcher.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur l’insuffisance rénale chronique

    Cette vidéo permet de comprendre l’insuffisance rénale chronique, sa prise en charge, les contrôles mis en place, les bilans, leur fréquence. Le Professeur Luc Frimat apporte un éclairage complet, documenté et pédagogique pour les patients et leur entourage.

    Lire la suite
  • Rétrécissement aortique : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement un rétrécissement aortique. Encore appelé sténose aortique, c’est une affection cardiaque fréquente qui correspond à un rétrécissement de la valve aortique. Lorsqu’elle se rétrécit, elle ne peut plus s’ouvrir complètement. Le cœur est alors contraint de travailler plus pour expulser suffisamment de sang dans l’aorte. Le muscle cardiaque se fatigue, ce qui peut entraîner une insuffisance cardiaque. Votre médecin pourra le commenter avec vous. Il vous permettra de mieux comprendre les explications et recommandations qui vous seront apportées dans votre parcours.

    Lire la suite
  • Mon Tout en 1 Diabète : comment dois-je m’alimenter ?

    Vous êtes diabétique. Vous vous interrogez sur ce que vous pouvez manger et ce que vous devez éviter. Vous recherchez des informations pratiques qui vous aident au quotidien. Voici un ensemble de documents qui reprend et complète les conseils que vous a donnés votre médecin. Découvrez sans attendre votre « Tout en 1 » : des fiches explicatives, des conseils, des sites à consulter, des vidéos qui vous aideront à organiser votre alimentation.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale