Docteur Frédéric Scholtès

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

Botox® - Azzalure® - Vistabel® - toxine botulique

La toxine botulinique (Vistabel®) est utilisée en ophtalmologie depuis plus de 30 ans. Elle est utilisée dans certaines indications de rajeunissement du regard en particulier les rides du front, les rides de la glabelle (entre les sourcils) et les rides de la patte d'oie.          

Les premiers médecins à utiliser la toxine botulique ont été les ophtalmologues qui depuis 1975, l'utilisent pour corriger certains strabismes de l’enfant, les tics du visage et les clignements incontrôlables de l’œil.
En France, les premières autorisations de mise sur le marché (A.M.M.) sont apparues à partir de 1990 pour certaines indications pathologiques (ophtalmologie, O.R.L, rééducation fonctionnelle, neurologie)

 

Injectée dans les muscles du visage de manière sélective, la toxine botulique, commercialisée sous le nom de Vistabel TM ou Botox TM , permet de diminuer la contraction des muscles (effet myorelaxant) à l’origine des rides d’expression.

En 2003, les autorités françaises ont délivré une autorisation de mise sur le marché pour l’esthétique, mais uniquement pour certains médecins (ophtalmologues, ORL, plasticiens, neurologues, dermatologues).
Les rides de la partie haute du visage, ne sont pas un phénomène de vieillissement, mais plutôt l’effet de contractions excessives.
Lorsque nous contractons de manière répétée un muscle, cela fait apparaître des rides. Les rides du lion médianes apparaissent lors du froncement des sourcils, la patte-d’oie lors du sourire appuyé, les rides horizontales lors du haussement des sourcils. L’injection d’une petite quantité de produit permet de mettre au repos le muscle, faisant disparaître les rides pour 3 à 6 mois.


L’évolution et la maîtrise de la technique permet d’adapter le résultat au souhait du patient. L’injection permet de lisser les rides, en gardant son expression, sans avoir un air figé . L’évolution de la technique se fait vers un effet anti-âge plus naturel.
Il faut savoir que l’effet n’est pas immédiat, il faut attendre au moins 3 jours, il se stabilise à 15 jours. Le résultat dure 3 à 6 mois, il est alors possible de renouveler une séance. Cet effet entièrement réversible est un avantage. Si vous arrêtez le traitement les rides d’expression réapparaissent progressivement, l’évolution a été freinée par l’injection. Si le résultat vous convenait, il est alors possible de refaire une séance. Les résultats sont progressivement plus durables dans le temps.
Si les contre-indications sont respectées (grossesse, allaitement, utilisation de certains antibiotiques), l’utilisation de toxine botulique ne présente pas de danger.

Les injections nécessitent une bonne connaissance anatomique et une technique rigoureuse.
Des effets secondaires peuvent survenir de manière transitoire : oedème local et rougeur au point d’injection, maux de tête, léger hématome au niveau de l’injection, abaissement partiel des sourcils ou d’une paupière qui est totalement transitoire et réversible.
L’évolution des techniques anti-âge a montré l’avantage de l’association des produits de comblement avec la toxine. En effet, dans certains cas, lorsque la patiente décide de traiter ses rides, la peau est déjà marquée et le sillon très creusé. L’injection d’un produit tel que l’acide hyaluronique permet de combler la ride, alors que la toxine injectée permet de relâcher et de lisser la zone.
Avant l’injection, il faut prendre le temps de bien expliquer vos attentes. En effet, les résultats peuvent être modulés par le médecin qui injecte, en faisant varier la dose et la localisation des injections. Il est bien sûr possible de figer complètement une zone, mais ç a n’est plus l’effet recherché.
Lors de la consultation , le médecin va examiner votre visage au repos et en mouvement. Il vous signalera une asymétrie, souvent présente au niveau des sourcils. Les rides sur les lèvres, la pommette et autour des yeux seront analysées, le médecin vous proposera la meilleur solution de traitement, car ces rides sont plus difficiles à traiter. L’analyse des paupières est aussi importante, les rides du front sont parfois dues à une compensation d’une chute de paupières dont le traitement est l’opération chirurgicale : la blépharoplastie.
Avant d’injecter, le praticien repère au crayon les points d’injection en faisant contracter les muscles. La pose d’une crème anesthésique locale est inutile car les injections sont indolores.
La séance dure quelques minutes. Des papules ( boursouflures équivalant à une piqûre de moustique) apparaissent pendant environ une heure. La contraction des muscles et les rides ne diminuent qu’après trois jours . Vous pouvez reprendre une activité après la séance, en évitant de masser pour ne pas faire diffuser le produit. Il ne faut pas faire de sport le jour même.

Le traitement des rides par la toxine botulique est sûr et efficace, à condition qu’il soit pratiqué par un praticien autorisé, ayant une bonne connaissance anatomique et une technique rigoureuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre Ophtalmologique et de Chirurgie Réfractive Sud Landes

4 Allée Alios ,
40220 Tarnos, France

Contacts

  • Fixe : 05 59 64 38 10
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique Delay de Bayonne

36 Avenue interne Jacques Loëb ,
64100 Bayonne, France

Contacts

  • Fixe : 05 59 58 44 00
  • Fax : 05 59 58 44 01
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Conférences médicales

null Paris,
null Paris, Biarritz, Anglet, Pays Basque, Côte Basque, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Centre Ophtalmologique et de Chirurgie Réfractive Foch

5 Avenue Foch ,
64100 Bayonne, France

Contacts

  • Fixe : 05 59 59 70 00
  • Fax : 05 59 25 62 32
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale