Le site du Docteur Catherine PAPILLON-SINTES

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Puis je pratiquer des sports en compétition avec mon diabète ? - Le site du Docteur Catherine PAPILLON-SINTES - Docvadis

Puis je pratiquer des sports en compétition avec mon diabète ?

Les diabétiques insulinodépendants peuvent pratiquer des sports en compétition en adaptant leur traitement aux efforts programmés.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Vous devez faire face à deux risquesen rapport avec votre état :

  • L’hyperglycémie peut être aggravée par l’activité physique, lorsque le taux sanguin d’insuline est bas au début de l’exercice. Dans ce cas, la glycémie est déjà souvent élevée et va monter davantage sous l’effet du stress de l’exercice. C’est pour cela que le sport ne vous est conseillé que si vous êtes correctement équilibré(e).

  • L’hypoglycémieest le risque essentiel que vous courez. L’activité physique fait baisser la glycémie. Si vous n’en tenez pas compte, elle peut baisser au-dessous du taux normal et entraîner une hypoglycémie. Cette hypoglycémie liée au sport a deux caractéristiques à connaître :
    - Elle peut survenir durant l’activité sportive elle-même, mais aussi après (dans la soirée, la nuit ou le jour suivant).
    - Lorsqu’elle survient, il faut non seulement apporter des sucres d’action rapide nécessaires, mais aussi reconstituer les réserves (glycogène des muscles et du foie) à l’aide de sucres à action prolongée.

Faut-il faire des glycémies capillaires (au doigt) pendant une activité sportive ?

Oui, cela peut être nécessaire pour adapter son traitement.
Faites souvent des glycémies capillaires en vous rappelant que la valeur n’est précise qu’au-delà d’une température de 10 ° C et au-dessous de 2 000 m d'altitude (se référer à la notice de votre lecteur de glycémie).

Il est important de bien suivre sa glycémie pour adapter son traitement pendant une activité sportive. Le principe est le même, quel que soit votre type de lecteur de glycémie : piquez un doigt et déposez une goutte de sang sur la bandelette. Puis insérez la bandelette dans le lecteur.Il est important de bien suivre sa glycémie pour adapter son traitement pendant une activité sportive. Le principe est le même, quel que soit votre type de lecteur de glycémie : piquez un doigt et déposez une goutte de sang sur la bandelette. Puis insérez la bandelette dans le lecteur.

Comment m’adapter à l’effort ?

1. Effort de courte durée
Le plus souvent, des sports d'intensité moyenne se pratiquant sur une durée de une à deux heures, probablement assez intenses (football, handball, athlétisme, tennis) et certains sports de fond (jogging, natation).

  • Avant l’effort, il faut savoir diminuer ses doses d’insuline en fonction des horaires et éviter d’injecter son insuline au niveau des membres. Maintenez un taux de glycémie plus haut que dans la vie courante.

  • Durant l’effort, s’il se prolonge, profitez d’une pause pour vous hydrater et vous recharger en sucres rapides ou mixtes.

  • Après l’effort,il faut parfois diminuer son insuline lente (à effet retardé) pour éviter l’hypoglycémie tardive.

2. Effort prolongé
Des sports se pratiquant durant une grande partie de la journée (marche sportive, randonnée, ski de fond, marche en raquette, cyclotourisme, VTT, etc.).

  • Avant l’effort, il faut diminuer l’insuline.

  • Pendant l’effort, il faut savoir se ravitailler.

  • Après l’effort, il faut contrôler sa glycémie et prendre une collation adaptée au résultat.

Pour bien vous équilibrer, apprenez à bien vous connaître.

Quels sports dois-je éviter ?

Certains sports ne sont habituellement pas conseillés :

  • Les sports mécaniques, les activités physiques violentes (boxe et arts martiaux intensifs, rugby).      

  • Les sports risquant d’entraîner une prise de poids (haltérophilie, lancer du poids, rugby).

  • Les sports de compétition de haut niveau, de même que les grands raids.

  • Les sports susceptibles de vous isoler (activités en solo).

  • La chasse et la pêche au gros, si elles entraînent des efforts violents et/ou prolongés, entrent aussi dans cette catégorie.

La plupart des pratiques sportives sont possibles en équipe et avec un encadrement compétent.

Quels sports présentent moins de risques ?

  • Certains sports sont plus abordables en tenant compte de l’âge, de la condition physique et du niveau d’entraînement.

  • Les sports d’endurance : marche sportive, randonnée, jogging, ski de fond, patinage, natation, voile, aviron, ski nautique, etc.

  • Les sports d’équipe : football, basket, volley, tennis, squash, danse, escrime, pelote basque, etc.

  • La gymnastique sous toutes ses formes, dans le cadre scolaire ou à titre de préparation physique, est toujours bénéfique.

Des diabétiques insulinodépendants ont gagné la coupe Davis, ont fait plusieurs fois le Tour de France cycliste et ont figuré dans leur équipe nationale de football. D’autres ont participé au Rallye Paris-Dakar
ou à la Transat des Alizés. Ils ont démontré qu’à un diabétique rien n’était impossible, à la condition de bien se connaître et d’être correctement traité et équilibré.

Cabinet Médical Jean Giono

Boulevard Jean Giono,
84260 Sarrians, France

Contacts

  • Fixe : 04 90 65 44 60
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Enceinte, je m’informe sur le déclenchement d’accouchement

    Le déclenchement artificiel de votre accouchement est envisagé. L’accouchement peut être programmé pour raison médicale ou non. Cette technique respecte un certains nombres de règles pour vous permettre de donner la vie dans les meilleures conditions.

    Lire la suite
  • Pourquoi dois-je poursuivre mon suivi gynécologique après 70 ans ?

    Le suivi gynécologique est un acte de prévention indispensable chez les femmes de tout âge et donc aussi après 70 ans, période dite post-ménopausique. Il permet de dépister tôt une éventuelle anomalie et ainsi de la prendre en charge de la façon la plus efficace possible.

    Lire la suite
  • Je prends un AVK, antivitamines K : pourquoi surveiller l'INR?

    Un traitement par AVK vous expose à deux types de risque : hémorragie ou thrombose. Il est indispensable d’observer la prescription de votre médecin et de contrôler régulièrement votre INR. L'INR mesure la fluidité de votre sang. Vous devez par ailleurs connaître les signes évoquant une possible hémorragie.

    Lire la suite
  • Me préparer à la chirurgie de l’obésité : qui devrais-je voir ?

    Après en avoir parlé à votre médecin ainsi qu’à un spécialiste de l’obésité, vous avez décidé d’avoir recours à une chirurgie de l’obésité afin de perdre durablement du poids et de contrôler les maladies associées à votre surpoids. Il vous faut maintenant vous préparer au mieux pour cette intervention chirurgicale dont le succès est directement lié à votre implication dans la prise en charge, avant et après l’opération.

    Lire la suite
  • Quiz diabète type 2 : que sais-je des risques liés à mon diabète ?

    Vous savez que vous avez un diabète de type 2. Votre médecin vous a expliqué la gravité de cette maladie longtemps silencieuse. Assurez-vous d’avoir compris et retenu quelles peuvent être les complications de cette maladie. Voici un quiz pour évaluer aujourd’hui vos connaissances. Alors, VRAI ou FAUX ? Evaluez vos connaissances en répondant à ce quiz !

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale