Le site du Docteur Jean-Michel KNAPP

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Mon bébé régurgite beaucoup - Le site du Docteur Jean-Michel KNAPP - Docvadis

Mon bébé régurgite beaucoup

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est généralement bénin, mais il est souvent une source d’inquiétude pour les parents.

Qu’est-ce que le reflux gastro-œsophagien (RGO) ?

Le RGO est provoqué par une relaxation transitoire du sphincter inférieur de l’œsophage (SIO). Ce mécanisme, qui permet de retenir le contenu gastrique ou d’évacuer l’air lorsqu’il s’agit d’une éructation, entraîne une évacuation des liquides et des acides de l’estomac.

Comment cela se manifeste-t-il ?

Ce sont habituellement des rejets ou des vomissements peu abondants, sans effort, survenant à la fin du repas. Ils sont spontanés ou déclenchés par un simple mouvement (au moment où vous prenez l’enfant dans vos bras).
Il ne faut pas confondre les reflux et les petits rejets qui accompagnent parfois les rots après le repas.

Est-ce grave ?

On considère le RGO comme banal avant 2 mois, car le sphincter inférieur de l’œsophage n’est pas mature. Dans la majorité des cas, les régurgitations, peu abondantes, disparaissent spontanément vers 18 mois-2 ans avec la maturation du système anti-reflux.

Comment puis-je soulager mon enfant ?

Vous pouvez avoir recours aux laits épaissis, laits « confort » ou « AR », ou aux épaississants ajoutés dans le biberon.

Evitez les jus de fruits et les boissons chocolatées.
Maintenez-le en position semi-assise pendant son repas et assurez-vous qu’il éructe (rot) régulièrement pendant et après la tétée.

Ne le couchez pas tout de suite après son repas.
Quand vous le couchez, installez-le en position surélevée à 30-40°.
Ne lui mettez pas de vêtements trop serrés sur son ventre.
Fractionnez ses repas, si possible.
Evitez la fumée de tabac dans la pièce où il prend ses repas et, plus généralement, évitez toute consommation de tabac dans son environnement.

Quelles sont les complications possibles ?

La complication la plus gênante du RGO du nourrisson est une inflammation de l’œsophage (œsophagite). Elle est la conséquence d’une irritation de l’œsophage par les liquides gastriques acides.
Cette inflammation peut entraîner des vomissements importants avec des filets de sang, un refus de prendre le biberon, une douleur quise manifeste par des pleurs à chaque repas.

Si le RGO persiste, comment mon bébé sera-t-il soigné ?

La plupart du temps, le RGO du nourrisson s’arrête spontanément au moment de la maturité du tube digestif et de l’œsophage. Il s’améliore avec l’activité physique et un changement de position (lorsqu’il commence à marcher). Mais, pour éviter les complications et soulager votre enfant, votre médecin pourra proposer un traitement médicamenteux. Ce dernier est généralement suivi jusqu’à l’âge de la marche.
Plus rarement, le médecin aura recours à des examens en milieu hospitalier.

N’hésitez pas à consulter votre médecin qui vous aidera à adapter son alimentation et vous donnera des conseils afin d’améliorer la situation. Si le RGO est fréquent et habituel chez le nourrisson, soyez vigilante à sa courbe de poids qui doit être régulière.

Cabinet Médical des Docteurs KNAPP et LEBRUN

7,
54700 PONT-A-MOUSSON, France

Contacts

  • Fixe : 03 83 81 16 13
  • Fax : 03 83 84 25 90
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Comment je dois m'alimenter pour contrôler mon diabète

    Votre alimentation doit vous permettre d’éviter de prendre du poids et d’atteindre un taux de sucre normal dans le sang. Il ne s’agit pas de tout changer d’un coup, mais d’intégrer progressivement des modifications. Quelques règles simples vous permettront d’y arriver facilement, sans renoncer au plaisir.

    Lire la suite
  • Comment doit se comporter la famille pour aider un enfant en surpoids ?

    La prise en charge d’un surpoids ou de l'obésité de l’enfant nécessite un changement des habitudes de toute la famille tant pour l’alimentation que l’activité physique. Cette prise en charge prend aussi en compte la lutte contre la sédentarité, l’équilibre des rythmes de vie, dont le sommeil, et les aspects psychologiques et socio-économiques. Il est indispensable que les parents et l’enfant soient impliqués dans ces interventions.

    Lire la suite
  • Je veille sur l'alimentation de mon bébé, mois après mois

    De la naissance à 4 mois, puis de 4 à 6 mois, et enfin jusqu’au 12ème mois, l’alimentation du nourrisson doit suivre des règles simples pour favoriser son développement harmonieux.

    Lire la suite
  • Mon bébé a la diarrhée

    La diarrhée est un trouble du transit qui doit être rapidement pris en charge chez le nourrisson pour éviter tout risque de déshydratation.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale