Docteur Andrea WAGNER

Gynécologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je vais passer une hystérographie - Docteur Andrea WAGNER - Docvadis

Je vais passer une hystérographie

L’hystérographie permet de rechercher des anomalies au niveau de l’utérus ou des trompes qui ne sont pas visibles sur les radiographies normales ni à l’échographie.

Qu’est-ce qu’une hystérographie ?   

Il s’agit d’une radiographie pendant laquelle un produit iodé, opaque aux rayons X, est injecté dans l’utérus. L’injection se fait à l’aide d’une petite sonde insérée par le vagin et le col de l’utérus. Le produit se répartit dans la cavité utérine puis dans les trompes de Fallope, les rendant visibles sur les clichés radiographiques.

A quoi sert cet examen ?  

L’hystérographie est souvent demandée au cours d’un bilan de stérilité. Elle peut alors mettre en évidence une malformation de l’utérus ou une obstruction des trompes. Mais elle permet aussi de rechercher certaines anomalies comme un fibrome, un kyste ou d’autres anomalies de la cavité utérine. L’examen permet aussi de rechercher la cause de fausse-couches ou d’infections gynécologiques à répétition, de douleurs ou de saignements.

L’hystérographie nécessite-t-elle une préparation spéciale ?   

Aucune préparation n’est nécessaire. Vous devez toutefois vous assurer que le rendez-vous vous a bien été fixé dans les 12 premiers jours du cycle, c’est-à-dire après les règles et avant l’ovulation. Ceci pour éviter que l’examen ne soit réalisé alors que vous pourriez être enceinte.  Un traitement antibiotique de 5 jours à débuter 2 jours avant l’examen peut vous être prescrit par votre gynécologue ou par le radiologue.

Vous devez signaler avant l’examen toute allergie à l’iode et la prise de médicaments. Aucune anesthésie n’est nécessaire et il est conseillé de ne pas aller à jeun à l’examen. Le jour du rendez-vous, n’oubliez pas votre ordonnance, vos documents administratifs, les autres examens radiologiques ou échographiques en votre possession ou les résultats de vos prises de sang.

Un produit de contraste peut vous avoir été prescrit, pensez à le rapporter le jour de l’examen.

En pratique, comment se déroule l’examen ?   

Vous prenez rendez-vous dans un cabinet de radiologie. Pendant l’examen, vous serez dans la position d’un examen gynécologique. Le médecin radiologue place un speculum dans le vagin, puis, après désinfection du col, introduit un petit cathéter (tube) stérile par le col de l’utérus. C’est par ce cathéter qu’est injecté le produit de contraste qui va se répartir et opacifier la cavité utérine, puis les trompes si celles-ci ne sont pas bouchées.

Plusieurs clichés sont réalisés au cours de l’examen, avant, pendant et après l’injection du produit de contraste.

Si une trompe est bouchée, le radiologue peut procéder, avec votre accord, à ce qui est appelé un « cathétérisme tubaire » : à l’aide d’un très petit cathéter introduit dans la trompe, il tentera de la désobstruer. 

FFAIR

cliquez pour agrandir l'image

Combien de temps cela dure-t-il ?   

L’examen dure en moyenne 30 minutes, mais peut durer un peu plus longtemps si des clichés supplémentaires sont nécessaires ou si le radiologue procède à un cathétérisme tubaire.

L’examen est-il douloureux ? Comporte-t-il des risques ?   

L’hystérographie est le plus souvent indolore. La sensation de douleur est toutefois variable selon les femmes et certaines décriront une sensation désagréable, semblable à celle de règles douloureuses. Parfois le col peut être fermé, rendant plus difficile et douloureux le passage du cathéter. Plus vous serez détendue, moins l’examen sera douloureux.

Comme pour tout examen médical, le risque de complications n’est pas nul. Elles sont toutefois très rares. Un petit malaise transitoire, une infection gynécologique ou une allergie au produit iodé sont les complications les plus fréquentes.

Aurai-je tout de suite mon résultat?   

Le médecin radiologue vous fera peut-être un premier commentaire bref, mais il devra analyser plus précisément les clichés et le résultat final vous sera délivré après cette analyse plus approfondie. Cela est le plus souvent rapide.

Et après l’examen ?

A votre retour chez vous, un petit saignement peut apparaître, ou des douleurs comparables à celles des règles. En cas de fièvre, de douleurs ou de saignement important, prenez contact avec votre médecin traitant ou votre radiologue

 

  L’hystérographie est un examen utile pour le diagnostic de certaines affections gynécologiques. Vous devrez conserver vos résultats et les rapporter à votre médecin lors de votre prochaine consultation.

 

Dr Andrea Wagner

7 rue de Paris ,
77140 Nemours, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • 7 conseils pour optimiser la fertilité de notre couple

    Vous désirez débuter une grossesse. Vous vous interrogez sur les facteurs qui influencent votre fécondabilité. Si l’âge est un élément déterminant, en particulier chez la femme, il n’est pas le seul ; certains comportements ou modes de vie permettent d’optimiser la fertilité naturelle. Voici quelques conseils à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté d’être bientôt parents.

    Lire la suite
  • Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme ?

    Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu’un bilan d’infertilité était nécessaire. Votre médecin vous a conseillé de vous adresser à un centre spécialisé, dans un hôpital ou une clinique. Vous vous interrogez à juste titre sur ce que va comporter ce premier bilan qui concerne aussi bien l’homme que la femme. Nous vous présentons ici les examens qui concernent le couple et plus spécifiquement la femme.

    Lire la suite
  • AMP : pourquoi nous est-il proposé de consulter un psychologue ?

    Démarrer une procédure d’assistance médicale à la procréation (AMP) n’est jamais facile. Les couples sont en effet non seulement confrontés à des difficultés d’ordre médical, mais aussi d’ordre émotionnel. Le soutien d’un psychologue peut être utile à chaque étape du parcours de soins : dès le départ, pendant et/ou après la prise en charge. N’hésitez pas à parler de vos éventuelles difficultés avec l’équipe d’AMP qui s’occupe de vous.

    Lire la suite
  • AMP : une fécondation in vitro nous est proposée

    Près de 25 000 enfants naissent chaque année en France grâce à l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Tous ne sont toutefois pas issus de la même procédure. Trois techniques sont principalement utilisées : l’insémination artificielle, la fécondation in vitro, la fécondation in vitro avec ICSI. Les protocoles commencent par une stimulation ovarienne.

    Lire la suite
  • Je vais passer une échographie endovaginale

    Votre médecin ou votre gynécologue vous a prescrit une échographie endovaginale. Quelques notions simples vous aideront à aborder sereinement cet examen.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale