Docteur Andrea WAGNER

Gynécologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
7 conseils pour optimiser la fertilité de notre couple - Docteur Andrea WAGNER - Docvadis

7 conseils pour optimiser la fertilité de notre couple

Vous désirez débuter une grossesse. Vous vous interrogez sur les facteurs qui influencent votre fécondabilité. Si l’âge est un élément déterminant, en particulier chez la femme, il n’est pas le seul ; certains comportements ou modes de vie permettent d’optimiser la fertilité naturelle. Voici quelques conseils à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté d’être bientôt parents.

7 conseils pour optimiser la fertilité de notre couple

 

1-    Je suis une femme, je surveille mon poids

Chez la femme, le surpoids ou l’obésité mais aussi une grande maigreur peuvent être associés à des troubles de l’ovulation, une baisse de la fertilité et une augmentation du risque de fausses couches spontanées. Veillez à maintenir votre poids de forme. On estime que le poids est normal lorsque l’index de masse corporelle (IMC) est compris entre 19 et 25 kg/m2. L’IMC est égal au poids (en kilo) divisé par le carré de la taille (m2) ; par exemple, une personne pesant 62,5 kg et mesurant 1,65m a un IMC de 23 (62,5/(1,65x1,65)= 23). 

Si votre IMS est normal, surtout ne modifiez pas votre alimentation.

Si vous avez un problème de poids, vous pouvez faire appel à un nutritionniste, un diététicien et à une psychologue pour vous aider à adapter votre alimentation. 

2-    Nous pratiquons une activité physique régulière

La pratique d’une activité physique régulière -par exemple 30 minutes de marche rapide par jour- agit favorablement sur la fertilité de la femme. Elle aide à contrôler le poids et à lutter contre le stress. Mais attention, la pratique intensive d’un sport (comme le font les athlètes de haut niveau) réduit les chances d’être rapidement enceinte.

La pratique d’un exercice physique régulier est également favorable à la fertilité de l’homme. Ainsi vous pouvez vous entraîner mutuellement à bouger. 

3-    Nous renonçons au tabac

Le tabac a un effet négatif sur la fertilité. Chez la femme, il abaisse la réserve ovarienne de façon irréversible et il faut à tout prix arrêter de fumer bien avant d’envisager d’être enceinte.

Se dire qu’on arrêtera quand on sera enceinte réduit les chances de grossesse spontanées ou en Assistance Médicale à la Procréation.

Le cannabis à un effet néfaste sur le sperme, et l’association tabac-cannabis est particulièrement délétère.

Il ne semble pas à ce jour que la cigarette éléctronique et les patchs de nicotine soient toxiques.

N’hésitez pas à les utiliser pour vous aider à arrêter de fumer.

N’hésitez pas à consulter un tabacologue ou un acupuncteur pour vous aider à arrêter de fumer. 

4-    Nous limitons notre consommation d’alcool

Une consommation excessive d’alcool  de plus de 2 verres par jour chez la femme et de 3 verres chez l’homme  est susceptible d’altérer la fertilité féminine et masculine. Dès les premiers jours de grossesse, l’alcool est totalement interdit chez la femme enceinte. 

5-    Nous avons une vie sexuelle régulière

Avoir des rapports sexuels  2 ou 3 fois par semaine, en débutant après les règles, augmentera vos chances de grossesse.

De plus, des éjaculations régulières (2 à 3 fois par semaine) améliorent la qualité du sperme.

Attention, oubliez tous les conseils qui ne peuvent que nuire à l’intimité du couple et dont l’efficacité n’a jamais été prouvée.  

6-    Nous restons zen

Le stress crée un climat défavorable à un début de grossesse et peut altérer la qualité du sperme. Des soucis, une forte pression psychologique peuvent diminuer vos chances de fécondation.

Des événements douloureux vécus dans votre enfance ou votre adolescence peuvent resurgir au moment du désir de conception d’un enfant.

N’hésitez pas à vous faire aider par un psychologue 

7-    Je suis un homme et je renonce aux jeans serrés 

Les testicules qui produisent les spermatozoïdes craignent la chaleur. Pour préserver sa fertilité mieux vaut renoncer au port de pantalons ou de sous-vêtements serrés, aux bains chauds, aux séances de sauna et à toutes autres sources de chaleur à proximité du bas ventre  comme par exemple la pose d’un ordinateur portable sur les genoux de façon prolongée. De même les microtraumatismes induits par la pratique (intensive) du vélo peuvent altérer la fertilité masculine.

Dr Andrea Wagner

7 rue de Paris ,
77140 Nemours, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme ?

    Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu’un bilan d’infertilité était nécessaire. Votre médecin vous a conseillé de vous adresser à un centre spécialisé, dans un hôpital ou une clinique. Vous vous interrogez à juste titre sur ce que va comporter ce premier bilan qui concerne aussi bien l’homme que la femme. Nous vous présentons ici les examens qui concernent le couple et plus spécifiquement la femme.

    Lire la suite
  • AMP : pourquoi nous est-il proposé de consulter un psychologue ?

    Démarrer une procédure d’assistance médicale à la procréation (AMP) n’est jamais facile. Les couples sont en effet non seulement confrontés à des difficultés d’ordre médical, mais aussi d’ordre émotionnel. Le soutien d’un psychologue peut être utile à chaque étape du parcours de soins : dès le départ, pendant et/ou après la prise en charge. N’hésitez pas à parler de vos éventuelles difficultés avec l’équipe d’AMP qui s’occupe de vous.

    Lire la suite
  • AMP : une fécondation in vitro nous est proposée

    Près de 25 000 enfants naissent chaque année en France grâce à l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Tous ne sont toutefois pas issus de la même procédure. Trois techniques sont principalement utilisées : l’insémination artificielle, la fécondation in vitro, la fécondation in vitro avec ICSI. Les protocoles commencent par une stimulation ovarienne.

    Lire la suite
  • Je vais passer une échographie endovaginale

    Votre médecin ou votre gynécologue vous a prescrit une échographie endovaginale. Quelques notions simples vous aideront à aborder sereinement cet examen.

    Lire la suite
  • Mon traitement actuel risque d’altérer mes spermatozoïdes : quelles solutions existent ?

    Le médecin vous a expliqué que le traitement que vous devez avoir risque d’altérer votre fertilité future. Il vous a parlé de la possibilité comme le prévoit la loi française de prélever avant votre traitement et de conserver par congélation vos spermatozoïdes. Vos spermatozoïdes pourront ensuite être décongelés pour vous plus tard pour vous permettre d’avoir un enfant.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale