Drs Patrick Oddo et Sabine De Sanctis
Mon enfant est peut être concerné par l'anorexie : comment puis-je réagir ? -  Drs Patrick Oddo et Sabine De Sanctis - Docvadis

Mon enfant est peut être concerné par l'anorexie : comment puis-je réagir ?

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui touche principalement les adolescentes. Comment le dépister et comment réagir ? Quelques pistes.

Qu'est-ce que l'anorexie ?

  • L’anorexie mentale se caractérise par un refus et une peur de prendre du poids alors que celui-ci est bien en dessous de la normale. C’est une maladie qui concerne le plus souvent des jeunes filles de 12 à 20 ans.

  • Elle se traduit par des restrictions alimentaires, associées très souvent à des crises de boulimie durant lesquelles la personne malade mange de manière excessive puis se fait vomir.

  • Elle peut provoquer une fatigue intense, une fonte musculaire, la chute des cheveux, une décalcification des os, des problèmes gastriques ou dentaires. Elle s’accompagne souvent de troubles dépressifs. 

  • Environ 5 % des personnes anorexiques meurent des suites de la maladie ou d'un suicide. Une prise en charge précoce évite les séquelles physiques, psychiques et sociales, et l’évolution vers une forme chronique.                                                                                            

Quels signes doivent m'alerter ?

  • Votre enfant a maigri de façon importante ou sa croissance s’est brusquement arrêtée.

  • Votre enfant change de comportement alimentaire : il saute des repas, refuse de manger les aliments qui font grossir, trie les aliments dans son assiette, prend des coupe-faims, boit beaucoup.

  • Votre enfant a une peur obsessionnelle de grossir. Il se trouve trop gros alors que, vous, vous le trouvez menu.

  • Votre fille n’a plus ses règles.

  • Votre enfant pratique une activité physique intense et manifestement excessive afin d’ « éliminer » les calories.

  • Votre enfant se plaint souvent de troubles digestifs, il vomit de manière répétée, il demande des laxatifs.

  • Votre enfant a peu d’amis et refuse de s’intégrer à un groupe.

Que puis-je faire ?

  • Parlez des signes que vous avez repérés avec votre enfant le plus rapidement possible.

  • Amenez-le à consulter un médecin spécialisé dans le traitement des troubles du comportement alimentaire ou, s’il préfère, un médecin qu’il connaît (médecin de famille, pédiatre) qui fera un premier bilan et établira un diagnostic.

  • Le médecin décidera peut-être de mettre en place une prise en charge adaptée à son cas qui fera intervenir plusieurs soignants : un médecin, un psychiatre ou psychologue et, éventuellement, un diététicien ou un médecin nutritionniste. Le soutien de l’ensemble de la famille sera favorable à la guérison.

Maintenez le dialogue avec votre enfant en évitant le jugement et la culpabilité. Montrez-lui votre affection, votre amour pour lui et rappelez-lui que vous serez toujours là pour l'aider quoi qu'il arrive.

CENTRE MEDICAL DU PLAN

172 RUE DES MICOCOULIERS ,
N° 8 LE HAMEAU DU PLAN,
83330 LE PLAN DU CASTELLET, France

Contacts

  • Fixe : 04 94 98 60 17
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Dr Oddo et Dr De Sanctis

172 Rue des Micocouliers,
LE PLAN DU CASTELLET,
83330 Le Castellet, France

Contacts

  • Fixe : 0494986017
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais la qualité de l'air en Ile de France

    Conformément à la loi sur l’air du 30 décembre 1996, AIRPARIF, association type loi de 1901 à but non lucratif, est l’organisme agréé par le ministère chargé de l’Environnement pour la surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • Etant à risque, je comprends le dépistage et la surveillance de lésions liées au virus HPV

    Les infections virales à papillomavirus humain, peuvent être à l’origine de lésions précancéreuses au niveau du canal anal chez les patients porteurs du VIH. Le risque est ensuite relativement élevé de déclencher un cancer. Le dépistage de ces lésions joue un rôle capital pour prévenir l’apparition d’une tumeur dans cette zone. Un suivi médical proctologique régulier est donc indispensable.

    Lire la suite
  • Je connais les modes de transmission du VIH et les moyens d'éviter sa transmission

    La prévention de la transmission du VIH (virus de l’immunodéficience humaine) entre adultes repose essentiellement sur l’utilisation de préservatifs et de seringues stériles à usage unique.

    Lire la suite
  • Le stress peut-il jouer sur mon état de santé ?

    Lorsque vous êtes stressé, votre organisme libère des hormones qui l’aident à réagir à l’agression. Le cœur bat plus vite, la pression artérielle augmente et les taux de sucres et de graisses dans le sang aussi. Ces mécanismes ne sont pas dangereux s’ils sont ponctuels, mais peuvent le devenir si votre stress est prolongé ou chronique.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale