Drs Patrick Oddo et Sabine De Sanctis
Mon enfant est peut-être surdoué : quelles démarches suivre ? -  Drs Patrick Oddo et Sabine De Sanctis - Docvadis

Mon enfant est peut-être surdoué : quelles démarches suivre ?

Dépister la précocité d’un enfant permet aux parents et aux enseignants de s’adapter à ses particularités pour accompagner au mieux son épanouissement. La prise en charge d’un enfant précoce est une décision pluridisciplinaire.

Qu’est-ce que la précocité ?

Un enfant dit précoce est un enfant dont le développement intellectuel se fait plus rapidement que ce qui est observé en moyenne. Il est intellectuellement en avance par rapport à son âge. Son intelligence présente des particularités dans le processus de compréhension et d’apprentissage.Il existe de nombreuses façons de nommer les enfants précoces : enfant intellectuellement précoce (EIP), enfant « doué » ou « surdoué », enfant à « haut potentiel » ou à « quotient intellectuel élevé »...

Pourquoi faut-il dépister une précocité ?

La précocité est une particularité de l’enfant. Son mode de fonctionnement et son intelligence le distinguent des enfants qui l’entourent. Il a donc des besoins particuliers.Détecter la précocité permet aux parents et aux enseignants de s’adapter à ces particularités et éventuellement d’aménager sa scolarité, ses activités… Une précocité qui n’est pas identifiée conduit souvent à des difficultés entre l’enfant et ses parents, ses enseignants et plus généralement son entourage (amis…). L’école étant adaptée aux besoins du plus grand nombre, elle ne répond pas toujours bien à ceux d’un enfant précoce. De ce fait, on observe paradoxalement un fort taux d’échec scolaire chez ces enfants.Il faut noter également que le développement précoce de l’enfant ne touche que ses capacités intellectuelles. Il conserve les capacités physiques (motricité, graphisme…) de son âge. Ce déséquilibre entre intellect et physique peut être source de gêne, voire de souffrance pour l’enfant, et d’incompréhension de la part de l’entourage. Etre conscient de ce problème et savoir y répondre est déterminant pour assurer le développement harmonieux de votre enfant.

Y a-t-il beaucoup d’enfants précoces ? Est-ce fréquent ?

En pratique, on estime que la précocité concerne en moyenne un ou deux enfants par classe.

Comment puis-je savoir si mon enfant est précoce ?

Certains signes peuvent vous amener à penser que votre enfant est précoce et vous pousser à consulter un psychologue pour en avoir la confirmation.Un enfantprécoce est, le plus souvent, en avance sur les apprentissages. Il est de nature particulièrement curieuse. Il pose énormément de questions et ne se contente pas de réponses simplistes et évasives. L’enfant précoce ne se lance généralement pas dans un domaine sans s’être assuré qu’il le maîtrise. De ce fait, on observe fréquemment des enfants précoces parlant tardivement, mais parfaitement !La comparaison avec d’autres enfants du même âge peut vous amener à vous poser la question de la précocité. L’instituteur, attentif aux apprentissages, peut soupçonner une précocité et vous alerter.

Comment puis-je être sûr(e) que mon enfant est précoce ?

La précocité s’appuie sur des résultats de tests de quotient intellectuel (QI), exclusivement réalisés par un professionnel compétent. On parle de précocité en général à partir d’un QI de 125, ce qui correspond à 5 % de la population ; un QI supérieur à 132 correspond à 2 % de la population et, au-delà de 145, à 0,1 % de la population. Seuls les tests permettent d’affirmer une précocité.

Quand et par qui se fait le dépistage ?

Dès 3 ans, les enfants peuvent passer des tests chez un psychologue. Ces résultats seront alors seulement indicatifs et devront être confirmés plus tard.Les tests de QI et de personnalité doivent être réalisés par un psychologue compétent, connaissant la particularité de ces enfants. Tous les psychologues ne pratiquent donc pas ce genre de tests.La décision de faire suivre votre enfant par un spécialiste doit être réfléchie et discutée. Elle peut impliquer le médecin traitant, le psychologue, voire le médecin scolaire. Renseignez-vous auprès de votre médecin avant de prendre rendez-vous pour votre enfant.

Comment se déroulent les tests ?

L’examen commence généralement par un entretien d’une demi-heure à une heure avec les parents pour comprendre l’histoire de l’enfant, son développement depuis sa naissance, ses relations avec les autres, etc.Cet examen est ensuite complété par des tests individuels de niveau intellectuel. Ils ont pour but d’évaluer la compréhension et les acquisitions verbales, les capacités d’observation, d’attention, d’apprentissage et d’organisation dans le temps et l’espace, ainsi que la personnalité de l’enfant. Ils durent environ une heure.Suite à cet entretien, un compte rendu détaillé, comportant les résultats chiffrés aux différents tests, vous sera remis ou adressé. La signification de ces résultats vous sera indiquée et des conseils pourront vous être donnés.Vous devez veiller à bien conserver ce bilan et à vous y reporter régulièrement, notamment lors des grandes étapes d’apprentissage de votre enfant.

Il existe de nombreuses associations auprès desquelles il est possible de trouver des renseignements utiles et pratiques.Attention, certains sites proposent des tests de QI gratuits qui n’ont aucune validité scientifique.Certaines structures se servent de l’inquiétude des parents pour en tirer profit.Renseignez-vous pour connaître les centres compétents et agréés les plus proches.

CENTRE MEDICAL DU PLAN

172 RUE DES MICOCOULIERS ,
N° 8 LE HAMEAU DU PLAN,
83330 LE PLAN DU CASTELLET, France

Contacts

  • Fixe : 04 94 98 60 17
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Dr Oddo et Dr De Sanctis

172 Rue des Micocouliers,
LE PLAN DU CASTELLET,
83330 Le Castellet, France

Contacts

  • Fixe : 0494986017
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je m’informe sur les IST auprès d’un CeGIDD

    Cette vidéo fait le point sur les infections qui peuvent être transmises au cours d’une relation sexuelle. Certaines sont en augmentation. Meilleur moyen de se protéger : le préservatif, masculin mais aussi le préservatif féminin. Et pour se faire dépister, bénéficier d’un traitement, poser vos questions, RV dans un CeGIDD .

    Lire la suite
  • 8 bonnes raisons de voir votre ophtalmologiste pour un dépistage d’un glaucome

    Si vous avez plus de 45 ans ou qu’une personne de votre famille est atteinte d’un glaucome, vous devez faire contrôler votre vue régulièrement. Plus le diagnostic est fait tôt, plus vite vous serez pris en charge. Découvrez sans attendre 6 fiches, 1 vidéo et 1 quiz. Prenez connaissance de ces infos et parlez-en avec votre ophtalmologiste lors de votre consultation. Il répondra à vos questions.

    Lire la suite
  • Exposition au VIH ? Rendez-vous dans un CeGIDD

    Cette vidéo vous fait vivre une consultation entre une personne qui pense avoir pris un risque sexuel et un médecin d’un CeGIDD, Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic. Si vous aussi, vous avez un doute, des spécialistes vous reçoivent et vous prescrivent, si besoin, un traitement préventif contre le VIH. Rendez-vous dans un CeGIDD sans attendre.

    Lire la suite
  • Je me protège du VIH : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement comment prévenir la transmission du VIH. Le virus est véhiculé par le sang, le sperme, les sécrétions génitales et le lait maternel. Pour s’en protéger, il est essentiel d’utiliser des préservatifs. Si vous êtes séropositive, il est important que votre grossesse soit suivie par une équipe médicale. Usager de drogues, utilisez des seringues stériles à usage unique.Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Prédisposition génétique aux cancers du sein et de l’ovaire : je trouve un soutien auprès de BRCA France

    L’association BRCA France a pour mission d’informer, d’accompagner et de soutenir les patients porteurs de la mutation génétique BRCA et leurs familles. La mutation BRCA qui prédispose au cancer du sein et de l’ovaire est insuffisamment connue du public. En France, plus de 20.000 personnes présentent cette prédisposition génétique.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale