Cabinet médical des Docteurs Choné et Mourot-Boyon
Je dois prendre des précautions dans le cadre de mon traitement anticoagulant par AVK - Cabinet médical des Docteurs Choné et Mourot-Boyon - Docvadis

Je dois prendre des précautions dans le cadre de mon traitement anticoagulant par AVK

Votre médecin vous a prescrit un médicament anticoagulant. Ce traitement est nécessaire, mais peut comporter des risques. Il y a des précautions à prendre pour éviter ou limiter ces risques.

Quels sont les risques d’un traitement par AVK ?

Le principal risque est le saignement (hémorragie). Ce risque est lié directement à l’action du médicament. Il convient de respecter les recommandations de votre médecin et d’être vigilant(e).
Ce risque est d’autant plus important que votre INR (International Normalized Ratio), donc votre niveau d’anticoagulation, est supérieur à la valeur haute fixée par votre médecin.

A quoi dois-je faire attention ?

Vous devez être attentif(ve) à tout signe qui vous semblerait anormal.
Des signes externes :

  • Saignements des gencives, du nez ou un œil rouge.

  • Sang dans les urines.

  • Apparitions de bleus (hématomes).

  • Sang dans les selles ou selles anormalement noires.

  • Vomissements ou crachats avec sang.

  • Saignements difficiles à arrêter.

  • Règles plus abondantes.

Des signes pouvant révéler des saignements internes :

  • Fatigue peu coutumière.

  • Essoufflement anormal pour des gestes habituels.

  • Pâleur inhabituelle.

  • Mal de tête ne passant pas avec un médicament classique.

  • Malaise subit ou sentiment de malaise.

  • Sciatique, paralysie (très rarement).

Dans tous ces cas, contactez votre médecin qui décidera avec vous des mesures à prendre et, si nécessaire, de revoir votre INR.

Dois-je éviter certaines activités ?

Vous devez éviter de pratiquer des sports ou des activités qui entraînent un risque de blessure, de coupure ou de chute.
D’une manière générale, ne pratiquez pas de sports violents.

Quelles sont les autres précautions à prendre ?

Ne prenez jamais un autre médicament sans avoir demandé l’avis de votre médecin ou, à défaut, de votre pharmacien.
Certains médicaments d'usage courant peuvent avoir une incidence sur votre traitement (aspirine, anti-inflammatoires, phytothérapie, etc.).
Toute douleur ou toute infection (grippe, piqûre d’insecte, rhumatisme…) doit vous amener à consulter votre médecin avant de prendre un médicament.
Equilibrez votre alimentation

Y a-t-il des aliments à éviter ?

Certains aliments contiennent de la vitamine K et peuvent modifier votre INR si vous en consommez en grande quantité, de façon inhabituelle (chou, chou-fleur, chou de bruxelles, épinard, brocoli…)
Evitez ou réduisez les boissons alcoolisées.

Qui dois-je informer de ces risques liés à mon traitement ?

Vous devez informer de votre traitement tout personnel médical que vous serez amené(e) à consulter (pharmacien, kinésithérapeute, pédicure) et, en particulier, votre dentiste et votre laboratoire d’analyses.
N’hésitez pas à le leur rappeler à chacune de vos visites.
Si votre travail nécessite des travaux pénibles ou à risque de blessure, informez votre médecin du travail.

Y a-t-il une méthode pour suivre les règles de mon traitement ?

La meilleure méthode est de vous procurer un carnet destiné à noter les éléments essentiels du suivi de votre traitement et tout incident qui aurait pu survenir.
Vous y noterez également le chiffre devotre INR fixé par votre médecin et les chiffres obtenus lors de vos bilans, ainsi que les informations concernant votre traitement.
Demandez-le à votre médecin ou connectez-vous sur le site de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament)  : www.ansm.fr.

Le traitement par AVK nécessite une attention particulière :

  • Respectez strictement la prescription de votre traitement.

  • Faites vos contrôles d’INR aux dates prévues par votre médecin (au moins une fois par mois et plus souvent si nécessaire).

  • Soyez attentif(ve) à tout problème de santé, même mineur.

  • Ne prenez pas d’autres médicaments sans avis médical.

  • Notez tout incident ou événement.

  • Equilibrez votre alimentation.

Et consultez votre médecin en cas de doute ou de difficulté dans le suivi de votre traitement.

Docteurs CHONE et MOUROT-BOYON


CABINET MEDICAL, 2 PLACE DE VERDUN ,
54380 DIEULOUARD, France

Contacts

  • Fixe : 03 83 23 57 21
  • Fax : 03 83 23 57 21
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je souffre d'acné et je prends soin de ma peau

    L’acné est une maladie de la peau provoquée par un dérèglement des follicules pilo-sébacés présents sur le visage, le thorax et le dos. Affection chronique, l’acné évolue par poussées.

    Lire la suite
  • Je surveille mes grains de beauté

    Un grain de beauté est sans gravité. Mais lorsqu’il se modifie en forme, en couleur ou en diamètre il faut demander un avis médical afin de dépister rapidement un éventuel mélanome. Surveillance des grains de beauté, appelés aussi "naevus" par les médecins.

    Lire la suite
  • Je traite les verrues de mon enfant : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement le traitement d’une verrue et les précautions à prendre pour éviter leur transmission. Il est recommandé de traiter dès la première verrue avant leur possible multiplication. Si elles sont trop nombreuses, il peut être décidé de ne pas intervenir car il y aura une guérison spontanée, mais qui peut être longue à venir. Consultez un dermatologue qui proposera un traitement. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Quiz : connaissez-vous les effets du soleil sur votre organisme ?

    Aujourd’hui, tout le monde a entendu parler des risques dus à une exposition prolongée, sans protection, au soleil. Mais mesurez-vous vraiment les risques ? Evaluez vos connaissances en répondant à ce quiz !

    Lire la suite
  • J'assiste à l'ablation d'un grain de beauté

    Cette vidéo vous montre le déroulement de l'ablation d'un grain de beauté. Le Dr Philippe Beaulieu vous explique qu'il faut les retirer précocement dès qu'ils ont un risque de dégénérer en mélanome, cancer de la peau. L'ablation est faite sous anesthésie locale et le fragment prélevé est adressé à un laboratoire spécialisé pour analyse.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale