Le site du Docteur Mathieu Royer

Rhumatologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
J'ai une crise de goutte, je comprends pourquoi - Le site du Docteur Mathieu Royer - Docvadis

J'ai une crise de goutte, je comprends pourquoi

La crise de goutte est une affection fréquente, conséquence d’une anomalie du métabolisme de l’acide urique. Elle se traduit par des manifestations essentiellement articulaires.

Qu’est-ce qu’une crise de goutte ?

La goutte se traduit, en général, par une crise d’arthrite, c’est-à-dire par l’inflammation douloureuse d’une articulation. La plupart du temps, une seule articulation est touchée, celle du gros orteil.
L’articulation est rouge et gonflée. La douleur est soudaine, intense, et provoque des lancements. La peau qui couvre la région enflammée est tendue et brillante.
Elle est hypersensible au toucher ; l’appui sur la jambe est souvent impossible.
Plus rarement, la crise peut se manifester au niveau des genoux, des chevilles, des poignets ou des doigts. Plus rarement encore, des douleurs articulaires généralisées peuvent apparaître, ainsi qu’une sensation de malaise général, de la fièvre, voire des frissons.

Pourquoi ai-je une crise de goutte ?

Cette crise est la conséquence d’un excès d’acide urique dans votre sang. Lorsque sa concentration est trop importante, il forme des cristaux qui se logent à l’intérieur de vos articulations et provoquent des douleurs intenses.

Pourquoi ai-je un excès d’acide urique ?

Plusieurs causes peuvent expliquer cet excès d’acide urique.

  • Une anomalie du métabolisme de cette substance : votre organisme en produit trop ou ne l’élimine pas suffisamment.

  • Certaines maladies peuvent être à l’origine de cette anomalie : le psoriasis ou une insuffisance rénale.

  • Certains traitements peuvent être impliqués, notamment la chimiothérapie, les diurétiques ou encore l’aspirine même à faible dose (automédication)…

  • Certaines situations, comme la consommation excessive d’alcool, la perte rapide de poids, le jeûne, des excès alimentaires et notamment des repas riches en protéines...

Certaines personnes sont-elles plus à risque que d’autres ?

Oui. Les personnes les plus touchées sont les hommes (9 cas sur 10) entre 30 et 50 ans. Ce déséquilibre s’explique par le niveau d’acide urique sanguin normalement plus élevé chez l’homme que chezla femme. Toutefois, l’apparition de la goutte est possible chez les femmes à partir de la ménopause.
L’hérédité semble également impliquée. Une prédisposition génétique ou familiale (18 % des cas) serait à l’origine de ce trouble du métabolisme.
L’âge est également un facteur prédisposant : les reins sont moins efficaces et éliminent moins bien les déchets de l’organisme. Cela favorise l’élévation de l’acide urique au niveau sanguin.

Comment la goutte peut-elle évoluer ?

En général, la fréquence des crises et leur nombre augmentent avec le temps.
Après plusieurs années, en plus des douleurs articulaires, la maladie peut provoquer des dépôts de cristaux sous la peau appelés tophus. Ce sont des masses friables blanchâtres ou jaunâtres situées sur le bord extérieur de l’oreille, sur les coudes ou près des coudes, sur les doigts, sur les orteils ou encore près du tendon d’Achille. Ces tophus peuvent aussi se déposer dans les structures osseuses, on parle alors d’arthropathies uratiques. Les articulations sont progressivement détruites, et cela est caractéristique particulièrement pour les mains, les poignets, les pieds...
Les cristaux peuvent aussi se déposer dans les reins. En l’absence de traitement, ils vont gêner leur bon fonctionnement et, à terme, provoquer une insuffisance rénale.

Y a-t-il une relation entre la crise de goutte et les calculs rénaux ?

Oui. Un excès d’acide urique dans votre organisme peut provoquer la formation de calculs rénaux.
La formation de ces calculs dans vos reins peut alors provoquer des coliques néphrétiques qui se traduisent par de fortes douleurs rénales (dans le dos, sous les côtes).

Les accès aigus de la goutte sont généralement bien connus et diagnostiqués par votre médecin généraliste. Un traitement efficace peut prévenir le risque de complications éventuelles. On retrouve souvent associés à la goutte une obésité, un surpoids, des troubles du métabolisme général et donc une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires et d’athérosclérose. Il a été démontré que la consommation excessive de bière provoque la goutte.

Cabinet de rhumatologie

6 Rue de Bellinière,
RDC,
49800 Trélazé, France

Contacts

  • Fixe : 0241910923
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

CHU d'Angers


Rhumatologie, 4 rue Larrey ,
49100 Angers, France

Contacts

  • Fixe : 02-41-35-35-74
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je m'informe sur l'association contre les spondylarthropathies

    L'Association Française des Spondylarthritiques (A. F. S.) est une Association de malades, administrée par des malades, pour les malades et leurs familles, quelle que soit leur localisation géographique.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le rhumatisme psoriasique

    Le rhumatisme psoriasique est une maladie qui n’est pas rare et qui touche le plus souvent à la fois la peau et les articulations. Ce qui rend son diagnostic parfois difficile.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les maladies rhumatismales via le site de la Société Française de Rhumatologie

    L'Association dite « Société Française de Rhumatologie » fondée en 1969 est une société savante regroupant des personnes s'intéressant aux maladies de l'appareil locomoteur.

    Lire la suite
  • J'ai de l'arthrose ; je comprends ma maladie

    L’arthrose est une maladie chronique qui touche les articulations. Elle se caractérise par une atteinte du cartilage qui peut conduire à une usure plus ou moins rapide. Elle se traduit par l’apparition de douleurs et de difficultés à effectuer certains mouvements.

    Lire la suite
  • Je souffre de polyarthrite rhumatoïde, je cherche un support auprès d'une association(ANDAR)

    Créée en 1984, l’association ANDAR (Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde) lutte contre la polyarthrite rhumatoïde. Animée et gérée par des personnes bénévoles atteintes de la maladie et d’une équipe salariée passionnée, son principal rôle est de mettre à disposition des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde et de leur entourage, l’information sur la maladie et ses conséquences, de les soutenir et de les aider à développer des compétences nouvelles pour mieux vivre avec la polyarthrite rhumatoïde. Très impliquée en Education Thérapeutique du Patient (formation de plus de 30 patients experts à l’ETP), l’ANDAR développe des projets sur tous les aspects de la santé (physique, sociale, sexuelle, psychologique, affective) impactés par la maladie. A la fois ressource pour les malades et pour les soignants, l’ANDAR les sensibilise à la bonne relation de confiance et de communication à établir et lance le 1er MOOC (Massive Open Online Courses) sur la Polyarthrite, véritable formation gratuite en ligne à destination des malades, accessible à tous !

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale