Docteur Riad FARAH

Médecine Interne
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Mon ophtalmologiste me fait un fond d'oeil - Docteur Riad FARAH - Docvadis

Mon ophtalmologiste me fait un fond d'oeil

L’examen du fond d’œil est totalement indolore, rapide à réaliser et riche d’informations.

Qu’est-ce qu’un examen du fond d’oeil ?

Cet examen permet de visualiser l’intérieur de votre globe oculaire, notamment le vitré (sorte de gel remplissant l'oeil, parfois siège de corps flottants gênants), la rétine (tissu nerveux qui tapisse le fond de votre globe oculaire et qui est constitué de cellules qui captent la lumière : les cônes et les bâtonnets), la papille (zone circulaire à la naissance du nerf optique) et les vaisseaux sanguins . Votre oeil va être examiné à l’aide d’une lampe qui va éclairer le fond de votre oeil et d’une sorte de loupe qui permet de grossir les structures examinées pour les détailler.

Le fond d'oeil visualise le vitré, la rétine, la papille, les vaisseaux sanguins.Le fond d'oeil visualise le vitré, la rétine, la papille, les vaisseaux sanguins.

A quoi sert cet examen ?

Celui-ci est en effet utile, et souvent nécessaire, pour diagnostiquer ou surveiller certaines maladies proprement oculaires: dégénérescence de la macula, risque de décollement de rétine chez les sujets prédisposés (myopie forte), glaucome, corps flottants du vitré, etc.
Il permet également de vérifier s’il y existe des atteintes de la circulation sanguine, notamment si vous souffrez de certaines maladies comme une hypertension artérielle ou un diabète.

Pourquoi dois-je passer cet examen ?

Cet examen n'est pas systématique lors d'une consultation ophtalmologique et, en fonction de vos symptômes récents ou d'une pathologie oculaire suspecte ou connue (glaucome, myopie forte, maladie de la macula…), c'est l'ophtalmologiste qui appréciera son bien-fondé.  Il peut aussi être demandé par votre généraliste, par exemple dans le cas de la surveillance d'un diabète ou d'une hypertension artérielle.
En particulier, il peut être nécessaire lors de certaines urgences oculaires pour en connaître la cause: baisse brutale de votre acuité visuelle, vision floue, douleur, perception de « mouches volantes », impression d’un voile noir…

Comment se déroule cet examen ?

Différentes techniques existent, mais toutes reposent sur le même principe : l’utilisation d’un instrument qui comporte un système de loupe et une lumière pour éclairer le fond de votre oeil.
Au début de cet examen, votre médecin pourra vous mettre quelques gouttes de collyre dans l’oeil pour dilater votre pupille, mais cette instillation n'est pas systématique si la zone à examiner se situe vers le centre du fond d'oeil. En dilatant la pupille, la zone observée à l’intérieur de votre oeil sera plus large. Mais cette dilatation n'est pas immédiate, et l'ophtalmologiste vous demandera habituellement de retourner en salle d'attente le temps qu'agisse le produit (généralement, un minimum de 10 à 15 minutes). La pièce où se déroule cet examen est souvent peu éclairée, afin d’amplifier la dilatation de votre pupille.

Votre ophtalmologiste peut instiller quelques gouttes de collyre pour dilater votre pupille.Votre ophtalmologiste peut instiller quelques gouttes de collyre pour dilater votre pupille.

Ensuite votre médecin utilisera soit un instrument à manche cylindrique surmonté d’un système optique et d’un faisceau lumineux (ophtalmoscope), soit surtout une lampe à fente, sorte de microscope pour vous examiner en position assise: vous poserez votre menton sur la mentonnière de l’appareil, et votre médecin pourra ainsi examiner votre oeil dans le détail. Cet examen, qui ne dure que quelques minutes,se fait à l'aide d'une loupe placée entre la lampe à fente et votre oeil: en fonction de la région oculaire à étudier, le médecin l'utilisera soit à quelques millimètres de l'oeil, soit directement en contact avec celui-ci après avoir mis un collyre anesthésiant ce qui rend l'examen indolore.

Le menton posé sur la mentonnière de l'appareil, vous serez face à l'ophtalomogiste qui examinera votre oeil.Le menton posé sur la mentonnière de l'appareil, vous serez face à l'ophtalomogiste qui examinera votre oeil.

Après cet examen, dois-je respecter des consignes particulières ?

Oui. Notamment si, pour cet examen, votre médecin vous a instillé un collyre pour dilater votre pupille.
Cette dilatation perturbe la vision, laquelle reste floue pendant une durée variable, comprise habituellement entre 2 et 4 heures. Il n’est donc pas recommandé de conduire immédiatement après.
D’autre part, l’utilisation d’un faisceau lumineux pour éclairer l’intérieur de l’oeil peut provoquer un éblouissement qui peut perdurer quelques minutes, que la pupille ait été ou non dilatée. Là encore, il n’est pas recommandé de prendre le volant avant d’avoir totalement récupéré sa vision.

Si l’examen du fond d’oeil ne dure que quelques minutes, il est néanmoins recommandé de prévoir, le jour de l’examen, soit de se faire accompagner par un tiers, soit de prévoir un moment de récupération avant de reprendre le volant. La dilatation de la pupille perdure parfois quelques heures, ce qui rend la vision floue et incompatible avec la conduite.

Institut de Diabétologie et Nutrition du Centre

35 Rue du Verger,
28300 Mainvilliers, France

Contacts

  • Fax : 02 36 25 36 15

Clinique de l'Archette

83 Rue Jacques Monod,
45160 Olivet, France

Contacts

  • Fixe : 02 38 51 61 89
  • Fax : 03 87 50 82 77
  • Fixe : 02 38 51 61 89
  • Fax : 03 87 50 82 77
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • Diabétique, je m'informe sur les signes et les conséquences d'une hypoglycémie

    L’hypoglycémie n’est pas une maladie, mais un manque de sucre dans le sang. Elle est fréquente chez les diabétiques traités par insuline ou par certains médicaments. Il ne faut ni la dramatiser ni la négliger.

    Lire la suite
  • J’évalue mon risque d’avoir des apnées du sommeil

    Les apnées du sommeil correspondent à des pauses respiratoires durant votre sommeil nocturne. Elles altèrent la qualité de vie et sont souvent associées à certaines maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, les attaques cérébrales (AVC), la fibrillation auriculaire, et aggravent les maladies des artères du cœur. Elles sont plus fréquentes chez les patients hypertendus, diabétiques et en surpoids. Des tests simples vous permettent de savoir si vous êtes concernés.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • On m'a découvert un diabète de type 1

    Le diabète de type 1 est une maladie dont le diagnostic, souvent brutal, peut désemparer. Il apparaît le plus souvent chez l’enfant ou l'adolescent, mais peut débuter à l’âge adulte. Comprendre et mieux connaître sa maladie est essentiel pour apprendre à vivre avec le diabète et devenir acteur de sa prise en charge.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale