Le site du Docteur Sophie HUMBLOT

Médecine Interne
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Insuffisance respiratoire chronique : Comment la réhabilitation respiratoire peut m'aider ? - Le site du Docteur Sophie HUMBLOT - Docvadis

Insuffisance respiratoire chronique : Comment la réhabilitation respiratoire peut m'aider ?

La réhabilitation respiratoire est un programme multidisciplinaire et personnalisé de prise en charge globale des insuffisants respiratoires chroniques.

Qu’est-ce que la réhabilitation respiratoire ?

La réhabilitation respiratoire est une prise en charge globale, où intervient une équipe de professionnels de santé : médecins, kinésithérapeutes, infirmières, aides-soignants, diététiciennes... La complémentarité de tous ces professionnels de santé permet d’améliorer votre vie quotidienne.
La réhabilitation peut se faire en centre, en ambulatoire (hôpital de jour) ou à domicile. Elle peut également être coordonnée au sein de réseaux de santé. Elle est aussi efficace quelles que soient les modalités qui doivent être adaptées à la sévérité de votre insuffisance respiratoire et aux opportunités locales.

Puis-je bénéficier d’une réhabilitation respiratoire ?

La réhabilitation respiratoire s’adresse à tous les patients présentant une gêne respiratoire au repos ou à l’effort, persistante et invalidante malgré les traitements médicaux. La BPCO post-tabagique (broncho-pneumopathie chronique obstructive) et l’emphysème sont les pathologies les plus souvent concernées.
Votre état général doit être stable. Votre âge et la sévérité de votre atteinte respiratoire ne sont pas des contre indications. Il est important que vous soyez bien informé et motivé pour réussir votre programme de réhabilitation.

Quels sont les objectifs ?

L’objectif majeur de la réhabilitation respiratoire est d’améliorer votre vie au quotidien. Cela permet également de réduire l’essoufflement, de diminuer les hospitalisations pour exacerbation et de mieux tolérer les efforts.
Un programme d’activités personnalisé et adapté regroupe :

  • Réentraînement à l’effort sur bicyclette (plus rarement sur tapis de marche).

  • Kinésithérapie respiratoire, à visée dedrainage bronchique.

  • Gymnastique douce.

  • Séance d’information sur votre maladie et votre traitement.

  • Conseils nutritionnels.

  • Elaboration d’un programme de soutien pour le sevrage tabagique.

  • Aide psychologique, si besoin.

Comment un stage se déroule-t-il ?

Les séances de réhabilitation respiratoire se déroulent à raison de 3 à 5 fois par semaine et pendant environ 3 à 6 semaines consécutives.

Quels sont les effets à long terme ?

Les bénéfices des programmes de réhabilitation respiratoire durent pendant de nombreux mois. Cette durée varie d’une personne à l’autre et est fonction du maintien de ces acquis.

Dois-je continuer à faire des exercices après ces séances ?

Il est indispensable de maintenir les acquis de cette réhabilitation en poursuivant une activité physique quotidienne à domicile après le stage et entre les séjours.
Un objectif réaliste est une marche quotidienne ou du vélo d’appartement pendant
30 à 45 minutes à sa propre allure.
Pour éviter d’abandonner ces exercices par lassitude, il existe des associations ou des clubs de patients qui organisent des marches ou des promenades culturelles. Ces activités en groupe sont un élément important de motivation. Renseignez-vous auprès du personnel soignant.
Vous pouvez découvrir le réseau de la FFAAIR, Fédération Française des Associations et Amicales de malades Insuffisants ou handicapés Respiratoires sur le site internet  http://www.ffaair.org/?p=232. Il vous permettra de trouver l'association la plus proche de chez vous.

La réhabilitation respiratoire est l’« ensembledes activités assurant aux patients les conditions physiques, mentales et sociales optimales pour occuper par leurs moyens propres une place aussi normale que possible dans la société » (Organisation mondiale de la Santé).

Infirmerie Prostestante


médecine interne, 1-3 chemin du Penthod ,
69300 CALUIRE ET CUIRE, France

Contacts

  • Fixe : 04 72 00 71 30
  • Fax : 04 72 00 71 39
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique, je surveille moi-même ma glycémie

    Cette vidéo montre comment surveiller régulièrement sa glycémie. Une bonne surveillance de sa glycémie permet de savoir où en est son diabète et ainsi, de modifier son alimentation si besoin, ou d’aller voir son médecin en cas de trop grands changements dans les résultats.

    Lire la suite
  • J’ai du diabète : comment gérer le jeûne du Ramadan ?

    Le Ramadan est le quatrième des cinq piliers de l’Islam, avec la prière, la profession de foi, l’aumône et le pèlerinage à la Mecque. Au cours de ce mois, il est interdit aux adultes de manger et boire de l'aube au coucher du soleil. Si vous avez du diabète, faire le Ramadan est très souvent possible, mais cela doit être préparé pour éviter les risques liés au jeûne. Il est indispensable d’en discuter avec votre médecin avant le Ramadan.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • Diabète et nerfs

    L'excès de sucre dans le sang, en cas de diabète mal équilibré, peut entraîner des lésions de vos nerfs. Cette complication du diabète, longtemps discrète, impose la vigilance. Vous apprendrez à bien surveiller vos pieds s'ils deviennent insensibles. Une petite plaie peut entraîner une gangrène d'un orteil, et même du pied. Vous devez être examiné au moins une fois par an pour dépister et prévenir ces complications.

    Lire la suite
  • Maison du diabète : J'apprends à mieux vivre avec mon diabète

    Dans cette vidéo vous découvrez les activités que peuvent proposer les Maisons du diabète. En complément de l'action des médecins, celles-ci prodiguent une éducation thérapeutique pour bien vivre son diabète, en modifiant son comportement au quotidien.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale