Le site du Docteur Claude DEL NIBBIO

Médecine Interne
Conventionnement : Secteur 2
Mon traitement peut être dangereux pour la conduite automobile - Le site du Docteur Claude DEL NIBBIO - Docvadis

Mon traitement peut être dangereux pour la conduite automobile

Différents médicaments peuvent perturber votre aptitude à conduire. Afin que vous soyez immédiatement prévenu de ces risques, une alerte visuelle, ou pictogramme informatif, est apposée sur le conditionnement extérieur de ces traitements. Il existe trois pictogrammes de couleur en fonction du niveau de risque du médicament sur la conduite automobile.

Quels sont les médicaments les plus dangereux pour la conduite automobile ?  

Les produits qui sont susceptibles d’altérer votre vigilance, votre vue, ou d’entraîner des vertiges ou une somnolence, peuvent avoir des effets sur la conduite automobile et être responsables d’accidents de la route. De nombreux médicaments peuvent avoir de tels effets.  Parmi 3 000 spécialités étudiées, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a recensé plus de 1 000 produits pouvant altérer la vigilance lors de la conduite sur route ou l’utilisation de machine. En particulier, de nombreux médicaments du système nerveux (comme les somnifères ou les tranquillisants) peuvent altérer la vigilance. Mais certains médicaments utilisés pour combattre des troubles passagers (rhume, toux, allergie, douleur…) peuvent aussi être à risque pour la conduite automobile. Il en est de même pour les traitements de certaines maladies chroniques comme le diabète, la maladie de Parkinson, l’épilepsie.... Attention aussi aux médicaments en vente libre et aux associations de différents produits.

Que signifient les niveaux de risque ?  

Une classification qui va de 1 à 3 a été établie pour chaque traitement selon son niveau de risque sur la conduite automobile (ou l’utilisation de machines).

Niveau 1 « Soyez prudent. Ne pas conduire sans avoir lu la notice. »

Le niveau 1 signale un risque faible et n’empêche généralement pas la conduite automobile en dehors de certaines situations (ou la survenue de certaines manifestations) qui sont précisées dans la notice du médicament. D’où la nécessité de la lire attentivement et, en particulier, les rubriques « Conducteurs et utilisateurs de machines », « Mises en garde et précautions d’emploi », « Effets indésirables ». Comme le risque dépend de la sensibilité de chaque patient, mais aussi de son âge, il est important de bien observer en début de traitement les effets du médicament sur votre vigilance et votre comportement. La prise simultanée d’autres produits peut aussi avoir un impact. Ainsi, il faut savoir qu’un traitement de niveau 1, pris au long cours, et très bien supporté, peut avoir ses effets majorés par l’association d’autres facteurs, comme la fatigue, une affection passagère (un rhume, une angine) ou encore la prise d’alcool (même modérée), de drogue (cannabis par exemple) ou d’autres médicaments.

Niveau 2 « Soyez très prudent. Ne pas conduire sans l’avis d’un professionnel de santé. »

Avec un médicament de niveau 2, la lecture de la notice ne vous fournira pas suffisamment d’informations. Il faudra obligatoirement prendre conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. N’oubliez pas d’indiquer tous les médicaments que vous prenez car il peut y avoir des interactions.

Niveau 3

« Attention, danger : ne pas conduire. Pour la reprise de la conduite, demandez l’avis d’un médecin. »

Dans ce cas de figure, le médicament est dangereux pour la conduite. Et il ne suffit pas de sauter une (ou plusieurs prises) ou d’arrêter complètement le médicament pour conduire immédiatement à nouveau ! En effet, certains médicaments sont éliminés du corps en plusieurs jours. De plus, si votre organisme est habitué au médicament, il peut y avoir des signes de sevrage à l’arrêt (nervosité, anxiété, malaise..). Ainsi, ne modifiez pas ou n’arrêtez pas ce traitement de vous-même.  Et, si votre médecin l’interrompt, demandez-lui à partir de quel moment vous pourrez reprendre le volant. 

Ces recommandations et ces conseils de prudence sont valables quel que soit le type de véhicule utilisé (vélo compris) et dès que l’utilisation d’une machine nécessite le respect de consignes de sécurité.

Centre des Maladies de l'Appareil Digestif et de la Nutrition

25 Rue pierre Dignac ,
33260 LA TESTE DE BUCH, France

Contacts

  • Fixe : 05 56 54 39 62
  • Fax : 05 56 54 21 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique d'Arcachon

Avenue Jean Hameau ,
Pôle de santé,
33260 LA TESTE, France

Contacts

  • Fixe : 05 57 72 26 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Centre Médico-Chirurgical d'Arès

14 Boulevard Javal ,
33740 ARES, France

Contacts

  • Fixe : 05 56 03 87 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je réduis mes ballonnements : un schéma pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réduire vos ballonnements. Les ballonnements abdominaux correspondent à une sensation de gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de gaz dans votre tube digestif. Vous pouvez limiter leur apparition, ou les réduire, en diminuant votre consommation d’aliments qui produisent beaucoup de gaz en fermentant. Il est également très important d’avoir une activité physique régulière. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Cancer de l’estomac : je comprends le choix des traitements

    Le traitement d’un cancer gastrique est adapté à chaque cas particulier et est défini de manière concertée entre spécialistes. Il peut comprendre une chirurgie, une chimiothérapie et une radiothérapie.

    Lire la suite
  • Je suis anorexique : comment serai-je soigné ?

    La majorité des personnes qui souffrent d’anorexie mentale et qui suivent une thérapie guérissent définitivement. La guérison nécessite de traiter les aspects physiques et nutritionnels de la maladie ainsi que ses aspects psychologiques.

    Lire la suite
  • J’équilibre mon diabète au quotidien : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les bonnes pratiques à mettre en place dans votre vie pour contrôler votre diabète. Pour cela il faut pratiquer une activité physique, avoir un suivi diététique, surveiller votre poids et vous faire aider pour arrêter de fumer si nécessaire. Puis, selon les cas, la prise quotidienne de médicaments, l'auto surveillance glycémique et la surveillance de vos pieds seront nécessaires. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je vais avoir un pacemaker

    Un pacemaker est un appareil électronique capable d’analyser le fonctionnement du cœur et de le stimuler quand c’est nécessaire. Connaissez les précautions à prendre au quotidien.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale