Le site du Docteur Claude DEL NIBBIO

Médecine Interne
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Porter une stomie digestive : ma vie au quotidien - Le site du Docteur Claude DEL NIBBIO - Docvadis

Porter une stomie digestive : ma vie au quotidien

La dérivation (poche) digestive est comme la dérivation (poche) urinaire. C’est l’abouchement d’un conduit naturel de votre corps (côlon ou intestin grêle) à la peau de l’abdomen.

À quoi correspond une dérivation digestive ?

Normalement, les matières fécales sont éliminées par l’organisme via le tube digestif (côlon).

La dérivation digestive est l’abouchement chirurgical temporaire, ou permanent, au niveau de la paroi de l’abdomen, d’un segment du tube digestif. Elle entraine une perte du contrôle volontaire de l’élimination des matières fécales. Ces dérivations (stomie = terme médical consacré) concernent surtout le côlon (gros intestin : colostomie) et l’iléon (intestin grêle : iléostomie).

Elles sont justifiées sur le plan médical, durant une maladie inflammatoire du tube digestif ou lors d’un cancer.

L’évacuation des gaz et selles se fera donc dans une poche de recueil. Cette dérivation ou stomie sera, soit temporaire, soit définitive.

Qu’en est-il des selles et de leur consistance ?

Selon la localisation d’une stomie, la consistance des selles sera différente.

Au niveau du côlon, elles seront moulées ou semi-liquides.

En cas d’iléostomie, les selles seront liquides, acides et irritantes pour la peau autour de la stomie.

Il faudra donc être attentif à la consistance des selles et à la fréquence des émissions.

À quoi correspond une irrigation colique ?

On parle d’irrigation colique lors d’un lavement évacuateur. Cette irrigation s’effectue grâce à un matériel spécifique, dans une dérivation (stomie) qui se situe au niveau du côté gauche de votre ventre.

Elle permet en une fois d’éliminer le contenu du côlon, de manière à retrouver une pseudo-continence intestinale (pas de selles pendant 48 à 72 heures après ce lavement).

Les gaz seront moins nombreux et donc plus discrets.

Quels sont les différents types d’appareillages utilisés ?

Les appareillages actuels sont fiables avec un confort quotidien et une sécurité optimale (étanchéité), une absence d’odeur et d’irritation cutanée.

Ilscomportent une poche de recueil vidable et un support adhérent à la peau. La poche sera changée selon les besoins (le support restant en place plusieurs jours).

 

Après un apprentissage avec votre équipe médicale, vous vous sentirez de mieux en mieux et vous retrouverez vos marques. Vous vivrez normalement et reprendrez confiance en vous. Quelques conseils vous sont donnés dans ce document.

Après un apprentissage avec votre équipe médicale, vous vous sentirez de mieux en mieux et vous retrouverez vos marques. Vous vivrez normalement et reprendrez confiance en vous. Quelques conseils vous sont donnés dans ce document.

Quelles complications peuvent apparaître ?

Elles sont de 3 sortes :

  • Complications cutanées avec boutons, rougeurs, picotements.

  • Mauvaise adhérence du support à la peau avec fuites.

  • Allergie au matériel utilisé.

Une hygiène adaptée permettra d’éviter certaines complications.

Par ailleurs, vous pouvez vous faire aider par un(e) stomathérapeute (infirmier(e) formé à ces techniques), qui pourra vous donner les conseils adaptés.

En cas de hernie autour de cette dérivation, il est nécessaire de consulter un médecin.

Dois-je respecter certaines précautions alimentaires ?

Avoir une stomie n’oblige à aucun régime alimentaire particulier. Votre alimentation doit simplement être équilibrée et respecter quelques règles simples :

  • Manger à heures régulières, dans le calme et lentement, en mâchant bien les aliments.

  • Boire beaucoup et régulièrement dans la journée : au moins 1,5 à 2 litres par jour et préférer une eau riche en sel.

Sachez qu’une alimentation riche en fibres est préférable, en évitant si possibleles aliments à l’origine de gaz comme les choux, les oignons, les champignons.

N’oubliez pas de saler votre alimentation (sauf contre-indication médicale), car les selles évacuées contiennent beaucoup de sel.

Qu’en est-il de ma vie au quotidien ?

Le matériel disponible est parfaitement étanche : vous pouvez donc prendre des bains ou des douches.

Si possible, évitez de porter des vêtements trop serrés qui peuvent comprimer la poche de recueil ou la stomie.

Vous pouvez reprendre une activité professionnelle normalement.

Une activité sportive est tout à fait possible, avec la prudence nécessaire lors des sports violents comme le judo, le karaté, la boxe ou le rugby.

Pensez à boire abondamment pour éviter toute déshydratation.

Comment puis-je partir en vacances, voyager ?

Si vous avez prévu un voyage à l’étranger, pensez à emporter la quantité de matériel nécessaire pour la durée de votre séjour.

Mettez le matériel dans un bagage à main pour les voyages en avion.

Buvez de l’eau en bouteille capsulée exclusivement.

Prévoyez des médicaments pour éviter la diarrhée.

Puis-je me faire aider ?

Il existe des infirmières stomathérapeutes dans chaque département près de votre domicile, qui pourront répondre à vos questions et vous aider à résoudre vos éventuelles difficultés d’appareillage. N’hésitez pas à les contacter.

Où puis-je trouver des associations de patients ?

Les associations peuvent vous aider, voici les 2 principales :

  • FSF : Fédération des Stomisés de France www.fsf.asso.fr- Tél. : 01 45 57 40 02.

  • AFA : Association François Aupetit www.afa.asso.fr- Tél. : 01 43 07 00 49..

La dérivation ou stomie digestive est l’abouchement du tube digestif au niveau de l’abdomen.

En respectant quelques précautions simples, vous pouvez vivre tout à fait normalement.

Centre des Maladies de l'Appareil Digestif et de la Nutrition

25 Rue pierre Dignac ,
33260 LA TESTE DE BUCH, France

Contacts

  • Fixe : 05 56 54 39 62
  • Fax : 05 56 54 21 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique d'Arcachon

Avenue Jean Hameau ,
Pôle de santé,
33260 LA TESTE, France

Contacts

  • Fixe : 05 57 72 26 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Centre Médico-Chirurgical d'Arès

14 Boulevard Javal ,
33740 ARES, France

Contacts

  • Fixe : 05 56 03 87 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je prends conscience du réel danger d’un bronzage en cabine

    Les cabines de bronzage attirent chaque année de nombreux clients, souvent inconscients du risque qu’ils encourent. Car, bien loin des supposés bénéfices qu’apporteraient les rayons UV pour préparer la peau au soleil, les cabines de bronzage sont impliquées dans l’augmentation du nombre de mélanomes, les plus graves cancers de la peau.

    Lire la suite
  • Quiz : connaissez-vous les effets du soleil sur votre organisme ?

    Aujourd’hui, tout le monde a entendu parler des risques dus à une exposition prolongée, sans protection, au soleil. Mais mesurez-vous vraiment les risques ? Evaluez vos connaissances en répondant à ce quiz !

    Lire la suite
  • Je découvre la méditation : ce que je dois savoir

    S’il vous arrive de perdre le contrôle de vos pensées et que cela vous plonge dans un état de stress difficile à dépasser, la méditation en pleine conscience est faite pour vous. Pouvant être pratiquée partout, cette forme particulière de méditation vous aide à apprivoiser et maîtriser les sollicitations physiques et mentales auxquelles vous êtes confronté afin de surmonter votre stress et votre anxiété.

    Lire la suite
  • Accompagnement d'un proche en fin de vie : ce que je dois savoir

    Les soins palliatifs visent à accompagner les patients en fin de vie. Cette offre de soins spécifique est rendue possible grâce à des structures adaptées.

    Lire la suite
  • Risque de rage, j’apprends à réagir : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réagir en cas de morsure suspecte dans un pays à risque. La rage est présente dans plus de 150 pays, principalement en Asie et en Afrique mais aussi en Amérique du Sud et en Europe. La transmission du virus se fait d’un animal infecté à l’homme, généralement par morsure ou léchage d’une peau lésée ou d’une muqueuse, voire par griffure. Les vecteurs de la maladie sont les chiens dans 95 % des cas. Votre médecin pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale