Le site du Docteur Abdoul Karim CHIRARA

Psychiatrie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je m'informe sur le traitement hormonal de la ménopause - Le site du Docteur Abdoul Karim CHIRARA - Docvadis

Je m'informe sur le traitement hormonal de la ménopause

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause est indiqué notamment pour diminuer la gêne liée aux bouffées de chaleur. Comme tout médicament, ce traitement peut présenter des effets secondaires. Votre médecin évaluera votre état de santé et vos antécédents pour vous donner le traitement le plus adapté.

Que dois-je savoir si je demande ce type de traitement ou si mon médecin me le propose ?

Face à des contradictions sur les avantages et les inconvénients liés à ce type de traitement, il est recommandé de s’informer et de prendre le temps d’en discuter avec son médecin.

L’AFSSAPS (Agence française pour la Santé et la Sécurité des Aliments et Produits de Santé), devenue dernièrement l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament), a édité des recommandations qui font le point sur les connaissances à ce jour de ces traitements. Une analyse actualisée des données médicales sur ce sujet a également été publiée récemment (revue générale dans "Annals of Internal Medecine" Mai 2012).

Le THS (Traitement Hormonal Substitutif) est désormais communément dénommé THM (Traitement Hormonal de la Ménopause). Il existe deux grands types de THM : par estroprogestatif (comprenant estrogène et progestatif), et par estrogène seul réservés aux femmes hystérectomisées (ayant subi une intervention chirurgicale d'ablation de l'utérus).

Votre médecin choisira avec vous le traitement le mieux adapté à votre cas. Il vous informera des modalités de prise et des éventuels effets indésirables.

 

Quelles sont les recommandations médicales sur ces traitements ?

Vous pouvez consulter les informations générales de l'AFSSAPS (ou ANSM) sur le traitement hormonal substitutif de la ménopause, en cliquant sur le lien suivant :

Les recommandations de l’AFSSAPS 2006 (version pdf)

 

Les principaux messages, actualisés d'après l'analyse parue récemment dans la revue générale "Annals of Internal Medecine" Mai 2012, sont les suivants :

  • Les traitements hormonaux de la ménopause (THM) sont efficaces pour traiter les symptômes de la ménopause incommodants comme les bouffées de chaleur.

  • Il existe un risque de cancer du sein plus important chez les femmes utilisant certains traitements hormonaux de la ménopause (THM) par rapport aux femmes ménopausées non utilisatrices. Ce sur-risque augmente avec la durée du traitement et varie en fonction du type de THM utilisé.

  • Les THM n’exercent pas d’effet protecteur sur la maladie coronarienne, ni sur le risque d'accident vasculaire cérébral, que vous ayez des antécédents ou pas. Il existerait même une petite augmentation du risque d'accident vasculaire cérébral avec certains THM.

  • Il existe une élévation du risque de maladie veineuse thrombo-embolique sous THM.

  • Les THM peuvent également être prescrits pour prévenir l’ostéoporose, en cas de risque élevé de fractures osseuses et seulement si les autres traitements indiqués dans la prévention de l’ostéoporose ne sont pas tolérés.

  • Les dérivés de soja et plus généralement les phytoestrogènes peuvent également présenter des risques. L'efficacité de ces produits n'est pas démontrée et leur sécurité n'a pas été évaluée. Leur utilisation est déconseillée par l'AFSSAPS (ou ANSM).

Comme tout médicament, le traitement hormonal de la ménopause présente des effets indésirables. Votre médecin évaluera votre état de santé et vos antécédents, avant de proposer le traitement le plus adapté à votre cas. Certains médicaments tels que les dérivés de soja et plus généralement les phytoestrogènes sont délivrés en pharmacie sans ordonnance et peuvent présenterdes risques. Ainsi, il est important de consulter votre médecin avant de consommer ces produits.

Centre médico-psychologique (CMP)

12 Rue Vauban,
58000 Nevers, France

Contacts

  • Fixe : 03 86 71 80 30
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique du Pré Poitiers

2 rue du Dr Jules Renault ,
En face des Urgences de l'hôpital de Nevers,
58000 Nevers, France

Contacts

  • Fixe : 03 86 21 28 28
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

CH de Nevers


CESAM, Boulevard de l'Hôpital,
58000 Nevers, France

Documents similaires

  • Je connais les risques d'une co-infection VIH et VHC

    La co-infection par le VIH et le virus de l’hépatite C est fréquente, car leurs modes de contamination sont les mêmes : le VIH et le VHC se transmettent par voie sexuelle et par voie sanguine. Ce qui a des conséquences importantes.

    Lire la suite
  • Je souffre de lipodystrophie et souhaite agir

    La lipodystrophie fait partie des effets secondaires liés à la combinaison de plusieurs antirétroviraux. C’est une diminution ou une augmentation de la graisse sur certaines parties du corps. Que faire ?

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale