Le site du Docteur Djamila DELAMBRE

Rhumatologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Le sport peut il entraîner des pathologies chez mon enfant ? - Le site du Docteur Djamila DELAMBRE - Docvadis

Le sport peut il entraîner des pathologies chez mon enfant ?

La pratique de certains sports peut entraîner des douleurs et des pathologies chez l’enfant. Il s’agit, la plupart du temps, de traumatismes dus à une pratique intensive d’une ou plusieurs activités sportives.

Comment déceler une pathologie due au sport ?

La douleur est la première manifestation que votre enfant ressent lors d’efforts répétés. La plupart du temps, cette douleur disparaît au repos. Il est donc important de rester à l’écoute de l’enfant s’il fait état d’une gêne au cours d’une activité ou d’un entraînement sportif. En cas de plainte de votre enfant, n’hésitez pas à consulter son médecin traitant. Plus l’affection sera découverte précocement, moins il y aura de risques de développer une pathologie.

Quelles sont les pathologies provoquées ?

La pathologie la plus courante chez l’enfant est l’ostéochondrite. C’est une affection qui touche le cartilage. Ce cartilage participe à la construction de l’os pendant la période de croissance. L’ostéochondrite est due à des efforts excessifs et répétés au cours d’activités. C’est une affection bénigne qui concerne particulièrement les garçons entre 6 et 15 ans.Certains sports, comme le football ou la course, peuvent déclencher des pathologies inflammatoires du genou, fréquentes chez l’enfant (maladie d’Osgood-Schlater). Les autres manifestations sont essentiellement des fractures de fatigue de certains os particulièrement sollicités (rotule du genou, talon, haut du tibia) et les hyperlordoses (cambrure exagérée du bas du dos).

Quelles sont les causes de ces pathologies ?

Les causes sont, dans la plupart des cas, dues à des mouvements ou à des efforts répétés. Une surcharge pondérale (surpoids) ou une croissance accélérée peuvent en être également responsables. Au contraire, il peut s’agir d’un retard de croissance qui entraîne un retard de la formation du cartilage de l’os.

Quelles précautions doit-on prendre ?

La première précaution à prendre chez les jeunes enfants est l’hygiène de vie (repos, périodes de sommeil, alimentation équilibrée). La seconde est d’éviter de multiplier les sports ou les entraînements trop fréquents. Enfin, le port de charges lourdes (comme le cartable) ou des sauts répétés peuvent favoriser ces pathologies.

Faut-il consulter avant de faire faire une activité sportive à mon enfant ?

Toute activité physique ou sportive de votre enfant doit être évoquée avec votre médecin. En cas de sport intensif ou de compétition, vous pouvez vous adresser à un médecin généraliste ayant une compétence (diplôme) en médecine du sport. Il évaluera une contre-indication éventuelle, momentanée ou définitive à la pratique de cette activité. Il pourra vous donner des conseils et assurer le suivi de votre enfant. Votre médecin généraliste a peut-être cette compétence. N’hésitez pas à le lui demander.

Faut-il faire faire un certificat d’aptitude aux sports ?

Les activités d'éducation physique et sportive (EPS) dans les établissements scolaires ainsi que les activités sportives facultatives proposées dans les collèges et les lycées ne nécessitent plus de certificats médicaux.La pratique d’un sport ou d’une activité physique est toujours bénéfique pour un enfant. Elle fait partie de son équilibre. Elle doit être progressive et doit tenir compte de son âge et de sa maturité. Un enfant pratiquant une activité sportive intensive doit être surveillé.

La pratique d’un sport ou d’une activité physique est toujours bénéfique pour un enfant. Elle fait partie de son équilibre. Elle doit être progressive et doit tenir compte de son âge et de sa maturité. Un enfant pratiquant une activité sportive intensive doit être surveillé.

DR DELAMBRE Djamila

70 rue de Merville ,
59190 HAZEBROUCK, France

Contacts

  • Fixe : 03 28 43 17 38
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je m'informe sur le rhumatisme psoriasique

    Le rhumatisme psoriasique est une maladie qui n’est pas rare et qui touche le plus souvent à la fois la peau et les articulations. Ce qui rend son diagnostic parfois difficile.

    Lire la suite
  • Je comprends ce que sont les myélodysplasies ou syndromes myélodysplasiques

    La moelle osseuse produit les cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) à partir de cellules progénitrices (cellules mères). Les myélodysplasies ou syndromes myélodysplasiques sont des maladies de la moelle osseuse, caractérisées par la présence de cellules progénitrices anormales, ne permettant pas une production suffisante de globules rouges, de globules blancs ou de plaquettes.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur l’impact au quotidien de mon psoriasis

    La maladie psoriasique affecte tous les domaines de l’existence : la vie relationnelle, familiale, sexuelle, sociale et professionnelle. La prise en compte de l’impact du psoriasis sur la qualité de vie, est un élément fondamental dans la prise en charge des patients.

    Lire la suite
  • Sein, cancer et ganglions : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les différents ganglions lymphatiques situés à proximité du sein et dans le creux de l’aisselle. Votre médecin pourra le commenter avec vous. Vous comprendrez mieux les zones explorées par la palpation et l’échographie. Il vous permettra par ailleurs de mieux comprendre les explications qui vous seront apportées si un curage lymphatique est envisagé.

    Lire la suite
  • Rhumatismes inflammatoires chroniques et sexualité : parlons-en !

    Etre atteint d’un rhumatisme inflammatoire entrave le plus souvent la vie sexuelle. Pourtant cette dernière contribue à la qualité de la vie. D’où l’importance de conserver une activité sexuelle satisfaisante sous réserve de certaines précautions.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale