Cabinet du Dr NGUYEN

Endocrinologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Dois-je prendre des compléments alimentaires ? - Cabinet du Dr NGUYEN - Docvadis

Dois-je prendre des compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires sont des sources concentrées de micronutriments, qui regroupent les vitamines, les minéraux et les oligoéléments. Ils n’apportent pas de calories mais sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme en facilitant les réactions énergétiques. Est-il nécessaire d’en consommer en dehors de notre assiette ?

Des micronutriments, pour quels bénéfices ?

La couverture de nos besoins en micronutriments permet d’éviter des maladies secondaires liées au déficit de l’un d’entre eux. On peut citer par exemple :

  • la carence en vitamine B1 et le Beri-Beri, retrouvé autrefois en Extrême-Orient, suite à une alimentation à base de riz décortiqué ;

  • la carence en vitamine C et le scorbut, fréquent chez les marins au XVIe siècle ;

  • l’insuffisance en fer et l’anémie ;

  • l’impact du déficit en iode sur le développement psychomoteur de l’enfant et sur la survenue d’une hypothyroïdie.

Par ailleurs, les micronutriments contribuent à lutter contre le développement de nombreuses maladies : diabète, maladies cardiovasculaires, troubles de la mémoire et dégénérescence maculaire liée à l’âge (partie centrale de la rétine).

Des micronutriments, pour qui ?

Si la carence en micronutriments doit être évitée, une consommation excessive peut être tout aussi nocive. En effet, un certain nombre de travaux scientifiques suggère que la prise régulière de certains compléments alimentaires pourrait avoir des effets contraires aux effets attendus.

Par exemple, l’analyse d’un bon nombre d’études portant sur une supplémentation non alimentaire en vitamines A et E a montré une légère augmentation de la mortalité chez les patients concernés. Un excès supplémentation peut donc avoir un effet pro-oxydant, c’est-à-dire qu’il favorise l’apparition des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement des cellules.

La supplémentation de l’alimentation en micronutriments doit donc être ciblée à l’intention des personnes déficitaires ou à risque de présenter un déficit lié à leur état de santé ou leur situation médicale temporaire :

  • la future maman avant le début de grossesse pour prévenir des anomalies neurologiques de son bébé ;

  • les personnes ayant subi une chirurgie de l’obésité ;

  • les personnesqui suivent des régimes alimentaires très restrictifs ;

  • les personnes âgées ayant une alimentation déséquilibrée, nourries artificiellement par sonde

Des micronutriments oui…mais lesquels ?

La meilleure source de nutriments est l’alimentation, du fait de la qualité nutritionnelle des aliments consommés. Ainsi, il est clairement prouvé que manger des fruits et des légumes est associé à un moindre risque de maladies cardiovasculaires.

Les micronutriments diversifiés et naturels issus de notre alimentation sont par ailleurs mieux absorbés par l’organisme.

En dehors de situations spécifiques, il convient d’assurer un apport en nutriments par une alimentation suffisamment diversifiée et riche notamment en fruits et légumes. La prise répétée et sur le long-terme de complément nutritionnels peut comporter des risques pour votre santé. N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Cabinet entrée rue Delsart

46 Av de l'avenue de St Amand ,
Entrée rue Jules Delsart,
59300 Valenciennes, France

Contacts

  • Fixe : 03 27 41 16 20
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais les conséquences de l'excès de cholestérol

    L’excès de cholestérol augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Réduire le niveau du mauvais cholestérol dans le sang permet de diminuer le risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

    Lire la suite
  • En cas de malaise vagal, que dois je faire ?

    Un malaise vagal correspond à un ralentissement excessif du rythme cardiaque. Ce ralentissement provoque souvent une chute de la tension artérielle pouvant se traduire par différents symptômes (malaise, sueurs, pâleur) jusqu’à la perte de connaissance.

    Lire la suite
  • Comment puis-je aider une personne diabétique en cas de malaise ?

    Un malaise chez un diabétique est presque toujours une hypoglycémie. Il est préférable de bien connaître la situation avant de venir en aide à la personne en difficulté. Des réflexes simples permettent d'éviter les complications qui peuvent conduire à une hospitalisation.

    Lire la suite
  • Diabète et yeux

    Vous êtes diabétique, votre fond d’œil doit être contrôlé chaque année, car le risque de troubles de la vue est important. La normalisation du taux de sucre dans le sang et la surveillance ophtalmologique sont vos meilleurs atouts pour conserver longtemps une bonne vue. Vous irez chez l'ophtalmologiste une fois par an.

    Lire la suite
  • Diabète et artères

    Le diabète, s’il est mal équilibré, peut entraîner des complications. L'excès de sucre dans le sang peut abîmer les vaisseaux sanguins. Ces lésions, une fois installées, sont irréversibles : c’est pourquoi il est essentiel de bien contrôler votre diabète pour les prévenir. Vous surveillerez avant tout vos pieds et l'apparition de douleurs au niveau des jambes.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale