Unité d'Endocrinologie Diabétologie du CHIV
Je m'informe sur les pompes à insuline - Unité d'Endocrinologie Diabétologie du CHIV - Docvadis

Je m'informe sur les pompes à insuline

La pompe à insuline est un dispositif médical qui fournit des doses régulières d’insuline en fonction de vos besoins. Alternative aux injections par stylos, la pompe à insuline favorise un meilleur équilibre de votre glycémie et ses contre-indications sont limitées. La motivation est un élément déterminant qui conditionne le succès de son utilisation.

Qu’est-ce qu’une pompe à insuline ?

Une pompe à insuline est un dispositif médical que vous programmez pour qu’il délivre des doses régulières d’insuline en fonction de vos besoins.

Il s’agit d’un petit appareil portable qui fonctionne avec des piles et qui comprend :

  • un boîtier contenant l’insuline et le mécanisme qui permet de contrôler la quantité administrée ;

  • un dispositif de perfusion, composé d’un cathéter (tubulure + canule souple pénétrant légèrement dans la peau et maintenue par une capsule résistant à l’eau).

L’inserter permet de guider l’aiguille lors de l’insertion de la canule ; ils sont tous deux retirés une fois le dispositif en place.

Composition d’une pompe à insulineComposition d’une pompe à insuline

Comment est positionnée la pompe à insuline ?

Le boîtier :
il se fixe et s’enlève facilement et à volonté. Étanche et résistant aux chocs, il peut se porter à la ceinture, sur le soutien-gorge ou encore rangé dans un sac, comme par exemple une « banane » portée à la taille.

 

Les différentes possibilités de fixations du boîtierLes différentes possibilités de fixations du boîtier  

Le cathéter :
Comme pour les injections par seringue ou par stylo, l’abdomen est le site préféré pour implanter le cathéter. C’est en effet à ce niveau que l’insuline diffuse le plus rapidement. On peut aussi l’implanter au niveau du bras, de la cuisse ou dans lapartie haute des fesses.

Les différentes possibilités d’implantation du cathéter d’une pompe à insulineLes différentes possibilités d’implantation du cathéter d’une pompe à insuline

Quels seraient pour moi les avantages d'une pompe à insuline ?

L’utilisation d’une pompe à insuline présente les avantages suivants :

  • Un meilleur équilibre de votre glycémie, grâce à la perfusion continue et précise de l’insuline ;

  • Une adaptation des doses en fonction des besoins physiologiques et donc du rythme du quotidien (activité physique, repos la nuit, activités du jour…) ;

  • La réduction du nombre de piqûres (une tous les trois jours au lieu de 5 par jour) ;

  • La facilitation dans la prise du traitement pour les patients nécessitant des débits plus faibles, comme les enfants.

Aurai-je des contraintes particulières ?

L’utilisation d’une pompe à insuline présente les contraintes suivantes :

  • Une hospitalisation est nécessaire pour commencer le traitement par pompe et vous former à son utilisation et son entretien. Sa manipulation se rapproche de celle des téléphones portables.

  • La pompe se porte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Vous pouvez l’enlever au maximum pendant deux heures par jour, pour prendre une douche par exemple ou dans les moments intimes.

  • Une auto-surveillance glycémique régulière et fréquente est indispensable : la pompe n’est pas un pancréas artificiel, la glycémie doit lui être indiquée avant chaquerepas pour la pompe puisse adapter la dose de vos bolus.

Dans quels cas le médecin peut-il  me proposer une pompe à insuline ?

Le contexte médical du recours à la pompe est précis :

  • Vous devez être traité par insuline basale et rapide, réaliser au moins 3 autocontrôles par jour et tenir à jour régulièrement votre carnet de suivi.

  • Vous devez avoir bénéficié d’une consultation spécialisée au moins tous les 3 mois depuis au moins 6 mois.

  • Votre équilibre glycémique doit être insuffisant depuis au moins 6 mois, c’est-à-dire :

    • une hémoglobine glyquée>7 %,

    • ou au moins 2 hypoglycémies « sévères » (besoin d’aide pour se resucrer ou coma) dans l’année,

    • et/ou au moins 4 hypoglycémies « modérées » par semaine,

    • ou encore un équilibre glycémique instable.

Certaines circonstances peuvent justifier la mise en place d’une pompe à insuline, par exemple :

  • la grossesse

  • un besoin de flexibilité lié à des besoins en insuline très variables dans la journée,

  • un mode de vie particulier,

  • des infections chroniques,

  • des neuropathies douloureuses,

  • ou encore une intolérance aux injections.

Le port d’une pompe à insuline est déconseillé dans certaines situations que votre médecin peut vous préciser. Dans tous les cas, la décision de porter une pompe à insuline doit être murement réfléchie et discutée avec l’équipe de diabétologie ou endocrinologie qui assure votre suivi. Votre motivation est un élément déterminant de la réussite du traitement.

Qui seront mes interlocuteurs ?

Si vous décidez de porter une pompe à insuline, vous aurez trois interlocuteurs pour initier le traitement :

  • Votre diabétologue ou endocrinologue, hospitalier ou libéral prescrit la pompe et vous aide à définir la quantité nécessaire d’insuline pour couvrir vos besoins d’insuline à jeun (débit basal) et les quantités d’insuline à injecter au moment des repas (bolus). Ce schéma peut être variable et ajusté au fil du temps et de vos besoins.

  • Le prestataire de services ou de santé vous aide à choisir le type de pompe qui vous convient le mieux ; il vous la fournit, ainsi que ses accessoires et en assure la maintenance. Les intervenants sont tous des infirmiers diplômés d’Etat qui assurent par ailleurs votre suivi médical en complément de celui réalisé par votre diabétologue ou endocrinologue.

  • Enfin, vous serez hospitalisé au sein du centre initiateur pour mettre en place le traitement et apprendre à vous servir de votre pompe à insuline. Votre diabétologue ou endocrinologue vous indiquera les coordonnées des centres les plus proches de votre domicile.

  • Le prestataire de services doit vous fournir un numéro d’appel joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et intervenir à votre domicile en cas de besoin.

    L’ensemble des éléments nécessaires au bon fonctionnement de la pompe est pris en charge à 100% par l’assurance maladie (dispositif médical, compresse, piles, insuline).

    Pour en savoir plus sur la pompe à insuline et lire des témoignages de patients, vous pouvez consulter le site internet dédié de l’Association Française des Diabétiques (AFD) : http://www.eclairersurlapompe.fr/.

    Pour contacter l’AFD : 01 40 09 24 25 - afd@afd.asso.fr

    Centre Hospitalier Lucie et Raymond Aubrac (CHIV)


    Unité d'Endocrinologie Diabétologie, 28 avenue de la République 91 560 Crosne,
    (Adresse postale: 40 allée de la Source, 94195 Villeneuve-saint-Georges Cedex),
    91 560 Crosne, France

    Contacts

    • Fixe : 01 43 86 22 67
    • Fax : 01 43 86 21 37
    Plus d'informations (Accès, Horaire...)

    Documents similaires

    • Adapter la dose d'insuline lente

       Que vous ayez un traitement par comprimés et insuline lente le soir ou un traitement par insuline rapide aux repas et insuline lente au coucher les modalités d'adaptation de la dose d'insuline lente sont les mêmes. Il faut comprendre que cette insuline, une fois injectée, est active pendant environ 24 heures. C'est donc elle qui contrôle le niveau de sucre pendant la nuit dans des conditions normales de régime et d'activité physique. Les indications d'adaptation qui vous sont données sont valables pour ceux dont l'objectif glycémique est d'être avant les repas entre 0,80 et 1,20 g/l. Cet objectif est fixé individuellement et doit vous être donné par votre médecin. N'hésitez pas à lui poser la question, car selon l'âge et les maladies associées, en particulier au niveau du coeur ou des yeux, les objectifs glycémiques peuvent être très différents.

      Lire la suite
    • Diabétique en surpoids, je m'informe sur la chirurgie de l'obésité

      La chirurgie de l’obésité permet de perdre du poids. Elle permet par ailleurs une amélioration du diabète de type 2.

      Lire la suite
    • Diabète de type 2 je connais les objectifs de mon traitement (langue arabe)

      CETTE FICHE EST EN LANGUE ARABE. Le but de votre traitement du diabète est de normaliser votre taux de sucre dans le sang (ou glycémie), afin d’éviter ou de retarder l’apparition de complications. Pour cela, nous avons fixé ensemble les objectifs de votre traitement afin d’équilibrer au mieux votre diabète.

      Lire la suite
    • Diabète de type 2 : je connais les objectifs de mon traitement

      Le but de votre traitement du diabète est de normaliser votre taux de sucre dans le sang (ou glycémie), afin d’éviter ou de retarder l’apparition de complications. Pour cela, nous avons fixé ensemble les objectifs de votre traitement afin d’équilibrer au mieux votre diabète.

      Lire la suite
    • Je vois comment gérer mon armoire à pharmacie

      Cette vidéo vous donne des conseils pour ranger, classer et prendre vos médicaments prescrits par votre médecin ou ceux achetés directement chez votre pharmacien. Lire une ordonnance, une notice, les pictogrammes et les dates de péremption figurant sur les boîtes, respecter la posologie et la durée du traitement : un guide pratique pour toute la famille.

      Lire la suite

    Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale