Le site du Docteur Denis OUZAN

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Transplantation hépatique : je m'informe - Le site du Docteur Denis OUZAN - Docvadis

Transplantation hépatique : je m'informe

La transplantation hépatique, ou greffe de foie, concerne tous les ans environ 800 personnes en France. C’est le deuxième type le plus fréquent de transplantation d’organe.

Qu’est-ce qu’une greffe de foie ?

Il s’agit d’une technique chirurgicale délicate, mais bien maîtrisée. Cette intervention chirurgicale lourde correspond au remplacement de la totalité du foie.

Qui peut en bénéficier ?

Ce traitement concerne tous les patients dits en insuffisance hépatique terminale, c’est-à-dire ceux dont le foie est tellement endommagé qu’il n’est plus fonctionnel.
C’est le cas, en particulier, des maladies chroniques du foie au stade terminal ou d’une hépatite aiguë fulminante (destruction aiguë du foie), qui est une urgence médicale.

Quelles sont les contre-indications ?

La transplantation est contre-indiquée après 65 ans, en cas d’infection importante, de cancer de grande taille ou évolué.

D’où vient le foie à transplanter ?

Il existe deux sources possibles d’organe : le donneur décédé et le donneur vivant. Dans la situation du donneur vivant, un seul lobe du foie (en général le droit) est prélevé chez ce dernier, le foie ayant la capacité de pouvoir se régénérer. Cette technique est encore peu employée en France pour des raisons éthiques.

Qu’est-ce que la liste d’attente ?

Si la transplantation hépatique est indiquée pour votre situation, vous êtes inscrit(e) sur une liste d’attente d’un greffon hépatique.
Cette liste est gérée sur le plan national et contrôlée par l’Etablissement Français des Greffes (EFG).
La période d’attente varie en fonction de votre groupe sanguin et du degré d’urgence de votre situation ; elle peut ainsi aller de quelques jours à quelques mois.

Comment l’intervention se déroule-t-elle ?

Il y a, en réalité, deux interventions réalisées par deux équipes : une intervention pour le prélèvement du foie du donneur ; une autre pour l’ablation du foie du receveur et l’implantation du foie du donneur. La transplantation se déroule sous anesthésie générale.
Avant l’intervention, un bilan pré-greffe est nécessaire. Il permet au médecin de prendre connaissance de tous les éléments médicaux qui vous concernent, afin de réaliser l’anesthésie et la greffe de foie en toute sécurité. A cette occasion, le médecin vous informera des risques liés à l’anesthésie et à l’intervention.

Quels sont les risques liés à cette intervention ?

La greffe de foie est une intervention très lourde qui comporte un risque vital.
Outre ceux liés au déroulement de l’intervention, les risques majeurs concernent les suites de l’intervention et sont essentiellement d’ordre immunologique (rejet de la greffe). Ces risques sont prévenus, autant que possible, par la prescription de médicaments appelés immunosuppresseurs, qui peuvent être à l’origine d’infections.

Qu’est-ce qu’un rejet ?

Grâce à ses mécanismes naturels de défense, votre organisme a la capacité de détruire ce qui est identifié comme étranger : virus, bactéries... Le greffon, provenant d’un autre individu, est aussi considéré comme un intrus. La mobilisation de défenses naturelles contre la greffe peut entraîner son rejet et sa destruction.

Le risque de rejet nécessite la prise d’un traitement immunosuppresseur à vie.

Le risque de rejet est toujours important, car il est la réponse normale au système immunitaire. Il peut y avoir un ou plusieurs épisodes de rejet après la transplantation. Le traitement par immunosuppresseurs doit être pris pendant toute la vie.

Institut Arnault Tzanck


Médecine 1, 139 Avenue Docteur Donat ,
Les Balcons de Port St Laurent,
06700 ST LAURENT DU VAR, France

Contacts

  • Fixe : 04.92.27.39.54
  • Fax : 04.92.12.86.10
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • VIH, SIDA : je m'informe sur les traitements

    Nos missions : informer les personnes atteintes par le VIH sur les traitements disponibles et l’état des recherches en cours. Encourager les personnes atteintes par le VIH à devenir acteurs de leur santé et de leur avenir. Développer une réflexion et des actions pour la qualité de vie des personnes atteintes. De favoriser l’élaboration de projets communs en collaboration avec d’autres associations ou institutions. De participer à la lutte contre le Sida dans les pays en développement.

    Lire la suite
  • Témoignage de Danielle, porteuse du VHC : saisir la chance d’être traitée

    Cette vidéo retrace l’histoire de Danielle, infectée par le virus de l'hépatite C pendant près de 30 ans, et qui avait fini par renoncer à tous les traitements. Ces dernières analyses n’étant pas bonnes, elle intègre un protocole et est guérie en 2016 avec un nouveau traitement. Elle vous incite donc à vous faire dépister. Voici son témoignage.

    Lire la suite
  • Je réagis face aux risques liés au surpoids

    Le surpoids est un élément qui, cumulé à d’autres, est susceptible d’entraîner de graves complications cardiovasculaires. Un poids excessif doit être particulièrement suivi et traité.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale