Le site du Docteur Delphine MATICOT BAPTISTA

Gynécologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je suis suivie sur le plan gynécologique même après la ménopause - Le site du Docteur Delphine MATICOT BAPTISTA - Docvadis

Je suis suivie sur le plan gynécologique même après la ménopause

Le suivi gynécologique ne se limite pas à la contraception et au suivi de la femme enceinte. Après la ménopause, un suivi gynécologique est toujours nécessaire.

Je suis ménopausée, dois-je encore bénéficier d’un suivi gynécologique ?

Oui. Il est indispensable de continuer à consulter régulièrement votre médecin généraliste ou votre gynécologue après la ménopause dans le cadre de votre suivi gynécologique.
Vous pourrez lui demander conseil à propos des troubles que vous pouvez ressentir : bouffées de chaleur, déshydratation de la peau, insomnies, et tout autre embarras qui vous préoccupe.
Une visite annuelle est recommandée. Votre médecin ou votre gynécologue vous examinera et vous prescrira les examens de dépistage courants.

Existe-t-il un traitement efficace des troubles de la ménopause ?

Le traitement hormonal a des indications et des modalités de prescription bien précises, qui doivent être évaluées par votre médecin généraliste ou votre gynécologue. Il s’agit d’une prescription individualisée qui n’est pas systématique.

Que dois-je faire pour prévenir les risques d’ostéoporose ?

Votre médecin généraliste ou votre gynécologue pourra vous prescrire un examen appelé ostéodensitométrie, qui apprécie la solidité de vos os en mesurant leur densité. Cet examen permet d’évaluer le risque de fractures et de décider de la nécessité d’un traitement adapté.
Il est également nécessaire d’adopter une hygiène de vie adaptée : régime riche en laitages et en vitamine D et activité physique régulière. La marche, à raison d’une demi-heure par jour, est recommandée.

Mon médecin m’a prescrit une mammographie, est-ce utile ?

La mammographie est un examen de dépistage du cancer du sein. Elle peut vous être proposée par votre médecin généraliste ou votre gynécologue ou dans le cadre de la campagne nationale de dépistage.
Le dépistage du cancer du sein est proposé à toutes les femmes de 50 à 74 ans tous les deux ans et est intégralement pris en charge par l’assurance maladie, sans avance de frais. C’est dans cette tranche d’âge que les risques de développer un cancer du sein sont les plus importants.
Ce dépistage est vivement recommandé, mais il n’est pas obligatoire.

Dois-je continuer les frottis après la ménopause ?

Vous devez continuer les frottis après la ménopause à raison d’un tous les deux ans, sauf pathologie particulière.
Ils permettent de dépister suffisamment tôt le cancer du col de l’utérus. Parlez-en à votre médecin généraliste ou à votre gynécologue.
En cas de lésions visibles ou de résultats anormaux du frottis cytologique, un examen complémentaire pourra être nécessaire. Il sera réalisé au cabinet du gynécologue. Il pourra s’agir soit

  • D’une colposcopie : le col est examiné à l’aide d’un microscope après application de colorants qui permettent de repérer les éventuelles anomalies avec précision.

  • D’une biopsie : un peu de tissu est prélevé sur le col de l’utérus pendant la colposcopie et adressé au laboratoire d'analyses.

Le médecin généraliste ou le gynécologue vous aidera à résoudre les problèmes liés à la ménopause. N’hésitez pas à le consulter régulièrement. Rangez soigneusement les résultats de vos examens médicaux et apportez les derniers à chaque visite.

Hopital Privé Dijon Bourgogne


Maternité Rez de Chaussée, 22 avenue Françoise GIROUD,
21000 DIJON, France

Contacts

  • Fixe : 0825907200
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Maison Médicale VALMY

4 rue Lounès MATOUB,
Aile EST- 3ème étage,
21000 DIJON, France

Contacts

  • Fixe : 0380742689
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • J'envisage une IVG, interruption volontaire de grossesse

    L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse (soit 14 semaines après le début des dernières règles). Les mineures ont accès à l’IVG dans le respect de certaines règles.

    Lire la suite
  • Je suis enceinte et j'ai de l'hypertension artérielle

    Une femme sur dix souffre d’hypertension artérielle pendant sa grossesse. Surveiller sa pression durant la grossesse est important. Pourquoi ?

    Lire la suite
  • Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme ?

    Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu’un bilan d’infertilité était nécessaire. Votre médecin vous a conseillé de vous adresser à un centre spécialisé, dans un hôpital ou une clinique. Vous vous interrogez à juste titre sur ce que va comporter ce premier bilan qui concerne aussi bien l’homme que la femme. Nous vous présentons ici les examens qui concernent le couple et plus spécifiquement la femme.

    Lire la suite
  • Mon traitement actuel risque d’altérer mes spermatozoïdes : quelles solutions existent ?

    Le médecin vous a expliqué que le traitement que vous devez avoir risque d’altérer votre fertilité future. Il vous a parlé de la possibilité comme le prévoit la loi française de prélever avant votre traitement et de conserver par congélation vos spermatozoïdes. Vos spermatozoïdes pourront ensuite être décongelés pour vous plus tard pour vous permettre d’avoir un enfant.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale