Le site du Docteur Gerard Delahaye

Autre
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

Enurésie, Que faire?

 Comment faire pour aider notre enfant à propos de son "pipi au lit"

Source: Société canadienne de pédiatrie, http://www.cps.ca/francais/enonces/CP/cp05-02.htm

LES MESURESGÉNÉRALES

Un interrogatoire et un examen physique approfondis sont essentiels. Il existe souvent des antécédents familiaux d’énurésie. Des études récentes ont permis de repérer un gène de l’énurésie sur le chromosome 13q (5). En cas d’énurésie nocturne primaire, lorsque l’interrogatoire et l’examen physique sont tout à fait rassurants, la faible pro-babilité d’un véritable résultat positif lors de l’analyse d’urine peut rendre les tests systématiques inutiles, en raison du potentiel de résultats faux positifs. Des tests judicieux conviennent mieux que les tests systématiques pour déceler l’énurésie nocturne primaire.

Une énurésie qui persiste après l’âge de huit à dix ans peut s’associer à une mauvaise vision de soi-même ou à d’autres troubles psychologiques (6,7). Le rassurement, le soutien et l’absence de punition et d’humiliation sont importants pour maintenir l’estime de soi de l’enfant et réduire au minimum la frustration des parents. Les parents peuvent demander un avis médical simplement pour se faire rassurer. Il est important de communiquer ouvertement avec l’enfant et les parents. L’énurésie ne devrait être traitée au moyen d’une pharmacothérapie ou d’alarmes que si elle pose un grave problème pour l’enfant (catégorie de recommandation – B, qualité de preuve – III [voir l’annexe pour connaître la signification des catégories de recommandations et des qualités de preuves ] ).

Les stratégies généralement recommandées pour les pa-rents qui veulent aider leur enfant à devenir continent s’établissent comme suit (8) :

  • Clarifier l’objectif de se lever la nuit et d’uti liser les toilettes.

  • Faciliter l’accès de l’enfant aux toilettes.

  • Éviter la consommation d’aliments contenant de la caféine ou une trop grande quantité de liquides avant le coucher.

  • Demander à l’enfant de se vider la vessie avant le coucher.

  • Renoncer aux couches (les culottes de propreté peuvent être acceptables).

  • Faire participer l’enfant au nettoyage matinal, sans y donner un caractère punitif.

  • Préserver l’estime de soi de l’enfant.

RESUME DES RECOMMANDATIONS

  • Les enfants qui ne se sentent pas dérangés par l’énurésie nocturne primaire ne devraient pas être traités. Les parents devraient être rassurés quant à la santé physique et affective de leur enfant et recevoir des conseils pour éliminer la culpabilité, la honte et les punitions (catégorie de recommandation – B, qualité de preuve – III).

  • Le conditionnement au moyen d’un système d’alarme constitue le traitement le plus efficace, mais il garantit un succès à long terme chez moins de 50 % des enfants. Les alarmes seraient peut-être le traitement de choix le plus pertinent dans les cas d’énurésie nocturne primaire d’enfants plus âgés provenant de familles très motivées (catégorie de recommandation – A, qualité de preuve – I).

  • La pharmacothérapie à l’acétate de desmopressine a sa place dans des situations particulières, comme lors d’un séjour au camp ou d’une nuit chez un copain ou lorsque le système d’alarme n’est pas pratique ou pas efficace (catégorie de recommandation – A, qualité de preuve – I). Il faut s’assurer de ne pas consomm er de liquide pendant l’heure précédant et les huit heures suivant la prise d’acétate de desmopressine. Dans des situations difficiles, le chlorhydrate d’imipramine peut être utilisé avec prudence, mais il exige des explications consciencieuses à des parents fiables au sujet du danger de surdose. La plupart des enfants n’ont pas besoin de prendre de chlorhydrate d’imipramine.

  • Le traitement de l’énurésie nocturne primaire devrait viser à réduire au minimum les répercussions affectives pour l’enfant. Les données probantes sont insuffisantes pour établir les bienfaits éventuels des thérapies comportementales par rapport à ses dommages éventuels. Les systèmes de récompense et le lever pendant la nuit ne devraient pas être recommandés sans évaluation préalable attentive des effets secondaires potentiels et une discussion avec les parents (catégorie de recommandation – I).

Cabinet Médical

15 Bd de la République ,
18000 Bourges, France

Contacts

  • Fixe : 02 48 70 84 73
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale