Docteur Cyrille ALBOUY

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Uvéites : ce que je dois savoir - Docteur Cyrille ALBOUY - Docvadis

Uvéites : ce que je dois savoir

Les uvéites sont des inflammations des structures internes de l’œil, qui se manifestent par une baisse de la vision, et souvent par une rougeur et des douleurs oculaires.

Qu’est-ce qu’une uvéite ?

C’est une inflammation de l’uvée, portion de l’œil qui comprend l’iris, le corps ciliaire et la choroïde. Selon les structures affectées, 3 types d’uvéite sont décrits :

  • L’uvéite antérieure, lorsque les structures situées en avant de l’œil (iris) sont touchées. L’œil est rouge et douloureux, avec une baisse de la vision.

  • L’uvéite intermédiaire se porte sur les structures intermédiaires (vitré). Elle est généralement indolore, mais s’accompagne d’une baisse de l’acuité visuelle et de la perception de petites taches noires.

  • L’uvéite postérieure intéresse les structures situées en arrière de l’œil (choroïde, rétine). Elle s’exprime également par une baisse de l’acuité visuelle, la sensation de voir flou, associées à la perception de taches plus ou moins mobiles dans le champ visuel.

Il existe également une forme appelée panuvéite, associant les 3 types d’atteinte.

3 types d'uvéites existent. Elles peuvent être associées. Vous suivrez la prescription de votre ophtalmologiste pour éviter une perte importante de la vision.3 types d'uvéites existent. Elles peuvent être associées. Vous suivrez la prescription de votre ophtalmologiste pour éviter une perte importante de la vision.

Quelles sont les causes d’une uvéite ?

Elles sont nombreuses et de gravité très variée. Le bilan lors de la recherche de cette cause, lorsqu’elle n'est pas évidente, peut être important, et il arrive assez fréquemment que celle-ci ne soit pas précisément découverte. Certaines de ces causes sont banales, d’autres exceptionnelles.

  • Causes locales : corps étranger, plaie oculaire, suite d’intervention chirurgicale, tumeur oculaire, décollement rétinien ancien...

  • Causes loco-régionales : infection ORL ou dentaire.

  • Causes infectieuses générales : tuberculose, candidose, histoplasmose, herpès, zona…

  • Causes rhumatismales : spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde, arthrite juvénile…

  • Causes générales : diabète, sarcoïdose, méningite, lymphome...

Comment une uvéite évolue-t-elle?

Lorsqu’elle est traitée, une uvéite guérit en général bien et sans séquelles. Toutefois, les récidives sont fréquentes et leur répétition va favoriser l’apparition de complications, comme le développement d’une cataracte ou d’un glaucome, un décollement de la rétine, des anomalies de la circulation sanguine au niveau du nerf optique...
Le principal risque d’évolution d’une uvéite non traitée est donc la perte plus ou moins importante de la vision.

Quel traitement dois-je suivre ?

Le traitement va tenir compte de la cause et de la localisation de l’uvéite.
Généralement, le traitement repose sur l’utilisation de corticoïdes par voie locale ou orale, plus rarement en injection dans l’œil ou autour de l’œil. Des collyres dilatant la pupille y sont généralement associés pour éviter que se forment des adhérences dans l’œil. Pour des cas plus sévères, des traitements appelés immunosuppresseurs peuvent s’avérer nécessaires. Leur mise en route et leur surveillance sont plus lourdes et peuvent nécessiter une courte hospitalisation.
Si l’uvéite est la conséquence d’une maladie particulière (infection, maladie systémique…), le traitement de cette pathologie s’impose aussi naturellement.

Il ne faut jamais négliger une rougeur de l’œil, surtout lorsqu’elle s’accompagne d’une douleur et d’une baisse de la vision. Il est important de consulter rapidement. Il est déconseillé de tenter de traiter par soi-même ce type d’affection, sans avis médical, notamment par des gouttes en vente libre qui peuvent retarder et perturber le traitement approprié.

Cabinet d'Ophtalmologie

16 Boulevard GUIST'HAU ,
44000 NANTES, France

Contacts

  • Fixe : 02 40 48 57 90
  • Fax : 02 40 48 92 11
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique Jules Verne

2-4 Route De Paris ,
44300 NANTES, France

Polyclinique de l'Atlantique

Avenue Claude Bernard ,
44800 SAINT HERBLAIN, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • DMLA : que dois-je savoir ?

    La DMLA est liée au vieillissement d’une zone particulière de la rétine. Elle est la première cause de cécité et de malvoyance chez les personnes de plus de 50 ans.

    Lire la suite
  • Occlusion veineuse rétinienne : que dois-je savoir ?

    Les occlusions veineuses rétiniennes sont une pathologie fréquente et peuvent survenir à tout âge. Ce ralentissement de la circulation sanguine au niveau de la rétine doit être diagnostiqué, n’hésitez pas à consulter votre ophtalmologiste en cas de trouble de la vision d'un seul œil.

    Lire la suite
  • Mon enfant souffre de strabisme : que faire ?

    Le strabisme touche 5 % des enfants. Il est important de le traiter le plus tôt possible pour éviter la mauvaise vision d’un œil (amblyopie unilatérale).

    Lire la suite
  • Diabète et yeux

    Vous êtes diabétique, votre fond d’œil doit être contrôlé chaque année, car le risque de troubles de la vue est important. La normalisation du taux de sucre dans le sang et la surveillance ophtalmologique sont vos meilleurs atouts pour conserver longtemps une bonne vue. Vous irez chez l'ophtalmologiste une fois par an.

    Lire la suite
  • Je souffre d'une maladie rare : le kératocône

    Le kératocône est une maladie de l’œil qui altère la vision. Différentes mesures médicales ou chirurgicales peuvent corriger les troubles engendrés et permettre de continuer à mener une vie normale.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale