CENTRE POLYVALENT DE SANTE UNIVERSITAIRE
J’ai une infection alimentaire à Salmonelles, que dois-je savoir ? - CENTRE POLYVALENT DE SANTE UNIVERSITAIRE - Docvadis

J’ai une infection alimentaire à Salmonelles, que dois-je savoir ?

Les Salmonelles (non typhiques) sont l’une des principales causes d’infections alimentaires d’origine bactérienne. Celles-ci se manifestent par des symptômes à prédominance digestive. Si la maladie est le plus souvent bénigne, elle peut parfois être grave, avec un risque important de complications chez les personnes fragiles. Adoptez les bons gestes et sachez quand appeler le médecin.

Comment puis-je être contaminé par une Salmonelle ?

Il existe deux grands groupes de Salmonelles, celles non typhiques responsables de toxi-infections alimentaires et celles responsables de la fièvre typhoïde (dont il n’est pas question ici). Les Salmonelles sont des bactéries qui peuvent coloniser et persister longtemps dans le tube digestif de différents animaux (volailles, porc, vaches), qui les rejettent ensuite dans la nature par l’intermédiaire de leurs fèces. L’eau et les sols contaminés participent à la propagation des bactéries. 

L’homme se contamine en ingérant des aliments infectés. Il s’agit le plus souvent d’œufs ou de produits à base d’œufs crus ou insuffisamment cuits ; il peut aussi s’agir de produits laitiers (lait cru ou peu chauffé) ou de viande (volaille, porc, bœuf). Dans des cas plus rares, la consommation de poisson ou de coquillage peut être à l’origine d’une infection alimentaire par Salmonelle.

Si l’aliment incriminé a été consommé par plusieurs personnes, on assistera à des cas groupés d’infections alimentaires. On parle de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) que votre médecin devra déclarer à Agence régionale de santé de votre région. Il est donc important de savoir si d’autres personnes ayant partagé le même repas que vous, sont également malades.

Existe-t-il des situations qui favorisent la contamination ?

N’importe qui peut contracter une infection alimentaire à Salmonelle. Mais certaines personnes sont plus vulnérables que les autres ; c’est le cas de celles prenant des médicaments visant à réduire l’acidité gastrique, des antibiotiques ou des immunosuppresseurs. Chez les patients immunodéprimés, les très jeunes enfants et les femmes enceintes, l’infection à Salmonelles peut être particulièrement grave.

Quels symptômes vais-je présenter ?

En moyenne un à trois jours après l’ingestion de l’aliment contaminé (parfois plus tôt), vous allez présenter des symptômes digestifs -nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée- associés à des signes infectieux – frissons, fièvre, maux de tête, fatigue.

La plupart du temps vos symptômes disparaîtront en quelques jours. Mais en cas de contamination importante ou chez des patients vulnérables, des complications peuvent survenir : déshydratation, propagation de l’infection hors de la sphère digestive avec diffusion des Salmonelles dans le sang (septicémie). Ces complications sont graves et nécessitent une prise en charge spécialisée en urgence.

Que dois-je faire en cas de symptômes digestifs ?

Le principal risque est la déshydratation du fait des vomissements et de la diarrhée. Il vous faut boire souvent (en petite quantité pour ne pas vomir). Vous avez besoin d’eau, de sels minéraux et de sucre ; le mieux est de vous procurer des solutions orales de remplacement qui contiennent ces différents éléments en bonne proportion ; vous les trouverez en pharmacie.  À défaut, vous pouvez alterner un bouillon clair de légumes correctement salé et de l’eau ou une infusion sucrée. Lorsque les vomissements se seront calmés, recommencez à manger en petite quantité des aliments faciles à digérer : pain, biscuits, yaourt, riz ou bananes... En général, les symptômes disparaissent en deux ou trois jours.

Quand dois-je appeler le médecin ?

Si les symptômes sont intenses ou s’ils durent plus de 2 jours, contactez votre médecin. Lorsqu’il s’agit d’un enfant, d’une personne âgée ou d’une personne fragile, consultez sans attendre.

Enfin si vous notez des signes de déshydratation modérée ou sévère (altération de l’état de conscience, yeux creux et cernés, perte de l’élasticité de la peau qui ne retrouve pas immédiatement sa position initiale lorsqu’elle est pincée, perte de poids, crampes, langue asséchée, urines rares...) consultez rapidement ; une hospitalisation sera probablement nécessaire pour vous réhydrater correctement.

Quels médicaments va-t-on me donner pour me soulager ?

Il peut être utile de soulager vos douleurs abdominales (spasmes digestifs) avec des antispasmodiques. De même si votre diarrhée se prolonge, le médecin vous donnera peut-être des anti-diarrhéiques. La prescription d’antibiotiques n’est pas systématique ; elle est réservée au cas les plus sérieux et si la souche de Salmonelle responsable de l’infection a été identifiée. 

Suis-je contagieux pour mon entourage ?

Des salmonelles sont présentes dans vos selles. Aussi devez-vous –tout comme votre entourage- vous laver fréquemment et soigneusement les mains, et cela pendant plusieurs semaines après la disparition de vos symptômes. Les salmonelles peuvent en effet persister très longtemps dans le tube digestif des personnes qui ont été infectées (jusqu’à 12 mois chez un jeune enfant).

Afin d’éviter tout risque de contamination par des Salmonelles et toxi-infections alimentaires potentiellement graves, il est recommandé aux personnes âgées, aux patients immunodéprimés, aux jeunes enfants et aux femmes enceintes, de ne pas consommer d’œufs crus ou peu cuits et de faire cuire les viandes et volaille à cœur.

maison de l'etudiant


CPSU, 67 Boulevard Vauban,
59800 Lille, France

Contacts

  • Fixe : assistante sociale : 03.28.04.02.47
  • Fax : 03.28.04.02.49
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale