Le site du Docteur Corinne PORKOLAB

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Dépendant d’une substance ou d’un comportement : où puis-je me faire aider ? - Le site du Docteur Corinne PORKOLAB - Docvadis

Dépendant d’une substance ou d’un comportement : où puis-je me faire aider ?

Des structures spécialisées accueillent et prennent en charge les personnes dépendantes d’une substance ou d’un comportement, gratuitement et de façon confidentielle. Certaines sont également ouvertes aux proches, parents ou amis, et d’autres s’adressent spécifiquement aux adolescents et jeunes adultes.

Que peuvent m'apporter ces structures ?

  • Les Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). Ils proposent de l'information, des conseils, une évaluation médicale ou psycho-sociale et un projet de soin basé sur une prise en charge pluriprofessionnelle. Certains CSAPA offrent également un hébergement.

  • Les services hospitaliers spécialisés en Addictologie. Ils proposent des consultations d'addictologie sans hébergement ou une prise en charge avec hospitalisation (hôpital de jour, hospitalisation pour sevrage, etc.). Exemples : Equipes de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) ou Equipes de Coordination et d'Intervention auprès des Malades Usagers de Drogues (ECIMUD).

  • Les communautés thérapeutiques. Elles proposent un hébergement long, de un an à deux ans, et un projet de soin basé sur la vie en groupe.

  • Les groupes d'entraide. Ils proposent des réunions régulières permettant une entraide et un accompagnement par les pairs d'un projet d'abstinence. Exemples : Narcotiques Anonymes, Cocaïne anonymes, Alcooliques Anonymes, Vie Libre, La Croix-Bleue, etc.

  • Les Consultations jeunes consommateurs des CSAPA. Elles proposent un accueil spécifique des jeunes consommateurs ou de leurs familles.

  • Les Points Accueil Écoute Jeunes (PAEJ), Les Espaces Santé Jeunes (ESJ), les Maisons de l'adolescent, les Centres Médico-Psychologiques (CMP). Ils proposent un accueil et une prise en charge dédiés aux enfants et aux adolescents.

Où puis-je me renseigner ?

 

Vous pouvez également vous renseigner en appelant des lignes téléphoniques, ouvertes 7 jours sur 7 :

 

  • Drogues info service : 0 800 23 13 13 ou 01 70 23 13 13, de 8 heures à 2 heures du matin.

  • Ecoute Cannabis : 0 811 91 20 20, de 8 heures à 20 heures.

  • Filsantejeunes : 0800 235 236 ou 01 44 93 30 74, de 9 heures à 23h.

  • Narcotiques Anonymes : 01 43 72 12 72, de 10 heures  à 22 heures.

Vous pouvez parler de votre addiction à votre médecin traitant qui saura, si cela est nécessaire, vous orienter vers une structure spécialisée.

Cabinet médical

51 Avenue Ambroise Croizat,
38400 Saint-Martin-d'Hères, France

Contacts

  • Fixe : 04 76 63 84 48
  • Fax : 04 67 63 29 21
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Quelle méthode pour arrêter de fumer ?

    Arrêter de fumer demande de la motivation et une méthode adaptée. Substituts nicotiniques, consultation anti-tabac, prescriptions médicales, cigarette électronique, méthodes alternatives. Tour d’horizon de l’arsenal anti-tabac.

    Lire la suite
  • Je réduis mes risques lors de l’injection de drogues

    Près de 60 % des usagers de drogues par voie intraveineuse en France sont porteurs du VHC et près de 11 %, du VIH . Utiliser systématiquement du matériel stérile, neuf, à usage unique, est le meilleur moyen d’éviter les contaminations et de prévenir de nombreuses infections.

    Lire la suite
  • Arrêt du tabac : comment éviter l'éventuelle prise de poids ?

    Vous souhaitez arrêter de fumer, mais vous avez peur de prendre du poids. Sachez que la prise de poids n’est pas systématique à l’arrêt du tabac. Une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité sportive vous permettront d’atteindre vos objectifs de manière confortable et durable sur le long-terme.

    Lire la suite
  • Je me rends dans un CSAPA (Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie)

    Cette vidéo décrit l’offre d’un CSAPA. Vous y découvrez le rôle du médecin, du psychologue, de l’assistante sociale et du responsable hébergement. Evaluer la consommation du produit et pouvoir se situer. Travailler sur un projet personnalisé. Etre suivi par un psychologue individuellement ou s’exprimer dans un groupe de parole. Améliorer une situation précaire, bénéficier d’un logement. Autant d’aides complémentaires pour ne pas être seul dans cette démarche.

    Lire la suite
  • Je connais les risques associés au SLAM

    Le SLAM associe la consommation de drogues injectables à la pratique sexuelle. La dépendance est rapide et très forte et les risques importants sont souvent méconnus des usagers.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale