Le site du Docteur Corinne Bacchetta

Nutrition
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Comment puis-je éviter de reprendre du poids après une chirurgie de l'obésité ? - Le site du Docteur Corinne Bacchetta - Docvadis

Comment puis-je éviter de reprendre du poids après une chirurgie de l'obésité ?

Dans le cadre de la prise en charge de l'obésité, la modification des habitudes alimentaires et la pratique régulière d’une activité physique sont indispensables après la chirurgie. Leur mise en application au quotidien est essentielle.

Comment évolue habituellement le poids après une chirurgie de l'obésité ?

Dès les premières semaines après l’intervention, le poids diminue. La perte de poids est rapide les premiers mois, puis elle ralentit. Généralement, elle est maximale au bout de 12 à 18 mois. L’importance des pertes de poids varie selon la technique chirurgicale utilisée. Par ailleurs, il existe une grande variabilité d’une personne à l’autre. Il est quasi impossible de prédire à l’avance l’importance de cette perte de poids, on ne connait que des valeurs moyennes.

Il est également possible de reprendre du poids même si on a été opéré !

La cause principale de cette reprise de poids est souvent un manque d'activité physique et une alimentation inadaptée.

Quelles sont les règles d’or pour un bon équilibre alimentaire ?

Les premières semaines, vous allez apprendre à manger différemment en fonction de ce nouvel estomac. Au bout de quelques semaines, vous y serez habitué, et les choses seront plus simples.

Vous connaissez les principes d’une alimentation équilibrée et variée. Elle comprend l’association de plusieurs groupes d’aliments :

  • Viande / poisson / œufs.

  • Lait / yaourt / fromage.

  • Pommes de terre / pâtes / riz / pain / légumes secs.

  • Fruits et légumes. Si vous ne tolérez pas bien les légumes, essayez au début d’en manger sous forme de potage ou en purée.

Cuisinez de façon attrayante.

Evitez les boissons sucrées, alcoolisées et gazeuses, tous les aliments trop gras et sucrés car ils peuvent vous faire reprendre du poids même si vous avez été opéré(e).

Prévoyez trois repas et trois collations par jour de manière à manger souvent mais en petite quantité au début principalement. Attention, cela ne signifie pas qu’il faut vous mettre à grignoter ! Prenez des collations si votre estomac est trop petit pour manger ce que vous a recommandé votre médecin ou diététicienne. Cela est surtout utile au début.

Des repas équilibrés et variés associés à une pratique régulière d'activités physiques et sportives vous permettront d'éviter de reprendre du poids.

Des repas équilibrés et variés associés à une pratique régulière d'activités physiques et sportives vous permettront d'éviter de reprendre du poids.

Pourquoi et comment dois-je pratiquer une activité physique ?

L’activité physique permet de préserver la masse musculaire et favoriser la perte de la masse graisseuse. Cela ne vous fera pas forcément perdre plus de poids, mais c’est le meilleur moyen d’éviter de reprendre du poids après avoir maigri, et il est important de commencer sans attendre la perte de poids. Demandez à votre chirurgien quand cela est possible pour ne pas fragiliser les cicatrices (en général au bout de 1 à 2 mois).

Votre corps et vos capacités vont changer avec la perte de poids. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui pourra vous orienter si besoin.

Les activités de la vie quotidienne telles que la marche à pied restent un bon moyen de bouger. Par exemple : descendez des transports en commun une ou deux stations avant l’arrivée, garez vous à distance de votre lieu de travail, prenez les escaliers quand vous avez peu d’étages à monter...

Achetez un podomètre dans un magasin de sport (petit appareil qui compte vos pas de marche, qui se fixe à la ceinture) et essayez de viser entre 5 000 et 10 000 pas par jour. Parlez-en avec votre médecin.

Des activités plus structurées en association ou en clubs sontaussi un bon moyen de bouger plus. Choisissez des activités qui vous plaisent et changez-en (renforcement musculaire, aquagym, natation, danse, vélo...). Le tout est d’avoir une activité musculaire. Si vous avez de l’arthrose au niveau des genoux et ou des hanches, les activités aquatiques sont préférables.

L’instauration de nouvelles habitudes de vie après une chirurgie de l’obésité est indispensable pour des résultats positifs sur le long terme : mangez équilibré et pratiquez une activité physique régulière. Votre médecin ainsi que l’équipe soignante peuvent vous conseiller.

Cabinet Médical du TREMBLAY

152 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE ,
94500 CHAMPIGNY SUR MARNE, France

Contacts

  • Fixe : 01 48 82 73 46
  • Fax : 01 48 82 01 83
  • Fixe : 01 48 82 73 46
  • Fax : 01 48 82 01 83
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais les conséquences de l'excès de cholestérol

    L’excès de cholestérol augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Réduire le niveau du mauvais cholestérol dans le sang permet de diminuer le risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

    Lire la suite
  • Ma taille a diminué de 4 cm et on me parle d'ostéoporose

    L’ostéoporose est une maladie des os qui provoque une fragilité du squelette. Le diagnostic précoce est important car il permet d’en limiter les conséquences, et notamment le risque de fractures osseuses.

    Lire la suite
  • Diabète et yeux

    Vous êtes diabétique, votre fond d’œil doit être contrôlé chaque année, car le risque de troubles de la vue est important. La normalisation du taux de sucre dans le sang et la surveillance ophtalmologique sont vos meilleurs atouts pour conserver longtemps une bonne vue. Vous irez chez l'ophtalmologiste une fois par an.

    Lire la suite
  • J'évalue mon niveau de risque cardiovasculaire

    Nous ne sommes pas égaux devant les maladies cardiovasculaires : elles sont déterminées par la présence de facteurs favorisant leur survenue, variables d’une personne à l’autre. Connaissez votre niveau de risque cardiovasculaire pour mieux vous protéger.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale