Que faire en cas de rapport sexuel à risque ?

Qu’est-ce qu’un risque ?

  • Rapport sexuel non protégé (sans préservatif) avec ou sans éjaculation avec une personne touchée par le VIH avec charge virale VIH détectable, ou dont le statut sérologique n’est pas connu ou incertain
  • Rupture de préservatif ou mauvaise utilisation du préservatif,
  • Partage de matériel d’injection de drogues,
  • Blessure, piqûre ou coupure avec un objet souillé de sang.

Un traitement d’urgence (ou TPE : Traitement post-exposition) permet de réduire le risque de contamination par le VIH en cas d’exposition.

Le traitement doit être commencé le plus tôt possible après l’exposition au risque, dans l’idéal dans les 4 heures qui suivent, et au plus tard dans les 48 heures.

Contactez Sida Info Service au 0800 840 800, pour connaître l’hôpital le plus proche et le service qui prend en charge les accidents d’exposition au VIH (il peut s’agir des urgences la nuit ou les jours fériés ou d’un service spécialisé ou les CeGIDD les jours ouvrables).

Rendez-vous immédiatement au lieu indiqué. Il est important que vous soyez vu au plus vite par un médecin ; il ne faut pas attendre plusieurs heures aux urgences. Si vous le pouvez, venez avec votre partenaire.

Dans un premier temps, le médecin évalue avec vous l’importance du risque de contamination par le VIH.
Si celui-ci est avéré, le médecin peut vous prescrire un traitement (TPE).

Le traitement est d’abord donné pour 2 ou 3 jours ; les médicaments peuvent être délivrés par les urgences ou la pharmacie de l’hôpital. Deux à trois jours plus tard, lors d’une nouvelle visite médicale, un médecin dit « référent VIH » refait un point avec vous sur la situation : il peut décider d’arrêter, de modifier ou de poursuivre le traitement durant 28 jours en fonction de plusieurs facteurs (tolérance, réévaluation du risque, etc…). Les médicaments sont pris en charge à 100 % par la Sécurité Sociale sur présentation d’une carte vitale ou d’une attestation de la Sécurité Sociale

A plus long terme, le suivi médical devra se faire :

  • Sur une période de 3 mois, si un TPE est prescrit
  • Sur une période de 6 semaines, si aucun TPE n’est prescrit ou s’il est arrêté précocement en raison d’une confirmation de l’absence de risque.

Aux urgences, il vous sera proposé un dépistage du VIH, ainsi qu’à votre partenaire si celui-ci vous accompagne. Le résultat ne vous renseignera pas sur le risque immédiat, mais permettra simplement de savoir si vous n’êtes pas déjà infecté par le VIH.

D’autres dépistages pourront vous être proposés, notamment pour l’hépatite B (pour laquelle une vaccination en urgence –dans les 72 heures suivant l’exposition– peut-être pratiquée) et pour d’autres IST.

Si vous avez une relation sexuelle non protégée ou un accident de préservatif avec un partenaire que vous savez séropositif, demandez-lui de vous accompagner aux urgences, et surtout de vous donner des informations sur son historique médical : prend-il un traitement ? Lequel ? Depuis combien de temps ? A-t-il pris d’autres traitements auparavant ? Lesquels ? Ces informations pourront orienter le choix du traitement prescrit par le médecin.

Si vous prenez souvent des risques, vous pouvez probablement bénéficier de la PrEP, parlez-en à votre médecin. "Qu'est-ce que la PrEP ?"

CHRU JEAN MINJOZ


COREVIH Bourgogne-Franche-Comté, 3 bd Alexandre Fleming,
25000 Besançon, France

Contacts

  • Fixe : 03.81.21.80.98
  • Fax : 03.81.21.84.67
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Urgences et premiers soins

Je souhaite contacter les urgences. Qui dois je appeler ? Pour quoi ?

Le SAMU (15) : Réponse en direct.
Urgences Médicales. Blessés par accident. Malaise dans un lieu public. Accident du travail

Les POMPIERS (18) : Réponse en direct.
Incendie. Accident de la route. Accident domestique, c'est-à-dire survenant à la maison. Explosion. Intoxication au Gaz ou toxiques. Noyade.

La SECURITE (17) : Réponse en direct.
Accident de la route.

L'URGENCE (112) : Service centralisateur.

Numéro européen à utiliser de préférence depuis un téléphone mobile.
Votre appel sera dirigé vers un des services de secours le plus proche.

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale