Plans nationaux et régionaux

PROJET REGIONAL DE SANTE (PRS) 2018-2028

Le Projet Régional de Santé 2018-2028 a été arrêté le 2 juillet par le directeur général de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté à l’issue de plus de 20 mois de travaux et dans la droite ligne de la Stratégie Nationale de Santé. Près d’un millier d’acteurs sollicités y ont contribué.
A votre disposition les documents composant le PRS, ses arrêtés, les dossiers de presse ainsi qu'un document de synthèse.

PRS BFC 2018-2028


STRATEGIE NATIONALE DE SANTE SEXUELLE (SNSS)

La stratégie nationale de santé sexuelle vise à favoriser, à horizon 2030, le développement des politiques publiques en faveur de la santé sexuelle, allant de l’éducation à la sexualité à la santé reproductive, en passant par la prévention et le dépistage des infections sexuellement transmissibles et du VIH.

Issue des propositions du comité national de pilotage placé sous la présidence du Pr. Patrick YENI, la feuille de route 2018-2020 définit des actions prioritaires.

Elle porte 26 mesures concrètes qui permettront :

  • d’améliorer l’information et la formation dans le domaine de la santé sexuelle, notamment par l’organisation en région de campagnes annuelles de dépistage des IST,
  • d’améliorer l’offre générale en santé sexuelle ; il s’agira notamment de garantir sur le territoire l’accès aux différentes méthodes d’IVG tout en renforçant la confidentialité de cet acte, d’étendre les missions des Services Universitaires de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) aux consultations de contraception et de prévention des IST, de transformer la consultation longue « IST/contraception » mise en place chez le médecin généraliste et le gynécologue pour les jeunes filles entre 15 et 18 ans en une consultation globale « santé sexuelle » au bénéfice de tous les jeunes, filles comme garçons,
  • de renforcer l’offre de santé sexuelle destinée aux populations et territoires prioritaires ;

des centres de santé sexuelle, d’approche communautaire, seront expérimentés dans des villes à forte prévalence VIH et IST ; en outre-mer, l’offre de santé sexuelle pour les jeunes sera renforcée, avec un accent mis sur le déploiement des actions « hors les murs », le soutien au développement associatif et la promotion d’actions innovantes,

  • d’accompagner des projets innovants en santé sexuelle : dans plusieurs régions sera expérimenté un « pass préservatifs » donnant aux jeunes un accès à titre gratuit à une offre de préservatifs dans le cadre d’un programme d’information et de prévention ; Le site de la Boussole qui permet aux jeunes de connaître leurs droits sociaux va être élargi aux questions de santé et de santé sexuelle.
  • de promouvoir et de mieux coordonner la recherche en santé sexuelle, en confiant à l’alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN), en lien avec l’alliance thématique nationale des sciences humaines et sociales (ATHENA) la mission de coordination et d’animation de la recherche et en garantissant le maintien d’un haut niveau de recherche sur le VIH et les hépatites virales au sein de l’ANRS.


Feuille de route SNSS 2018-2020

Plan SNSS


PROGRAMME REGIONAL D'ACCES A LA PREVENTION ET AUX SOINS DES PERSONNES LES PLUS DEMUNIES (PRAPS) 2018-2022

PRAPS 2018-2022

Le Programme régional d’accès à la prévention et aux soins (PRAPS) pour les personnes les plus démunies a été instauré par la loi n° 98-657 du 29 juillet 1998 d’orientation relative à la lutte contre les exclusions.

La loi n°2009-879 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST) le conforte en tant que programme obligatoire des PRS (projets régionaux de santé) portés par les ARS.

Le décret n° 2016-1023 du 26 juillet 2016 relatif au projet régional de santé pris en application de l’article 158 de la loi (TITRE IV CHAPITRE 1 : renforcer l’animation territoriale conduite par les ARS), précise que le PRAPS est constitutif du programme régional de santé (PRS).

Ce programme a pour ambition de faire reculer les inégalités de santé en relation avec l’exposition de certaines populations à la précarisation, la pauvreté et l’exclusion sociale. Cette vision doit être commune à l’ensemble des acteurs qui, sur notre territoire régional et quel que soit leur champ de mission, agissent auprès de ces populations. Le PRAPS Bourgogne Franche-Comté est donc construit, sera mis en oeuvre et évalué autour de trois principes majeurs :

  • la conception d’une stratégie partagée avec ces acteurs, tant à l’échelon régional que territorial, dans une recherche de complémentarité et de cohérence entre nos missions, plans, programmes et dispositifs réciproques.
  • la prise en compte de la parole de l’usager ;
  • la mise en place, à l’échelon régional et territorial, d’actions priorisées permettant de répondre aux besoins des plus fragiles d’entre nous et fondées sur une approche globale de leur santé.

CHRU JEAN MINJOZ


COREVIH Bourgogne-Franche-Comté, 3 bd Alexandre Fleming,
25000 Besançon, France

Contacts

  • Fixe : 03.81.21.80.98
  • Fax : 03.81.21.84.67
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Urgences et premiers soins

Je souhaite contacter les urgences. Qui dois je appeler ? Pour quoi ?

Le SAMU (15) : Réponse en direct.
Urgences Médicales. Blessés par accident. Malaise dans un lieu public. Accident du travail

Les POMPIERS (18) : Réponse en direct.
Incendie. Accident de la route. Accident domestique, c'est-à-dire survenant à la maison. Explosion. Intoxication au Gaz ou toxiques. Noyade.

La SECURITE (17) : Réponse en direct.
Accident de la route.

L'URGENCE (112) : Service centralisateur.

Numéro européen à utiliser de préférence depuis un téléphone mobile.
Votre appel sera dirigé vers un des services de secours le plus proche.

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale