Je prends des médicaments antidouleurs pour mes rhumatismes - Douleur 43 - Docvadis

Je prends des médicaments antidouleurs pour mes rhumatismes

Les antidouleurs sont des médicaments qui diminuent les douleurs des maladies rhumatismales. Ils exigent des règles d’utilisation précises.

Comment agissent les antidouleurs ?

Les médicaments antidouleurs, encore appelés antalgiques , sont utilisés dans les maladies rhumatismales pour réduire l'intensité de la douleur.

Certains agissent à l'endroit même où se situe la douleur, c'est-à-dire au niveau de l'articulation : ce sont les antalgiques périphériques. Attention : en France, certains anti-inflammatoires faiblement dosés sont utilisés comme antidouleurs. Toutefois, à dose plus élevée, ils ont les mêmes risques que les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens).

D'autres antalgiques agissent sur la perception de la douleur, au niveau du cerveau : ce sont les antalgiques centraux. Ils ont un effet plus puissant contre la douleur.

Comment dois-je prendre mon antidouleur ?

La première des choses à savoir est qu'il ne faut pas attendre que la douleur apparaisse pour prendre votre antalgique. Au mieux, vous aurez mal inutilement.

Au pire, la douleur sera plus difficile à faire passer. Vous devez donc, si possible, anticiper l'apparition de cette douleur.

Si la douleur est constante, l'antalgique doit être pris en plusieurs fois dans la journée, en respectant des intervalles réguliers entre chaque prise de manière à empêcher la douleur d'apparaître.

Si, en revanche, la douleur n'apparaît qu'à certains moments de la journée (au réveil, lorsque vous vous déplacez...), anticipez et prenez votre antidouleur environ 1 heure avant.

Il est inutile d’augmenter les doses en cas de douleurs insuffisamment contrôlées. Il n’y aura pas de plus grande efficacité, mais un risque important de toxicité, voire de dépendance.

Est-ce que je peux associer 2 antidouleurs ?

Vous ne devez jamais associer vous-même 2 antalgiques.

Ces médicaments peuvent provoquer des réactions imprévisibles qui pourraient être dangereuses.

Vous devez toujours en parler au préalable à votre médecin.

Quels sont les effets indésirables des antalgiques ?

Les antalgiques peuvent provoquer, entre autres, des allergies, des maux d'estomac ou encore endommager le foie. Bien qu'ils soient pour la plupart en vente libre, il ne faut surtout pas augmenter de soi-même la dose prescrite.

Les antalgiques centraux peuvent provoquer somnolences, vertiges, constipation ou encore nausées. Si ces phénomènes persistent plus d'une semaine, il faudra en parler lors de votre prochaine consultation.

Pourquoi faut-il parfois que je change d'antidouleur ?

Lorsqu'un antalgique n'a pas ou plus suffisamment d'effet, il est nécessaire d'en changer. Des antalgiques agissant sur des mécanismes différents de la douleur ou plus puissants sont alors prescrits.

Dans tous les cas, vous ne devez jamais changer d'antalgique sans en parler à votre médecin.

Il est très important de bien respecter la dose et le rythme de prise recommandés.

Chaque antalgique répond à des règles d'utilisation qui lui sont propres, selon le type de douleur et l'état de santé de celui qui le prend.

Certains antalgiques provoquent des somnolences. Faites attention si vous conduisez un véhicule ou si vous travaillez sur une machine.

Les antidouleurs sont des traitements répondant à des règles d'utilisation précises.

Il ne faut jamais changer la dose et le rythme prescrits sans avis médical. Dans la mesure du possible, ces médicaments doivent être pris avant que la douleur n'apparaisse.

Centre Hospitalier Emile Roux


consultation de la douleur, Bd CHANTEMESSE ,
43000 Le Puy En Velay, France

Contacts

  • Fixe : 0471043829
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • La phytothérapie peut elle m'aider à lutter contre mes rhumatismes ?

    La phytothérapie est le traitement ou la prévention de maladies par l’usage de plantes. Il existe de nombreuses plantes réputées capables, notamment, d’améliorer les symptômes rhumatismaux. Leur utilisation requiert la même rigueur que celle pour un médicament.

    Lire la suite
  • Morphine : je discerne le vrai du faux

    La morphine est connue et utilisée depuis l’antiquité pour soulager les douleurs intenses. Sa réputation la précède avec un certain nombre d’idées reçues…absolument non justifiées.

    Lire la suite
  • Je prends des benzodiazépines : que devrais-je savoir ?

    Les benzodiazépines sont une classe de molécules qui agissent sur le système nerveux central, prescrites pour traiter un problème d’anxiété, d’insomnie ou encore d’épilepsie. Si ces médicaments font souvent preuve d’une grande efficacité dans le traitement de ces troubles, il est important de suivre scrupuleusement les prescriptions de votre médecin, car un mauvais usage de ces molécules fait courir des risques.

    Lire la suite
  • Je comprends l’action des traitements de fond de la polyarthrite rhumatoïde

    La polyarthrite rhumatoïde est la forme la plus fréquente de rhumatisme inflammatoire. Elle affecterait environ 300 000 personnes en France, principalement des femmes. La connaissance des dysfonctionnements de l’organisme impliqués dans la maladie est à l’origine des traitements dits de fond qui permettent de freiner son évolution.

    Lire la suite
  • Proprioception : exercices pour rééduquer mes ligaments

    Cette vidéo présente des exercices de rééducation pour corriger des troubles de l’équilibre liés à des accidents ligamentaires comme des entorses répétées au niveau d’un membre inférieur. Le Docteur Tiffreau explique à vos patients en quoi consistent ces exercices de proprioception, à pratiquer chez un kinésithérapeute mais aussi à la maison.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale