Le site de Dermatologie du Docteur Christine Battistelli-Lux

Dermatologie - Vénérologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Histoires et recettes de santé ; Vitamines et oligoéléments méconnus

TABLE DES MATIÈRES
Introduction                                                                              5
Vitamine C la plus fragile des vitamines                         10
Vitamine D : le passé, le présent et le futur                     51
Vitamine A et caroténoïdes                                                 79
Les anthocyanines ou la couleur bleue                           92
Le selenium ou maladie de Keshan                                98
Le zinc et ses nombreuses fonctions                             106
Garder sa souplesse                                                         139
L’influence du psychisme sur notre état de bien-être  163
L’état acide-base de notre organisme                            181
Conclusion                                                                            187
Bibliographie                                                                        189

 

EXTRAITS

 

INTRODUCTION
––––––––––
La maladie n’est qu’une exagération de la faculté physiologique ;
d’autres fois, la maladie est une diminution de la faculté
physiologique.
Claude Bernard , Traité de médecine expérimentale .


Cette phrase m’a de suite interpellée. Et l’intéressant est que,
exagération ou diminution, les maladies vont parcourir tous les
degrés de la pathologie, de la plus minime à la plus intense. À l’heure
actuelle, et c’est un bienfait, seule l’histoire nous permet d’approcher
les déficits ou les exagérations les plus extrêmes. C’est ce qui m’a
conduit à m’y intéresser. De là, l’approche de pathologies moins
intenses, voire minimes, devient plus aisée.
« Pourquoi ai-je ce problème ? » est la question qui revient
systématiquement dès que l’on annonce un diagnostic.
Poser le diagnostic n’est pas la difficulté, mais donner une explication
claire et établie est rarement possible, que ce soit dans le domaine
du psoriasis, des cancers de la peau (en particulier les nombreux
carcinomes basocellulaires que certains développent déjà jeunes), ou
d’une polyarthrite rhumatoïde et d’autres diagnostics invalidants.
La recherche scientifique ne parvient pas pour l’instant à répondre
à cette question pour de très nombreuses pathologies.
Et même pour des maladies très connues et bien établies telles que
l’angine, les otites, les maladies bactériennes en général, la tuberculose,
les points de vue quant au motif d’apparition de ces maladies di vergent
à l’Ouest et à l’Est.
La médecine occidentale va attribuer l’ensemble des symptômes à
l’agent pathogène, le microbe, dont elle a découvert le rôle fondamental
par le biais de Pasteur. Ce microbe sera plus ou moins agressif. Le but
sera de traiter cet agent pathogène.
La médecine orientale en particulier chinoise va privilégier le
terrain, c’est-à-dire l’organisme que cet agent pathogène va attaquer............

 

VITAMINE C LA PLUS FRAGILE DES VITAMINES
––––––––
L’histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais associée
à l’indépendance d’esprit, elle peut nous aider à mieux voir.
Paul Valery, Variété IV

 


Le déficit en vitamine C, encore appelé scorbut lorsqu’il s’agit
d’un cas extrême, semble bien connu et peu de patients en sont
atteints de nos jours. On en trouve néanmoins encore lorsqu’on
y est attentif, le plus souvent chez des patients désocialisés, mais
aussi chez des patients dans une situation sociale tout à fait normale
comme nous le verrons plus loin.
Le scorbut a été une véritable plaie durant les siècles passés, et,
famine exceptée, peut-être le responsable du plus grand nombre de
morts......

VITAMINE D :LE PASSÉ, LE PRÉSENT ET LE FUTUR
––––––––
La médecine expérimentale n’a pas de système et ne repousse rien en
fait de traitement ou de guérison de maladies ; elle croit et admet
tout, pourvu que cela soit fondé sur l’observation et prouvé par
l’expérience [...]C’est la médecine de tout le monde et de tous les
temps, dans ce qu’elle a de solidement acquis et de bien observé.


Claude BERNARD,



La vitamine D a soulevé beaucoup de questions à la fin du XIXème siècle,
lorsque l’industrialisation et le changement de mode de vie ont
entraîné une épidémie de rachitisme, touchant les enfants.
Un siècle plus tard, elle connaît un regain d’intérêt, car il a été
constaté que les adultes et surtout les personnes âgées étaient volontiers
carencés. Et ceci alors qu’en plus de son action indispensable sur la
formation de l’os, des récepteurs de la vitamine D sont découverts
dans les cellules de nombreux organes tels que les muscles, le muscle
cardiaque compris, la peau, le cerveau…, ouvrant la voie à des
recherches dans des domaines très divers comme la dermatologie, la
cancérologie, l’immunologie.........

 

VITAMINE A ET CAROTENOÏDES
––––––––––
Privilégie dans ton assiette toutes les couleurs.
Vieux dicton chinois


Déjà sou s l’Antiquité, Hippocrate avait observé que manger du
foie améliorait la vision nocturne de ceux qui en étaient affaiblis.
Il proposait en outre d’autres traitements que nous ne retenons plus
mais il avait mis en évidence, sans savoir le pourquoi, la richesse du
foie en vitamine A et l’impact de celle-ci sur la vision. Il faisait ainsi le
lien entre santé et nutrition.
De nos jours, les différentes fonctions de la vitamine A ont été
décryptées, tant pour la vision que pour la protection des cellules, en
permettant à ces dernières de se réguler et de se différencier......

Cabinet de Dermatologie

36 rue de Lectoure ,
68300 SAINT LOUIS, France

Contacts

  • Fixe : 0389701440
  • Fax : 0389701467
  • Fixe : 0389701440
  • Fax : 0389701467
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Cursus

- Ancienne Interne des Hôpitaux de Strasbourg

- Ancien praticien attaché consultant du CHR de Mulhouse durant 17 ans

-Publications :

Identification of treponemes in paraffin-embedded sections, using an anticomplement immunofluorescence technique]. Heid E, Battistelli-Lux C. Ann Pathol. 1991;11(2):128-31. French

Buccal infection with Gongylonema pulchrum: an indigenous case in France].Battistelli-Lux C.Ann Dermatol Venereol. 2013 Oct;140(10):623-7. doi: 10.1016/j.annder.2013.07.007. French

Combination therapy with zinc gluconate and PUVA for alopecia areata totalis: an adjunctive but crucial role of zinc supplementation.Lux-Battistelli C. Dermatol Ther. 2015 Jul-Aug;28(4):235-8. doi: 10.1111/dth.12215.

[Caustic necrosis due to topical formic acid 85% (Objectif ZeroVerrue(®))].Lux-Battistelli C, Muller C, Moragny J, Henquinet T. Ann Dermatol Venereol. 2016 Aug-Sep;143(8-9):543-6. doi:

Latent scurvy with tiredness and leg pain in alcoholics: An underestimated disease: three case reports Lux–Battistelli C, Battistelli D. Medicine (Baltimore). 2017 Nov;96(47):e8861.10.1016/j.annder.2016.03.019.

En savoir plus

Honoraires

Consultation 30/35€

Consultation APC 48€

Consultation dépistage de mélanome 46 €

En savoir plus

Urgences et premiers soins

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale