Le site du Docteur Christian OMER

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Quiz Polyarthrite Rhumatoïde : connaissez-vous bien votre maladie ? - Le site du Docteur Christian OMER - Docvadis

Quiz Polyarthrite Rhumatoïde : connaissez-vous bien votre maladie ?

Vous souffrez de polyarthrite rhumatoïde et votre médecin vous a expliqué les causes de votre maladie, ses implications sur votre santé et sur votre vie quotidienne. Avez-vous bien retenu toutes les informations essentielles ? Evaluez vos connaissances avec ce quiz !

 

Quiz Polyarthrite Rhumatoïde : connaissez-vous bien votre maladie ?

 

Question 1 : 

La polyarthrite rhumatoïde est

1ère réponse :FAUX

La polyarthrite rhumatoïde toucherait 300 000 personnes seulement en France, mais c’est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques.

2ème réponse :VRAI

Lors d’une polyarthrite rhumatoïde, le système immunitaire produit des anticorps spécifiqueset induit des phénomènes inflammatoires qui vont concourir à la destruction de l’articulation.

3ème réponse :FAUX

La polyarthrite est une maladie dite multifactorielle, reposant sur plusieurs facteurs prédisposants : des facteurs génétiques, une intoxication tabagique, certains troubles hormonaux, des facteurs infectieux, etc.

4ème réponse :FAUX

La maladie étant multifactorielle, elle ne peut être considérée comme purement héréditaire.Cependant, il existe des facteurs de prédisposition génétique, constituant un terrain propice à la maladie.

5ème réponse :VRAI

En moyenne, les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes. Les premiers symptômes surviennent le plus souvent après 50 ans.

Question 2 : 

La polyarthrite rhumatoïde entraîne

1ère réponse :VRAI

La polyarthrite rhumatoïde est directement source de fatigue en raison des phénomènes inflammatoires qu’elle produit et du retentissement psychologique de la maladie. Par ailleurs, c’est une maladie douloureuse, susceptible de perturber votre sommeil qui n’est plus alorssuffisamment réparateur.

2ème réponse :VRAI

L'inflammation généralisée provoquée par la polyarthrite rhumatoïde favoriserait l'altération du fonctionnement de la paroi des vaisseaux sanguins, augmentant alors le risque d’accidents cardiovasculaires et notamment d’infarctus du myocarde. Ce risque est également accru par le suivi de certains traitements (corticoïdes à doses élevées par exemple) prescrits pour lutter contre la maladie.

3ème réponse :FAUX

La polyarthrite rhumatoïde évolue différemment selon la personne touchée. Dans certains cas,heureusement minoritaires, la maladie touche avec le temps de plus en plus d’articulations avant de s’attaquer à d’autres organes, comme les poumons, le coeur ou les yeux. Plus de 10 % des malades développent également des nodules sous-cutanés.

4ème réponse :VRAI

La polyarthrite rhumatoïde touche le plus souvent les pieds, les genoux, les poignets, mais fréquemment aussi les mains. Dans certains cas, les articulations des doigts se déforment (on parle parfois de « col de cygne » ou de « boutonnière ») et il devient difficile de faire certains gestes nécessitant une certaine précision (écrire, tenir une fourchette, bricoler...).

5ème réponse :FAUX

S’il existe bien un lien entre polyarthrite rhumatoïde et réduction de l’espérance de vie, cette réduction est principalement liée aux risques cardiovasculaires associés à la maladie dans ses formes les plus sévères. Vous pouvez limiter fortement ces risques en pratiquant une activité physique régulière, en mangeant équilibré et en arrêtant de fumer.

 

Centre MÉDIPOLE

1139 Chemin du Lavarin ,
84000 AVIGNON, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la NASH

    La stéatose-hépatique non-alcoolique, appelée NASH, est une maladie caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie qui cause des lésions hépatiques parfois importantes. La NASH n’est pas liée à l’alcool mais au surpoids et au diabète parfois associé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale