Le site du Docteur Christian OMER

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Ma tendinite reconnue comme maladie professionnelle - Le site du Docteur Christian OMER - Docvadis

Ma tendinite reconnue comme maladie professionnelle

Certains gestes réalisés au travail peuvent provoquer des tendinites. Si l’origine professionnelle de la tendinite est démontrée, elle donne droit à une prise en charge au titre de maladie professionnelle.

Ma tendinite peut-elle réellement être due à mon travail ?

Des gestes répétitifs, même anodins, une mauvaise posture, des efforts excessifs, des outils ou des conditions de travail inadaptés finissent par endommager les articulations. Ils peuvent provoquer des réactions inflammatoires au niveau des tendons trop sollicités : c’est la tendinite ! Les articulations de la main et du bras sont les plus exposées.

 

Dans quelles conditions l’origine professionnelle de ma tendinite peut-elle être reconnue ?

Des études menées en milieu professionnel ont permis de mieux comprendre comment certains types de travaux, des gestes ou des postures particulières, c'est-à-dire des « situations à risque », pouvaient entraîner certains types de tendinites précis.Il existe ainsi 10 types différents de tendinites (touchant les doigts, la main, le poignet, le coude et l’épaule), associés à 10 types de mouvements reconnus capables de les provoquer. Ces informations sont regroupées dans un document officiel des maladies professionnelles.

 

Y a-t-il un délai précis à respecter entre l’apparition de la douleur et celle de la demande de prise en charge ?

Non. En revanche, pour que l’origine professionnelle de la douleur soit reconnue, il ne faut pas dépasser un certain délai entre la dernière fois que vous avez réalisé le geste en cause et la date à laquelle vous êtes pris en charge par votre médecin.Ce délai varie suivant le type d’atteinte, de 7 jours pour une tendinite du coude à 90 jours pour une tendinite sévère de l’épaule. Ces délais figurent aussi dans le Tableau 57 des maladies professionnelles.

 

Quelles démarches faire pour bénéficier de la prise en charge d’une maladie professionnelle ?

La déclaration de la maladie professionnelle doit être faite par la victime à la caisse primaire d’assurance-maladie dans un délai de 15 jours après la cessation du travail ou la constatation de la tendinite. Elle doit être réalisée sur un imprimé type CERFA 60-3950 que l’on peut retirer auprès de la caisse primaire d’assurance-maladie. Cette déclaration doit être accompagnée d’un certificat médical établi par le médecin.La caisse ouvre alors une enquête, informe l’employeur, l’inspection du travail et le médecin du travail. A l’issue de l’enquête, elle fait connaître sa décision à la victime.

 

Que faire si ma tendinite ne correspond pas précisément à celles décrites dans le tableau des maladies professionnelles ou si le délai légal est dépassé ?

Si votre cas ne remplit pas toutes les conditions pour être reconnu par l’assurance-maladie, mais si l’origine professionnelle paraît légitime, votre demande peut être transmise au Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP) qui statuera.

 

A quel type d’indemnisation ai-je droit ?

L’indemnisation prend en charge le coût des soins, de l’appareillage et de la réadaptation fonctionnelle éventuelle. L’arrêt temporaire de travail donne lieu au versement d’indemnités journalières.Si la reprise du travail initial est impossible, elle peut financer des actions de réinsertion professionnelle.Si la tendinite a des séquelles importantes, la victime peut demander l’attribution d’une indemnité en capital ou d’une rente d’incapacité.

 

Une tendinite peut être reconnue comme maladie professionnelle et donner droit à une indemnisation. Pour cela, son origine professionnelle doit être prouvée. Elle doit être due à des gestes reconnus pour provoquer ce type de tendinite et prise en charge dans un délai donné.

Centre MÉDIPOLE

1139 Chemin du Lavarin ,
84000 AVIGNON, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la NASH

    La stéatose-hépatique non-alcoolique, appelée NASH, est une maladie caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie qui cause des lésions hépatiques parfois importantes. La NASH n’est pas liée à l’alcool mais au surpoids et au diabète parfois associé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale