Le site du Docteur Christian OMER

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Lichen plan cutané : ce que je dois savoir - Le site du Docteur Christian OMER - Docvadis

Lichen plan cutané : ce que je dois savoir

Le lichen plan est une maladie dermatologique bénigne, non contagieuse. Il survient généralement entre 30 et 60 ans et touche environ 1 % de la population générale. Vous n’êtes donc pas seul(e)...

A quoi ressemble un lichen plan ?

Les lésions typiques du lichen plan sont des papules, petites tâches saillantes rouges, violines, brillantes, parcourues par de fins réseaux blanchâtres formant des stries.

Elles peuvent atteindre toutes les parties du corps et ainsi toucher :

  • La peau : préférentiellement aux poignets, sur le dos des mains, aux avant-bras, mais aussi sur le dos, les bras, les chevilles. Les lésions peuvent s’étendre ou rester cantonnées à une petite surface. Elles occasionnent très fréquemment des démangeaisons, d’intensité variable.

  • Les muqueuses : au niveau buccal à l'intérieur des joues, sur la langue ou au niveau génital. Ces lésions peuvent s’accompagner de douleurs intenses, voire d’une sensation de brûlure.

  • Le cuir chevelu.

  • Les ongles.

Quelle en est la cause ?

La cause exacte du lichen plan reste indéterminée, mais fait probablement intervenir des mécanismes immunologiques.De nombreuses associations ont été rapportées entre lichen plan et diverses maladies immunitaires ou inflammatoires, mais certaines sont probablement fortuites. L’association avec l’hépatite C est prouvée.Enfin, des cas d’apparition de lichen plan seraient liés à la prise de médicaments comme certains antihypertenseurs, antibiotiques, anti-inflammatoires, psychotropes, antidiabétiques...; ou à des produits de contraste contenant de l’iode ; des amalgames dentaires contenant du mercure ; des sels d’or.Le délai entre la prise du médicament et l’éruption éventuelle, varie de 1 semaine à quelques mois. La régression des lésions survient selon une durée variable, après l’arrêt du médicament en cause.

Quelles sont les conséquences sur mon corps ?

L’évolution est parfois longue, de12 à 18 mois, mais presque toujours favorable. Cependant, quelques complications peuvent survenir suivant les localisations.

La perte de cheveux est une complication rare du lichen plan situé au niveau du cuir chevelu. Elle laisse place à des petites plaques sans cheveux, parfois de manière irréversible.

Les atteintes au niveau des ongles sont mineures, mais une perte temporaire voire permanente de l’ongle, notamment ceux des gros orteils, peut s’observer.

Enfin, certaines formes, comme les formes chroniques de lichen plan de la muqueuse buccale doivent être surveillées, du fait de leur cancérisation rare, mais possible.

Quelle que soit la forme de lichen plan, une infection par le virus de l’hépatite C sera recherchée car l'association entre ces deux maladies est prouvée.

Quels traitements peut-on me proposer ?

Dans les formes cutanées, le traitement de première intention associe le plus souvent des corticoïdes par voie locale, une crème hydratante et des traitements antihistaminiques, pour diminuer l’inflammation et les démangeaisons.Dans les formes plus sévères ou étendues, votre médecin peut vous prescrire des traitements par voie générale, comme des corticoïdes oraux. La photothérapie, exposition aux rayonnements UVA ou UVB, peut également vous être proposée.Sous traitement, les démangeaisons disparaissent puis les lésions cutanées s’affaissent et laissent place à des taches brunes résiduelles.

Dans les formes atteignant les muqueuses comme la muqueuse buccale, généralement seules les formes douloureuses seront traitées grâce à des bains de bouche avec des comprimés effervescents de corticoïdes. Un anesthésique local peut également être associé.

Des mesures d’accompagnement, telles que éviter les irritants comme le tabac ou l’alcool et les soins dentaires, doivent être envisagées pendant cette période symptomatique.

Dans tous les cas, en l’absence de traitement, les lésions régressent habituellement en 9 mois dans 50 % des cas etdisparaissent dans 85 % des cas en 18 mois. De rares cas peuvent guérir en quelques semaines. Des récidives sont possibles. L’évolution est plus volontiers chronique dans certaines formes avec atteinte des muqueuses.

De cause encore inconnue, le lichen plan est une atteinte dermatologique chronique relativement fréquente. Généralement bénin, le lichen plan cutané évolue favorablement mais peut avoir un impact important sur la vie quotidienne lorsqu’il atteint les parties visibles du corps. L’atteinte des muqueuses, demande généralement plus de patience et de surveillance.

Centre MÉDIPOLE

1139 Chemin du Lavarin ,
84000 AVIGNON, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la NASH

    La stéatose-hépatique non-alcoolique, appelée NASH, est une maladie caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie qui cause des lésions hépatiques parfois importantes. La NASH n’est pas liée à l’alcool mais au surpoids et au diabète parfois associé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale