Le site du Docteur Christian OMER

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je m'informe sur le cancer de la plèvre ou mésothéliome pleural - Le site du Docteur Christian OMER - Docvadis

Je m'informe sur le cancer de la plèvre ou mésothéliome pleural

Le mésothéliome pleural, ou cancer primitif de la plèvre, est une forme rare de cancer dont la fréquence est en augmentation. On estime entre 600 et 900 le nombre de nouveaux cas chaque année en France. Dans les pays industrialisés, le mésothéliome pleural est le plus souvent associé à une exposition à l'amiante au cours de la vie professionnelle.

Qu’est-ce que la plèvre ? Qu’est-ce qu’un mésothéliome pleural ?

La plèvre est une membrane, appelée mésothélium, enveloppant les poumons. Elle se compose de deux feuillets, normalement glissant l’un contre l’autre, entre lesquels se trouve une cavité pleurale virtuelle remplie d'un mince film de liquide. La plèvre épouse la forme des poumons tout en permettant leurs mouvements lorsqu'ils se remplissent et se vident d'air.

Cette membrane est composée du même type cellulaire que l'enveloppe du cœur (péricarde) et de l'abdomen (péritoine).

 

Schéma montrant la présence d’une tumeur au niveau de la cavité pleurale.

 

Des cellules tumorales peuvent apparaître et proliférer au niveau de la plèvre. On parle alors du développement d'un mésothéliome pleural, ou cancer primitif de la plèvre.

Schéma montrant la présence d’une tumeur au niveau de la cavité pleurale.

Est-ce que je risque d'avoir ce cancer ?

Le principal facteur de risque du mésothéliome pleural est l'exposition à l'amiante.

Utilisé dans le secteur du bâtiment et dans la construction navale, ce minéral à texture fibreuse est cancérigène lorsqu'il est inhalé sous forme de particules ou de poussières. Son usage longtemps intensif explique la hausse des cas observée depuis quelques années. L’utilisation de l’amiante est aujourd’hui interdite en France.

Vous êtes susceptible d’être concerné si vous travaillez ou avez travaillé dans certains secteurs industriels : extraction et tissage de l'amiante, construction navale, bâtiment... Les maladies liées à l’amiante représentent aujourd’hui la deuxième cause de maladies professionnelles en France.

Plus rarement, la contamination peut venir d’un environnement non professionnel. Des matériaux contenant de l’amiante, rares dans les bâtiments récents, peuvent être présents dans les constructions plus anciennes.

Le mésothéliome pleural apparaissant de 20 à 40 ans après une exposition prolongée à l’amiante, il est parfois difficile de retrouver la trace de l’exposition.

Si l'exposition à l'amiante est reconnue comme étant à l'origine d’environ 70 % des cas de cancer primitif de la plèvre en France, d’autres facteurs de risque expliquent probablement l’apparition de la maladie chez les personnes n’ayant jamais été en contact avec l’amiante.

Comment pose-t-on le diagnostic d'un cancer de la plèvre ?

Dans la majorité des cas, le diagnostic est posé tardivement, car les symptômes cliniques ne sont pas spécifiques et n’apparaissent qu’à un stade avancé de la maladie.

Douleurs thoraciques, essoufflement, toux persistante ou perte de poids doivent vous alerter.

Du liquide s’accumule ensuite entre les deux feuillets de la plèvre. C’est alors souvent la gêne respiratoire occasionnée qui incite les patients à consulter leur médecin traitant.

Un bilan d’imagerie est alors systématiquement réalisé. En premier lieu, une radiographie du thorax sera proposée, puis toute image suspecte devrait conduire à la réalisation d’un scanner thoracique.

Le diagnostic est confirmé par l’analyse d’un fragment de la tumeur. Le prélèvement se fait, si possible, lors d’une pleuroscopie (ou endoscopie pleurale). Il s’agit d’un examen visuel de l’intérieur de la cavité pleurale, réalisé à l’aide d’un fin tuyau muni d’un système d’optique et qui ne nécessite qu’une petite incision de la paroi thoracique.

Plus rarement, le prélèvement est effectué par thoracotomie (ouverture chirurgicale du thorax).

Quel est le traitement du mésothéliome pleural ?

La chimiothérapie à base de sels de platine est le traitement de référence.

Le traitement chirurgical n’est utilisé que dans le cadre d’essais thérapeutiques et uniquement à des stades très précoces de la maladie.

Il est indiqué d’effectuer une radiothérapie au niveau des cicatrices de la ponction thoracique ou des actes chirurgicaux.

Enfin, les douleurs thoraciques souvent liées à la maladie sont soulagées par des traitements à base de morphine, associés si nécessaire à des corticoïdes.

 

Si vous suspectez une exposition professionnelle, vous pouvez déposer une déclaration de maladie professionnelle auprès du régime d’assurance maladie dont vous dépendez et faire une demande d’indemnisation auprès du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (FIVA). Vous devez pour cela adresser au Fonds, un formulaire avec un certificat médical décrivant précisément la nature et les symptômes de votre maladie, et éventuellement des documents certifiant votre exposition à l’amiante.

Centre MÉDIPOLE

1139 Chemin du Lavarin ,
84000 AVIGNON, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la NASH

    La stéatose-hépatique non-alcoolique, appelée NASH, est une maladie caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie qui cause des lésions hépatiques parfois importantes. La NASH n’est pas liée à l’alcool mais au surpoids et au diabète parfois associé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale