Docteur Frédéric Douchez

Chirurgie Viscérale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

Rencontrez votre chirurgien

Lancez-vous !

Quand la diététique a échoué, la chirurgie peut prendre le relais. Les résultats spectaculaires en termes de poids et de mieux-être vous donnent envie de vous lancer ? Alors, lisez ce qui suit pour savoir si vous êtes éligible à la chirurgie :

  • Vous êtes majeur et avez entre 18 et 65 ans ;
  • Votre IMC est supérieur à 40 Kg/m2, ou supérieur à 35 Kg/m2 et vous présentez au moins une complication de l’obésité, susceptible d’être améliorée par la perte de poids (diabète, hypertension artérielle, dyslipidémie, syndrome d’apnées obstructif du sommeil, stéatose hépatique, arthrose…) ;
  • Votre obésité est installée depuis plus de 5 ans et a résisté à un traitement conventionnel (médical et diététique, activité physique) d’au moins 6 à 12 mois ;
  • Vous êtes prêt à modifier votre hygiène de vie (reprise d’une activité physique régulière notamment) et vos habitudes alimentaires ;
  • Vous avez compris la nécessité d’une surveillance à long terme par une équipe pluri-disciplinaire après votre intervention et la nécessité d’une supplémentation vitaminique au long cours ;
  • Vous acceptez de vous soumettre à un bilan pré-opératoire multi-disciplinaire, qui permettra de cerner votre profil et de vous préparer au mieux à l’intervention, au terme de ce parcours pré-opératoire ;
  • Vous avez compris que la décision d’opérer sera prise au sein d’une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire, qui confrontera les avis des différents médecins, chirurgiens, anesthésistes, psychologues et diététiciens qui auront été amenés à vous évaluer.


Attention

La chirurgie bariatrique n’est pas une solution miracle qui va régler définitivement votre problème de surpoids. La chirurgie constitue une aide très efficace pour modifier et réduire vos apports alimentaires, mais ce n’est qu’en mangeant moins et mieux et en augmentant votre activité physique que vous maigrirez et maintiendrez votre perte de poids sur le long terme. En effet votre surpoids est lié à deux facteurs : un facteur héréditaire, sur lequel il n’est pas possible d’agir ; et un facteur nutritionnel, correspondant à un déséquilibre entre vos apports alimentaires et vos dépenses énergétiques (notamment par votre activité physique). Le seul moyen de perdre du poids sera donc de modifier vos habitudes alimentaires et d’augmenter votre activité physique, et ce quelle que soit l’intervention réalisée.

Des problèmes médicaux peuvent contre-indiquer ou retarder une intervention chirurgicale :

  • Une inflammation du tube digestif ;
  • Une contre-indication à une anesthésie générale (affection cardiaque ou pulmonaire grave par exemple) ;
  • Une intervention antérieure sur l’estomac ;
  • Une dépression non stabilisée ;
  • Une addiction à l’alcool ou à des drogues ;
  • Une incapacité prévisible du patient à participer à un suivi médical régulier.

Elargissement des recommandations

Les recommandations de la chirurgie bariatrique sont maintenant bien codifiées. Des études tentent actuellement de savoir si l'élargissement des indications pourrait bénéficier à d'autres types de malades :

Les patients âgés de plus de 65 ans

La question du bénéfice de la perte de poids se pose après 65 ans en raison du risque accru de perte de masse maigre qui augmente l’ostéopénie et la sarcopénie liées à l’âge. Quelques patients sont opérés à un âge avancé, mais la balance bénéfice-risque doit être évaluée au cas par cas. Quelques études rapportent les conséquences de telles interventions chez les patients âgés mais les résultats sont discordants. Globalement le taux de complications chirurgicales et médicales semblerait être plus élevé chez les personnes âgées après un by-pass gastrique et inchangé après une sleeve gastrectomie ou un anneau gastrique. Quant à la perte de poids à espérer après chirurgie, toutes les études convergent vers une moindre perte de poids avec l’anneau gastrique, les résultats sont plus controversés après by-pass et sleeve gastrectomie. Concernant l’amélioration des comorbidités, les résultats sont similaires à ceux des sujets de moins de 65 ans, et les études sont unanimes sur l’amélioration de la qualité de vie.

La chirurgie chez l’enfant et l’adolescent

La chirurgie bariatrique chez l’enfant et l’adolescent fait actuellement l’objet d’études prospectives, qui n'ont pas encore permis de tirer des conclusions consensuelles. La chirurgie bariatrique chez le mineur ne doit être envisagée que dans les obésités extrêmenent sévères, en cas de résistance aux traitements et de complications majeures. En tout état de cause, les indications doivent rester exceptionnelles et ne peuvent être portées que par des centres hautement spécialisés en lien avec une équipe pédiatrique.

Les IMC compris entre 30 et 35 kg/m2 et le concept de chirurgie métabolique

Des études réalisées chez des patients atteints d’obésité modérée (IMC <35 kg/m2) ont décrit des résultats très intéressants sur l’amélioration de l’équilibre glycémique du diabète de type 2 après by-pass gastrique et sleeve gastrectomie, ainsi que sur la régression de certaines complications chroniques du diabète. Certains affirment que si ces résultats se confirment à l’avenir, il est probable que les indications actuelles soient revues par les sociétés savantes et que la chirurgie constitue dans un futur proche une option thérapeutique valide chez le sujet diabétique modérément obèse (IMC compris entre 30 et 35 kg/m2).

Hôpital Privé de l'Ouest Parisien

14 Rue Castiglione del Lago,
78190 Trappes, France

Contacts

  • Secrétariat : 01 30 69 45 81

Cabinet Médical

25 Rue Chasles,
78120 Rambouillet, France

Contacts

  • Secrétariat : 01 30 69 45 81

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale