Docteur Frédéric Douchez

Chirurgie Viscérale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

Le Mini By-Pass Gastrique

Aussi nommé By-Pass sur anse en Oméga, il s'agit d'une intervention dérivée du By-Pass Gastrique, mais moins complexe (1 anastomose pour le Mini-Bypass Gastrique contre 2 pour le By-Pass Gastrique classique). Technique d'introduction plus récente que le By-Pass classique, le recul est donc moins grand et les résultats à long terme moins bien connus. Le risque de complications à distance notamment, comme les ulcères anastomotiques ou la majoration du reflux gastro-oesophagien biliaire qui peut être à l’origine d’ulcères voire d'une cancérisation du bas œsophage n'a pas encore fait l'objet d'une évaluation suffisante. A court terme, en revanche, les résultats semblent superposables à ceux du By-Pass classique voire meilleurs.

Principe

Cette technique, réalisée par voie laparoscopique, consiste à confectionner une poche gastrique plus longue que celle réalisée dans le by-pass gastrique classique et à l’anastomoser avec une anse jéjunale en oméga, préalablement repérée à 2 m de l’angle duodéno-jéjunal et montée par voie pré-colique. Il n’y a plus d’anse en Y, ce qui rend l’intervention plus facile et rapide.

Mécanismes d'action

Il s'agit d'une technique à la fois restrictive et malabsorptive : la petite poche gastrique réalisée (un peu plus grande que dans le By-Pass Gastrique) est responsable de la restriction alimentaire ; elle est reliée à la partie moyenne de l'intestin grêle, excluant ainsi le reste de l'estomac, le duodénum et environ 2 m d'intestin, ce qui induit une malabsorption des aliments.

  • MGB2.png

    MGB2.png

Avantages

  • Technique moins complexe que le By-Pass classique (1 seule anastomose contre 2), d'où une durée opératoire plus courte et l'absence de complications en rapport avec la deuxième anastomose (fistule, torsion, occlusion).
  • Confort alimentaire peu diminué, vomissements rares.
  • Perte pondérale importante et rapide.
  • Bonne efficacité sur les comorbidités.
  • Technique théoriquement réversible.

Inconvénients

  • Suivi médical contraignant, supplémentation à vie nécessaire pour éviter les carences.
  • Mortalité non nulle.
  • Résultats à long terme peu connus.

Complications

  • En post-opératoire immédiat : hémorragie post-opératoire précoce ; fistules digestives par lâchage des sutures ou de l'anastomose gastro-jéjunale (abcès, péritonite). Autres complications non spécifiques (thrombo-phlébites et embolies pulmonaires, atélectasie pulmonaire...).
  • A distance : ulcère anastomotique, rétrécissement de l'anastomose gastro-jéjunale.
  • Carences nutritionnelles (vitamines, sels minéraux mais aussi dénutrition protéique).
  • Complications fonctionnelles : hypoglycémie 1 à 2 heures après les repas ; dumping syndrome ; constipation.
  • Reflux biliaire alcalin (brûlures œsophagiennes, régurgitations amères), parfois invalidant, pouvant être à l'origine d'une gastrite ou d'une œsophagite et nécessiter exceptionnellement une conversion en By-Pass classique.

Résultats

  • Perte de poids attendue : perte d'excès de poids à 1 an : 60 à 70%, à 5 ans : 70 à 80% ;
  • Amélioration voire guérison des comorbidités : diabète de type 2, HTA, SAOS...

Hôpital Privé de l'Ouest Parisien

14 Rue Castiglione del Lago,
78190 Trappes, France

Contacts

  • Secrétariat : 01 30 69 45 81

Cabinet Médical

25 Rue Chasles,
78120 Rambouillet, France

Contacts

  • Secrétariat : 01 30 69 45 81

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale