Cabinet Esthétique Cynanthus, traitements Lasers Médicaux (Pour info: le cabinet d'ostéopathie de Laurent Pujol a déménagé)

la Restauration Somato-psychique (RSP)

Présentation de la RSP par son fondateur, André Perceval: La Restauration Somato Psychique ne dissocie pas le corps physique du mental. Elle aborde le patient dans son entité en décryptant ses maux originels pour l’aider à s’en libérer. Elle est née de la rencontre de plusieurs techniques, de multiples observations, et de réponses à des questions que je me posais du fait de mon incapacité à apporter à mes patients des solutions satisfaisantes.

Présentation de la RSP par son fondateur, André Perceval:

La Restauration Somato Psychique ne dissocie pas le corps physique du mental. Elle aborde le patient dans son entité en décryptant ses maux originels pour l’aider à s’en libérer. Elle est née de la rencontre de plusieurs techniques, de multiples observations, et de réponses à des questions que je me posais du fait de mon incapacité à apporter à mes patients des solutions satisfaisantes.

 

Au sortir de l’école de kinésithérapie, j’ai pris conscience que l’enseignement qui m’avait été donné me permettait, certes, de les soulager, non de les guérir. Ce constat m’a poussé à chercher d’autres voies. Je me suis alors tourné vers la médecine chinoise qui m’a appris à m’intéresser au patient dans saglobalité , non à le saucissonner comme si chaque partie de son corps n’avait aucun lien avec celle d’à côté. Puis, l’approche vertébrale avec Alexander Ruperti à Lausanne, m’a incité à rechercher leblocage primaire , l’origine de la lésion, afin de traiter la cause et pas seulement les effets. Une formation en auriculothérapie m’a permis de comprendre que l’origine de la perturbation pouvait venird’ailleurs, mais pas de n’importe où et m’a fait entrevoir l’aspect émotionnel des perturbations.

 

Parlez-nous de cette nouvelle dimension que vous proposez.

 

La médecine valide de plus en plus la notion de somatisations qui représente près de 80 % de nos maux. La psycho-neuro-immunologie, cette approche moderne de la médecine, démontre qu’un choc émotionnel est à même d’effondrer les systèmes de défense. Alors pourquoi ne s’intéresser qu’aux tissus qu’ils soient osseux, musculaires, nerveux, viscéraux ou sanguin ? Un grand nombre de maladies de peau ne sont-elles pas validées par la médecine en tant que souffrances émotionnelles ? Un grand nombre de périarthrites ne sont-elles pas la conséquence d’une difficulté à s’exprimer ? Un grand nombre d’entorses de cheville ne sont-elles pas la conséquence d’un conflit de territoire ? Un grand nombre de cervicalgies ne sont-elles pas associées au stress ? Un grand nombre de lombalgies ne trouvent-elles pas un lien avec un mal-être familial ?

 

C’est également le cas de certaines hernies discales, tant cervicales (en rapport avec un conflit affectif) que lombaires (avec un conflit familial). Il s’avère que le choc émotionnel initial peut remonter à six à douze années plus tôt. Il peut être réactivé à plusieurs reprises, le dernier événement similaire aux précédents, celui qui fait déborder le vase et déclencher la pathologie, n’étant pas souvent le plus important. Aussi,lever la pression émotionnelle s’avère indispensable et se combine parfaitement avec uneaction structurelle  : l’entité corps physique et mental.

 

Qu’apporte la RSP ?

 

Chaque fois qu’un schéma émotionnel est en cause, lors de désordres rachidiens, articulaires, musculaires, organiques… la RSP apporte un plus indéniable. Elle permet degagner du temps en identifiant rapidement l’origine de la perturbation et donc d’apporter des réponses appropriées. Elle montre ainsi sonefficacité sur les douleurs et s’avère unoutil performant dans des cas plus complexes. Elle permet enfin au thérapeute de sedémarquer des autres professionnels de santé en se donnant cett e dimension somato-émotionnelle.

 

Comment identifier la perturbation ?

 

Grâce à la finesse et à la subtilité del’écoute palpatoire RSP , la perception des informations émanant de l’enveloppe corporelle de nos patients s’avère surprenante. Percevoir est une chose, décrypter en est une autre. Et bien la RSP propose de les décoder au moyen d’unegrille de lecture en plusieurs dimensions . Sa spécificité est d’avoir créé des passerelles entre une grille du corps physique, celle des Cinq Eléments énergétiques et celle des Chakras, le tout associé à la notion temporelle. Nous pouvons ainsi établir une relation entre l’enveloppe physique et le message adressé par l’inconscient du patient qui se traduit par des somatisations. La RSP permet ainsi d’en identifier l’origine, d’apporter un processus correcteur, sensoriel et psycho-émotionnel, et de lui proposer des pistes pour l’aider à se libérer de ses schémas perturbateurs.

 

Comment l’intégrer dans sa pratique au quotidien ?

 

La RSP propose deux protocoles validés, efficaces et adaptés aux attentes de nos patients. L’un s’attache auxtraitements rapides des cas d’urgence ou localisés. Il ne prend que cinq à dix minutes et s’intègre très facilement dans une séance d’ostéopathie ou de kinésithérapie. Il permet de corriger un programme défectueux, une douleur, un dysfonctionnement organique, un coup de moins bien… Ainsi, une émotion peut occasionner une somatisation : la pression émotionnelle aggravant la pression mécanique et structurelle.

 

Marie se plaint depuis plusieurs mois d’une douleur permanente qui siège au niveau de son épaule droite. Ses amplitudes sont limitées à l’élévation, pas au-dessus du passage. L’écoute nous informe qu’il s’agit prioritairement d’une colonie d’émotions, « une peur du devenir (élément énergétique Bois) touchant une personne du sexe masculin (côté droit) ». La patiente prend conscience de la corrélation qui existe entre sa douleur d’épaule et sa relation qui est au plus mal et ce depuis plusieurs mois avec son fils. Après avoir verbalisé sa souffrance, je l’invite à monter son membre supérieur qui monte alors jusqu’à la verticale sans aucune gêne. Lever l’émotionnel permet, dans un grand nombre de cas, une solution. Cette approche peut se combiner avec d’autres techniques plus structurelles ou antalgiques pour un traitement de qualité. En effet, ses tendons et structures sont agressées et enflammés depuis un certain temps, il convient de les traiter pour un retour à la normale.

 

Et dans des cas plus complexes ?

 

La RSP propose un autre protocole visant à traiter lesproblèmes de fond tel la déprime, le stress, les manifestations cutanées, les rachialgies chroniques… en permettant au patient, devenant acteur de sa guérison, de prendre conscience, de comprendre et de se libérer de ses schémas perturbateurs en lui proposant des solutions durables.

 

Michel B., cinquante-neuf ans, consulte pour des maux de tête et des douleurs touchant tout son côté gauche. Elles sont apparues sept années plus tôt, une douzaine d’heures après une intervention chirurgicale visant à enlever une tumeur siégeant sur ses glandes parotides. Tous les traitements entrepris depuis lors ne les ont pas fait céder. Les praticiens consultés se sont tous attachés à observer et à examiner le structurel. Sans remettre en cause le bien-fondé de l’intervention chirurgicale, nous pouvons envisager qu’elle n’était peut-être pas LA seule réponse à apporter. C’est alors que nous avons entrepris une recherche de type émotionnelle.

 

Il s’avère que le tableau des somatisations élaboré par la RSP propose des pistes intéressantes. Il pourrait s’agir « d’un conflit familial refoulé (les parotides) en rapport avec une personne du sexe féminin (côté gauche pour le droitier) ». C’est ce que validèrent les bilans-traitements RSP. Ce fut d’abord, lors du début de la conception, un manque de confiance non exprimé de sa maman quant à sa place dans le couple, réactivé quatre années plus tard. Alors que Michel est âgé de dix ans, celle-ci décède lors de la naissance d’un petit frère. Il s’en suit une mise en pension qui durera toute la scolarité. Il ressent pendant cette période un sentiment d’injustice, celui d’être mis à l’écart, qu’il ne sera pas non plus en mesure d’exprimer. Ce comportement « silencieux », il le prolonge dans sa relation avec son épouse. Ce chef d’entreprise qui excellait dans son travail se taisait dans son couple. Deux années après sa retraite, alors qu’il demeurait très souvent à son domicile, sa tumeur émergea. A force de refouler ses pensées, il réduisit ses systèmes de défenses jusqu’à les rendre inefficaces.

 

Le travail en RSP lui a permis d’identifier les causes de ses douleurs et de ne plus en souffrir, mais aussi de modifier son comportement en exprimant auprès des siens, de son épouse en particulier, ses pensées et ses aspirations. Il a trouvé sa voie vers une vie plus harmonieuse. De nombreux cas de ce type consultent quotidiennement dans nos cabinets. 

Laurent PUJOL, Ostéopathe, a déménagé au 5 rue des Frères Leca, 98800 Magenta. Vous pouvez le joindre au +687 26 10 09

2 rue Edouard PENTECOST ,
Domaine Tuband,
98800 Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Contacts

  • Fixe : +687 27 77 27
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Définition de l'Ostéopathie

    L'ostéopathie se définit comme une médecine manuelle, s'intéressant aux troubles fonctionnels du corps humain. Elle se distingue nettement des autres moyens d'intervention en thérapie manuelle. Elle ne doit absolument pas être confondue avec la physiothérapie ou la chiropraxie. L'ostéopathe, horloger du corps, utilise ses mains de différentes façons pour établir un diagnostic ostéopathique et dispenser le traitement. Par différents tests de mobilité, tant au niveau articulaire (vertébral ou périphérique) qu'au niveau viscéral ou crânien, il évalue l'état des différents systèmes du corps humain. Il emploie, dans ce but, différents types de palpation qui lui permettront d'évaluer la forme, le volume, la consistance ou la tension et la position des structures évaluées.

    Lire la suite
  • Douleurs: les comprendre pour mieux les traiter

     La douleur peut prendre des formes variées. Les symptômes décrits par le patient (douleurs, mal-être, fatigue, insomnies…) sont, dans 70% des cas d’origine émotionnelle. Ainsi, la plupart d’entre eux ne sont que des somatisations qui prennent la forme de douleurs diverses plus ou moins prononcées (torticolis, cervicalgie, entorse, tendinite…) des problèmes dermatologiques (psoriasis, eczéma…), des dysfonctionnements organiques (…) des manifestations émotionnelles (stress, anxiété…). Les origines de la douleur. Comment les identifier ? La douleur est toujours le signe d’une perturbation organique ou métabolique. Le siège de la douleur n’est pas toujours le lieu du dysfonctionnement.

    Lire la suite

Urgences et premiers soins

Je souhaite contacter les urgences. Qui dois je appeler ? Pour quoi ?

Le SAMU (15) : Réponse en direct.
Urgences Médicales. Blessés par accident. Malaise dans un lieu public. Accident du travail

Les POMPIERS (18) : Réponse en direct.
Incendie. Accident de la route. Accident domestique, c'est-à-dire survenant à la maison. Explosion. Intoxication au Gaz ou toxiques. Noyade.

La SECURITE (17) : Réponse en direct.
Accident de la route.

L'URGENCE (112) : Service centralisateur.

Numéro européen à utiliser de préférence depuis un téléphone mobile.
Votre appel sera dirigé vers un des services de secours le plus proche.

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale