Cabinet Esthétique Cynanthus, traitements Lasers Médicaux (Pour info: le cabinet d'ostéopathie de Laurent Pujol a déménagé)

Les complications possibles de l'épilation Laser

  Les actes laser, comme tout acte médical, comportent des risques qui, s'ils sont la plupart du temps très rares, sont peu graves et réversibles


 

Les actes laser, comme tout acte médical, comportent des risques qui, s'ils sont la plupart du

temps peu graves et réversibles, ne peuvent être réduits à 0%. C'est d'ailleurs ce qui fait que

ces actes doivent rester entre les mains des médecins formés à leur prévention et à leur

gestion en cas de survenue. Les complications peuvent être classées de plusieurs façons :

pigmentaires, à type de brûlure, oculaires, stimulation ... elles sont le plus souvent temporaires

ou rattrapables, mais peuvent dans certains cas devenir définitives. Le médecin a l'obligation de

vous informer, d'évaluer le bénéfice risque chez chaque patient (d'où l'importance d'un vrai

examen clinique pendant un temps suffisant.)

 

 

Les brûlures :

Les brûlures lasers sont les complications les plus fréquentes dans les épilations lasers.

La fréquences des brûlures dépend des lasers (le Rubis brûle statistiquement plus que

le Yag), de leur réglage (une fluence forte et un temps de pulse long ont plus de risque de

brûler), de l'expérience du praticien pour classer le phototype de la peau, de sa

façon d'examiner la peau et d'y détecter un bronzage même discret, de sa faculté à adapter les

paramètres de sa machine ou de changer de machine si besoin.

 

Il convient de préciser que la brûlure peut résulter non pas du laser, mais parfois du système

de réfrigération de la peau (un froid trop intense, avec un temps d'application prolongé, peut

brûler gravement la peau: cas de l'erreur classique du débutant qui pousse le temps

d'application du froid sur les peaux s ombres, croyant bien faire, et qui provoque des brûlures

par le froid)

Les troubles de la pigmentation de type hyperpigmentation :

Ces troubles de l'hyperpigmentation sont liés à plusieurs causes qui sont, le plus souvent, la

brûlure occasionnant une inflammation et donc une hyperpigmentation post inflammatoire, la

surstimulation de la mélanogénèse sur une peau préparée pour le bronzage ou déja bronzée, la

trop forte réceptivité de la peau pouvant être sensibilisée par un médicament par exemple.

La plupart des troubles de la pigmentation à type d'hyperpigmentation évoluent habituellement

bien si on les surveille, si le patient respecte les précautions (éviction solaire et traitement de

la cause de l'inflamation).

Le retour à la normale est cependant parfois long, s'étendant sur plusieurs semaines à plusieurs

mois. L'utilisation de médicaments dépigmentants peut aider à une amélioration plus rapide.

En cas de brûlure ayant entraîné une hyperpigmentation, il convient bien sûr d'attendre la fin

du trouble avant de traiter à nouveau pour ne pas aggraver les choses. Il est important que

le médecin analyse la raison du troube pigmentaire pour apporter une mesure correctrice

(changement des paramètres, changement de laser éventuellment, pause dans le traitement,

recherche d'une cause favorisante, ou même arrêt définitif sur contre-indication).

 

Exemple de brûlure en cabinet de dermatologue par choix de matériel et de fluence laser

inadaptés. Hyperpigmentation du thorax, de l'abdomen et du dos suite à brûlure second degré

sur très grandes surfaces. Le patient récupère lentement malgré une nouvelle séance

d'épilation sur la zone brûlée non complètement revenue à la normale et l'absence de

consignes sur l'éviction solaire pendant la phase de guérison.

 

Les troubles de la pigmentation à type de dépigmentation (peau et poil)

 

Les troubles de la pigmentation peuvent être inversés avec une dépigmentation (la peau ou le

poil peuvent devenir blancs). Dans la majorité des cas, cette complication survient après une

brûlure et/ou avec des précautions de cicatrisation non mises en place ou non respectées. La

brûlure est soit liée au laser, soit liée à un refroidissement mal dosé. Si la plupart des

dépigmentations rentre dans l'ordre, certaines peuvent être définitives. Leur féquence est

aggravée par le bronzage. Aussi, il convient que les médecins laseristes fassent la chasse au

bronzage et préviennent inlassablement les patientes que le bronzage est une

contre-indication temporaire mais absolue. L'épilation n'est pas une urgence thérapeutique, il faut savoir temporiser pour ne pas faire courir de risques aux patientes, malgré les pressions parfois exercées.

Le changement de couleur d'un tatouage ou d'un maquillage permanent 

Le pigment des tatouages comporte des teintes sombres la plupart du temps. Ces couleurs

peuvent capter de façon anormalement élevée l'énergie du laser et la détourner de sa cible

primaire: le poil. La concentration de l'énergie du laser sur le pigment artificiel du tatouage

provoque pratiquement toujours une élévation de température intense et un risque majeur de

brûlure ou de changement de la coloration du pigment.

L'infection cutanée de type folliculite post laser

L'impact laser provoque généralement une élévation de température locale bien que le principe

de sélectivité de la thermolyse par laser sur la cible poil s' applique dans l'absolu, on ne peut

parfaitement empêcher une action sur les tissus environnants. L'explosion du poil comporte un

risque de traumatisme minime du tissu environnant. Ces effets relativement rares peuvent

conduire à une réaction inflammatoire sur les peau sensibles, et parfois même une infection du

follicule. Ces pathologies sont relativement faciles à gérer par les médecins laséristes. Il

convient de les prendre en charge le plus tôt possible lorsqu'elles surviennent, pour limiter les risques d'extension de l'infection afin de ne pas occasionner de troubles définitifs (cicatrices, dépigmentation, abcès ...).

Le déclenchement d'un herpès en sommeil

Les poussées d'herpès peuvent être majorées par l'exposition à la lumière, tout comme

l'exposition de la peau à un traumatisme. Les médecins laséristes connaissent ce risque et

proposent généralement une prémédication ayant pour but d'empêcher la survenue de la

poussée. Il s'agit habituellement d'une crème antivirale ou d'un traitement antiviral par

comprimés dans les 4 à 6 jours avant le soin laser et dans les jours suivant le geste technique.

En tout état de cause, le médecin lasériste doit savoir reporter les soins sur les zones porteuses

d'une poussée d'herpès et ne proposer le soin que lorsque la lésion herpétique est considérée comme guérie.

Allergie au froid

Aggravation d'un vitiligo

Les lasers d'épilation sont prévus pour toucher la mélanine des poils, pour l'endommager afin

de détruire la papille et obtenir une non repousse définitive. Le vitiligo est une maladie qui

présente des décolorations par défaut de production de mélanine. La logique conduit à

recommander de ne pas traiter les zones à vitiligo (d'autan t que les poils y sont souvent blancs non réceptifs au laser) afin de ne pas aggraver la pathologie ou ne pas risquer de détruire ou d'altérer les mélanocytes subsistants. On considère que le vitiligo est une contre-indication de précaution au laser de dépilation.

Aggravation d'une dermatose ou photodermatose

La lésion de l'oeil et de la rétine

La stimulation d'une zone de duvet

La stimulation paradoxale de certaines zones

Les cicatrices de type hypertrophique, chéloïdes ou atrophiques

Les lésions de la dentine ou de l'émail des dents

 

 

References

Selective photothermolysis: precise microsurgery by selective absorption of pulsed radiation,

Anderson RR, Parrish JA

Dermatol Clin. 1997 Jul;15(3):521-34.

Complications of laser surgery

Nanni C.

J Cosmet Laser Ther. 2007 Jun;9(2):113-24.

Vascular lasers and IPLS: guidelines for care from the European Society for Laser

Dermatology (ESLD).

Laurent PUJOL, Ostéopathe, a déménagé au 5 rue des Frères Leca, 98800 Magenta. Vous pouvez le joindre au +687 26 10 09

2 rue Edouard PENTECOST ,
Domaine Tuband,
98800 Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Contacts

  • Fixe : +687 27 77 27
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale