Centre d'Assistance Médicale à la Procréation de Bretagne Sud Lorient
Bébé est né : je comprends les tests réalisés dès sa naissance - Centre d'Assistance Médicale à la Procréation de Bretagne Sud Lorient - Docvadis

Bébé est né : je comprends les tests réalisés dès sa naissance

Dès leur naissance, les nouveau-nés font l’objet d’examens cliniques et sanguins pour dépister d’éventuels problèmes de développement ou des maladies génétiques.

Quels vont être les premiers tests réalisés dès la naissance de mon bébé ?

√ Sa vitalité

Dès la naissance de votre bébé, la sage-femme ou le pédiatre réalise le test d’AGPAR afin de vérifier ses fonctions vitales. Le test est effectué 4 fois : 1 minute environ après la naissance, puis 5 minutes, 10 minutes et enfin 15 minutes après. Le test porte sur la fréquence cardiaque, la respiration, les réflexes, la couleur de sa peau, le tonus musculaire. Chaque élément est noté de 0 à 2 selon une grille, la note maximale est de 10/10.

 

√ Sa morphologie

La sage-femme ou le médecin vérifie sa taille, son poids et le tour de son crâne (périmètre crânien), son abdomen, ses organes génitaux, son visage et son cou, les os du crâne et palpe les fontanelles. Chaque membre est examiné. Une sonde souple et fine est passée dans les narines, parfois jusqu’à l’estomac, pour s’assurer de sa perméabilité et ôter les mucosités.

 

√ Ses sens

La sage-femme ou le médecin examine ses yeux, ses oreilles, son nez et sa bouche et vérifie sa vue et son audition. Le dépistage néonatal de la surdité est désormais obligatoire et il doit être proposé systématiquement avant la sortie de la maternité. Si l’examen n’a pas été effectué ou n’a pas permis de déterminer les capacités auditives de l’enfant, des examens devront être réalisés avant la fin du troisième mois.

 

√ Ses réflexes neurologiques

Un examen neurologique est pratiqué afin d’évaluer la motricité globale du bébé et ses réflexes. Cet examen porte sur :

  • La marche automatique. Le nouveau-né ébauche quelques pas, lorsqu’il est maintenu en position debout.

  • Le réflexe d’agrippement. Il se manifeste en stimulant la plante des pieds et la paume des mains.

  • Le réflexe de Moro. Il consiste pour le bébé à écarter, puis à embrasser avec les membres supérieurs à la suite d’une traction sur les deux mains brusquement relâchée.

  • La succion et d’autres réflexes présents à la naissance chez un enfant à terme.

 

√ L’absence de luxation

Le pédiatre s’assure que votre bébé ne présente pas de luxation de la hanche, en particulier si son poids est élevé, s’il est né par le siège ou s’il existe des antécédents familiaux. Pour cela, il allonge votre bébé sur le dos, replie ses jambes sur ses cuisses, puis sur son abdomen et lui écarte les genoux. Une radiographie ou une échographie peut être demandée.

 

√ Certaines maladies génétiques

3 ou 4 jours après sa naissance, un examen complémentaire est réalisé. Il consiste à recueillir un peu de sang sur une bandelette de papier buvard, afin de dépister cinq maladies génétiques graves.

  • La phénylcétonurie : maladie héréditaire due à une enzyme déficitaire, responsable d’une atteinte neurologique.

  • L’hypothyroïdie congénitale : déficience de la glande thyroïde pouvant conduire à des troubles de la croissance et du développement neurologique.

  • L’hyperplasie congénitale des surrénales : elle modifie la production d’hormones qui, selon le sexe, entraîne des anomalies du développement sexuel et des troubles du métabolisme.

  • La drépanocytose : maladie héréditaire touchant la composition des globules rouges, provoquant des anémies.

  • La mucoviscidose : maladie héréditaire touchant principalement les voies respiratoires et digestives.

L’examen est réalisé habituellement dans un centre de dépistage régional. Sans nouvelles pendant les quinze jours qui suivent le prélèvement, cela signifieque votre bébé n’est pas concerné. Dans le cas contraire, votre médecin vous en informera pour réaliser des tests complémentaires. Un dépistage précoce et un traitement adapté permettent un développement normal ou d’éviter des complications graves.

Les informations collectées sont notifiées sur le carnet de santé de votre enfant. Veillez à le conserver précieusement et à l’emporter avec vous à chaque consultation.

Pole femme mère enfant du CHBS, Laboratoire BIOLOR


Service d' AMP 1er étage PFME , Laboratoire BIOLOR, Rue Louis Guiguen ,
56100 Lorient, France

Contacts

  • Fixe : 0297069285
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • Hépatite C et grossesse : que devons-nous savoir ?

    Dans un couple, lorsque l’un des deux partenaires est suivi pour une hépatite C, le projet parental doit être programmé et discuté avec le personnel médical pour éviter tout risque de complication. Le dépistage de l’hépatite C a été récemment recommandé de façon systématique chez toutes les femmes en début de grossesse.

    Lire la suite
  • Cancer des testicules: je comprends les enjeux des traitements

    À l’issue du bilan effectué pour votre cancer du testicule, différents traitements peuvent être envisagés. Cette fiche fait le point sur ce qui pourra vous être proposé.

    Lire la suite
  • Suite à une greffe de cellules souches, pourrai-je avoir un enfant ?

    Les patients, ayant recours à une greffe dans le cadre du traitement d'un cancer du sang, peuvent s'interroger sur la possibilité d'avoir un enfant plus tard. Selon leur âge et le stade de leur maladie, ils peuvent disposer de mesures préventives pour préserver les cellules reproductrices, ou de solutions alternatives.

    Lire la suite
  • Vouloir un bébé après avoir eu un cancer : ce que je dois savoir

    Vous êtes jeune. Avant votre cancer, vous aviez un projet de grossesse. Faut-il abandonner cette idée ? Est-ce encore possible ? Est-ce dangereux ? Est-ce raisonnable ? Pour vous ? Pour le bébé ? Votre médecin vous conseillera.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale