Le site du Docteur Claude DEROUSSENT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Je serai absent du 04/10/2018 au 07/10/2018 23:00
En poste aux urgences de l'hôpital de Thann de 8h30 à 20h30

Je serai absent du 11/10/2018 au 14/10/2018 23:00
En cas de nécessité durant mon absence, vous pouvez joindre le Cabinet Médical de KUNHEIM au 03 89 78 85 00

Je serai absent du 18/10/2018 au 21/10/2018 23:00
En poste aux urgences de l'hôpital de Thann de 8h30 à 20h30

Je protège mes enfants en bas âge du soleil et de la chaleur - Le site du Docteur Claude DEROUSSENT - Docvadis

Je protège mes enfants en bas âge du soleil et de la chaleur

Il est essentiel de protéger bébés et enfants des rayons du soleil et des fortes chaleurs.

Comment puis-je protéger mon bébé en cas de fortes chaleurs ?

Evitez les promenades pendant les pics de chaleur, particulièrement s’il s’agit d’un nourrisson de moins d’un an

En cas de sortie, habillez-le légèrement avec des vêtements amples, de couleur claire, sans oublier un petit chapeau.

Ne le laissez jamais seul dans une voiture ou une pièce mal ventilée, même pour une courte durée.

Emportez des quantités d’eau suffisante pour tout déplacement en voiture.

A la maison, laissez-lui seulement sa couche, particulièrement pendant son sommeil. Pas de pyjama.

Humidifiez ses vêtements, pulvérisez de l’eau sur son visage et ses membres avec un brumisateur ou un aérosol d’eau.

Faites-lui prendre des bains au cours de la journée (les bains des bébés doivent toujours être entre 36° et 37°). Bébé se rafraîchira doucement au fur et à mesure que la température du bain baissera.

Faites-le boire régulièrement, plus souvent que d’habitude, et en plus grande quantité.

Occultez les fenêtres exposées au soleil durant la journée.

Aérez les pièces, sauf si la température extérieure est supérieure à la température intérieure.

Evitez les crèmes solaires et préférez un lait hydratant pour bébé.

Comment protéger les enfants plus grands ?

Evitez tout effort intense ou activité sportive durant les pics de chaleur.

Privilégiez les sorties en dehors des heures d’ensoleillement.

Faites-les jouer dans des espaces frais ou en permanence ombragés, ou encore dans un lieu rafraîchi par une climatisation à idéalement 5° C en dessous de la température ambiante. Ne les laissez jamais jouer sous une verrière.

Donnez-leur régulièrement des douches ou des bains frais.

Que dois-je faire face au soleil ?

Le soleil frappe même lorsqu'il ne fait pas chaud et même lorsqu’il y a des nuages.

Ne vous laissez pas abuser par la localisation géographique : le rayonnement solaire est aussi dangereux au Nord qu’au Sud.

Faites-leur porter des vêtements amples, légers, de couleur claire, couvrant les parties exposées de la peau, avec un chapeau large.

Utilisez abondamment de la crème solaire (indice de protection élevé) oudu lait hydratant que vous renouvellerez au moins toutes les 2 heures.

Faites-leur porter des lunettes de véritable protection contre les rayons. Les seuls verres teintés en plastique ne représentent aucune protection pour leurs yeux.

La plupart des parasols empêchent l’exposition directe, mais ne sont ni des protecteurs de chaleur ni des filtres efficaces pour tous les rayons.

Quels signes doivent m’alerter ?

La fièvre, surtout si elle est forte : 40° C.

La pâleur.

La somnolence.

Une agitation inhabituelle.

Une soif intense avec une perte de poids.

Quels réflexes dois-je avoir si l’enfant va mal ?

Placez l’enfant dans une pièce fraîche.

Donnez-lui immédiatement et régulièrement à boire.

Faites baisser la fièvre par un bain à un ou deux degrés au-dessous de la température corporelle.

Consultez rapidement un médecin.

En cas de trouble de la conscience, de refus ou d’impossibilité de boire, de couleur anormale de la peau, de fièvre supérieure à 40° C, appelez sans tarder le Samu en composant le 15.

Comment choisir une crème ou un lait de protection solaire ?

Les produits solaires donnent un indice de protection SPF (sun protection factor), soit, en français, le FPS (facteur de protection solaire).
Cet indice renseigne sur l’intensité de la protection contre les UVB qui sont principalement la cause des coups de soleil et provoquent de véritables brûlures cutanées.
Il y a 4 classes de protection :

  • Faible protection : SPF 6 à 10.

  • Protection moyenne : SPF 15 à 25.

  • Haute protection : SPF 30 à 50.

  • Très haute protection : SPF 50 et +.

La mention « écran total » a été supprimée depuis 2000, car il ne peut pas exister une protection à 100 %.
Pour les enfants, la très haute protection est recommandée. Elle est recommandée dans la plupart des cas, notamment pour les peaux claires.
Les UVA sont également nocifs puisqu’ils accélèrent le vieillissement de la peau et aggravent les effets des UVB.

Attention : n’oubliez pas qu’un produit de protection solaire a une durée de vie limitée, une fois ouvert. Cette durée est indiquée sur le flacon.

 

Il est essentiel de protéger bébés et enfants des rayons du soleil et des fortes chaleursIl est essentiel de protéger bébés et enfants des rayons du soleil et des fortes chaleurs

 

Evitez les sorties au soleil entre 11 h et 16 h, période où les rayons solaires frappent à la verticale et sont peu filtrés par l’atmosphère.
Pour les enfants, préférez les crèmes ou les laits solaires achetés en pharmacie.

SAMU 68


Médecin Régulateur libéral, Mulhouse,

Polyclinique


Centre de soins non programmés, 1 Rue Saint-Jacques,
68800 Thann, France

Cabinet Médical Du Dr Claude Deroussent

10 Rue du Rhin,
(impasse Du Rhin),
68320 Muntzenheim, France

Contacts

  • Fixe : 0389477093
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pars en mer : que devrais-je savoir sur le mal de mer ?

    Le bateau est le moyen de transport le plus susceptible de provoquer le mal des transports. Pouvant toucher un passager occasionnel comme un marin aguerri, le mal de mer, appelé naupathie, peut entraîner des symptômes bien plus importants qu’une simple nausée.

    Lire la suite
  • Je voyage en étant cardiaque : les bons conseils

    Etre cardiaque ne doit pas être un frein à vos envies de voyager. La plupart des déplacements, même lointains, sont possibles. Il faut néanmoins respecter certaines règles pour le faire en toute sécurité et pour en profiter pleinement. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • En mer, j’évite les piqûres venimeuses : les bons conseils

    Vous pouvez rencontrer des animaux venimeux si vous nagez, plongez dans les eaux tropicales, intertropicales ou tempérées chaudes, ou lorsque vous vous promenez en bord de mer. Pour éviter leurs piqûres de venin, vous devez être vigilant et observer certains gestes. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé

    La rage est une maladie virale transmise à l’homme par un mammifère, le plus souvent un chien, lors d’une morsure ou d’un léchage sur une peau lésée. La maladie est toujours mortelle une fois déclarée. Il est impératif de respecter les mesures de précaution et de consulter très rapidement si vous avez eu un contact à risque avec un animal potentiellement porteur.

    Lire la suite
  • Je voyage avec mon diabète de type 1

    Vous êtes diabétique de type 1 et vous allez voyager. Certaines précautions doivent être prises pour prévenir tout risque de déséquilibre de votre diabète.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale