Le site du Docteur Claude DEROUSSENT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Je serai absent du 20/09/2018 au 22/09/2018 23:00
En poste aux urgences de l'hôpital de Thann de 8h30 à 20h30

Je serai absent du 04/10/2018 au 07/10/2018 23:00
En poste aux urgences de l'hôpital de Thann de 8h30 à 20h30

Je serai absent du 11/10/2018 au 14/10/2018 23:00
En cas de nécessité durant mon absence, vous pouvez joindre le Cabinet Médical de KUNHEIM au 03 89 78 85 00

Je dois annoncer mon cancer à mes proches - Le site du Docteur Claude DEROUSSENT - Docvadis

Je dois annoncer mon cancer à mes proches

Votre médecin vous a dit que vous aviez un cancer. C’est maintenant à vous de l’annoncer à votre famille, vos proches, vos collègues et de répondre à leurs questions.

Est-ce important d’en parler rapidement ?

Il s’agit d’une mauvaise nouvelle qui va toucher d’autres personnes de votre entourage dans leur quotidien et dans leurs relations avec vous.
Il est donc important d’aborder rapidement le sujet avec quelqu’un de confiance pour « verbaliser », c’est-à-dire exprimer ce que vous ressentez avec vos mots et votre émotion.

A qui dois-je le dire en premier ?

Il est difficile de faire une généralité. Chaque personne a un contexte familial et amical qui lui est propre.
Vous devez vous poser la question de savoir à qui vous allez en parler en premier. A qui souhaiteriez-vous spontanément vous confier ? Quelle est la personne proche qui pourra et saura vous écouter ?
Si vous vivez seul(e), ce sera un(e) ami(e) ou une personne de la famille. Si vous vivez en couple, ce sera certainement votre conjoint ou votre partenaire. Mais, parfois, un(e) ami(e) peut être une première étape pour mieux aborder ensuite la discussion avec votre conjoint ou avec vos enfants.

Comment l’annoncer ?

Il n’y a là, non plus, aucune recette. Mais il ne faut pas essayer de cacher la vérité à votre entourage. Surtout à votre conjoint et à vos enfants. Ils risqueraient de considérer votre attitude comme un manque de confiance envers eux, voire une trahison. N’anticipez pas, n’imaginez pas et ne craignez pas leurs réactions. Souvent, les réactions dans de telles situations sont surprenantes.
Le retentissement de certains mots ou de certaines situations se réfère à l’univers de chacun, à ses représentations qui sont liées à sa culture, à son expérience, mais aussi à son âge.
Exprimez-vous avec vos mots et laissez les autres s’exprimer avec les leurs.

Comment puis-je être aidé(e) ?

Lors d’une première consultation au cours de laquelle on vous a annoncé votre maladie, l’importance du choc émotionnel a été telle que vous n’avez pas enregistré ou compris tout ce qui vous a été dit. Si possible, faites-vous accompagner par une personne de confiance ; votre cancérologue y sera le plus souvent tout à fait favorable.
Il existe aussi des « dispositifs d’annonce ». Au cours de ces rencontres avec le personnel soignant, vous pourrez poser des questions sur votre maladie, vos traitements, vos besoins de soutien, etc.
Il existe aussi des groupes de parole qui vous permettent d’échanger avec d’autres malades et vous aident à formuler et à parler de votre maladie.

Comment mon entourage peut-il m’épauler ?

On sous-estime souvent son entourage. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on essaie toujours de cacher les choses.
Mais faire confiance à ses proches, c’est autant partager des moments d’angoisse que des moments d’espoir.
Vous pouvez, par exemple, choisir de vous faire accompagner par un membre de votre famille ou un(e) ami(e), lors des consultations ou des soins. Vous vous sentirez mieux soutenu(e) et vous pourrez partager vos réflexions et vos angoisses.
Si vos proches manifestent de l’angoisse et se trouvent en détresse, ils peuvent aussi bénéficier d’un soutien avec un psycho-oncologue.

Faites confiance à vos proches et à votre entourage et ne sous-estimez pas leurs capacités à vous accompagner.
Votre médecin et l’équipe soignante peuvent vous aider. N’hésitez pas à leur poser des questions.

SAMU 68


Médecin Régulateur libéral, Mulhouse,

Polyclinique


Centre de soins non programmés, 1 Rue Saint-Jacques,
68800 Thann, France

Cabinet Médical Du Dr Claude Deroussent

10 Rue du Rhin,
(impasse Du Rhin),
68320 Muntzenheim, France

Contacts

  • Fixe : 0389477093
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Eliminer les larves de moustiques : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les endroits où l’eau peut stagner et où les larves de moustiques pourraient se développer. Plusieurs vignettes vous rappellent que vous devez supprimer les soucoupes des pots de fleurs, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie, couvrir les réservoirs d’eau, couvrir les piscines hors d’usage, etc.

    Lire la suite
  • Je réduis mes ballonnements : un schéma pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réduire vos ballonnements. Les ballonnements abdominaux correspondent à une sensation de gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de gaz dans votre tube digestif. Vous pouvez limiter leur apparition, ou les réduire, en diminuant votre consommation d’aliments qui produisent beaucoup de gaz en fermentant. Il est également très important d’avoir une activité physique régulière. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je lutte contre les acariens : les bons conseils

    Les acariens sont des allergènes fréquents qui peuvent provoquer des crises d’asthme. Maîtriser votre environnement pour limiter leur présence et prévenir vos crises est essentiel. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • Je constitue ma pharmacie familiale : que mettre pour soigner les bobos ?

    Votre lieu de vie est un endroit où peuvent survenir, un jour ou l’autre, des accidents plus ou moins graves. Pour faire face aux bobos du quotidien, différents produits sont à conserver dans votre pharmacie familiale. Voici la liste des produits utiles.

    Lire la suite
  • J'offre un bon sommeil à mon bébé

    Pendant son sommeil, le cerveau de bébé fabrique de l’hormone de croissance et son système nerveux achève son développement. Un bon sommeil est donc garant d’une bonne croissance.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale