Le site du Docteur Claude DEROUSSENT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Je serai absent du 26/11/2018 au 02/12/2018 23:00
En poste aux urgences de l'hôpital de Thann de 8h30 à 20h30

Je serai absent du 13/12/2018 au 16/12/2018 23:00
En poste aux urgences de l'hôpital de Thann de 8h30 à 20h30

Je serai absent du 20/12/2018 au 23/12/2018 23:00
En poste aux urgences de l'hôpital de Thann de 8h30 à 20h30

Maladies transmises par l’alimentation : ce que je dois savoir. - Le site du Docteur Claude DEROUSSENT - Docvadis

Maladies transmises par l’alimentation : ce que je dois savoir.

Les aliments mal lavés, mal conservés ou mal cuits peuvent être les vecteurs de certaines maladies. Les principales sont la salmonellose, l’infection à Escherichia coli, les parasitoses intestinales et l’hépatite A. Les prions des encéphalites spongiformes peuvent être aussi transmis par voie alimentaire. Que devez-vous savoir pour éviter ces maladies ?

La salmonellose 

La salmonellose est une infection bactérienne généralement transmise lorsque l’on consomme crus ou mal cuits des œufs ou de la viande infectés, des fruits et légumes crus et mal lavés et des produits laitiers contaminés par des excréments d’animaux. La contamination peut également être due à la consommation d’aliments souillés par les excréments d’un animal porteur de la salmonellose. Les animaux de compagnie, surtout les oiseaux, les reptiles et les rongeurs, sont couramment porteurs de la salmonellose. 

Elle est à l’origine de la gastro-entérite et des fièvres typhoïde et paratyphoïde, potentiellement plus graves. Ces dernières apparaissent le plus souvent dans les zones où l’hygiène est précaire, principalement en Asie, en Afrique et en Amérique Latine. 

L’hygiène et une bonne cuisson des aliments sont les meilleures façons de se protéger de la salmonellose. Lavez bien vos fruits et légumes avant de les consommer, conservez les œufs et les préparations à base d’œufs crus au réfrigérateur. Lavez-vous régulièrement les mains, surtout après être allé aux toilettes, avant de préparer un repas, avant de manger et après vous être occupé d’animaux. Enfin, il existe un vaccin anti-typhoïdique bien toléré qui vous sera proposé si vous voyagez dans des régions à risque, mais il ne protège que partiellement contre la typhoïde et pas contre les autres salmonelloses. 

L’infection à Escherichia coli 

Escherichia coli (E. coli) est une famille de bactéries qui se logent dans le tube digestif. La plupart sont inoffensives, mais certaines sont à l’origine de diarrhées sanglantes et du syndrome hémolytique et urémique (SHU). L’infection par E. coli se fait généralement en consommant des aliments contaminés, en particulier les viandes crues ou peu cuites, les produits laitiers au lait cru et plus rarement les fruits et légumes crus. E. coli est très présente dans le tube digestif des bovins, c’est pourquoi la contamination peut également survenir lors de la traite et de l’abattage des animaux. 

Là encore, la meilleure façon de vous prémunir d’une infection par E. coli est une bonne hygiène et une bonne cuisson des aliments. Evitez également le contact entre les jeunes enfants et les animaux de la ferme et ne consommez jamais d’eau non potable. 

Les parasitoses intestinales 

Les parasitoses intestinales sont des maladies causées par la présence d’un parasite dans le tube digestif ou l’intestin. Le parasite entre dans l’organisme sous la forme d’œufs ou de larves lors de la consommation d’eau ou d’aliments contaminés, ou encore lorsque l’on porte des mains sales à la bouche. 

Une des parasitoses intestinales fréquente est l’oxyurose, qui touche particulièrement les enfants et provoque des démangeaisons au niveau de l’anus surtout le soir au coucher, des diarrhées, des troubles de l’humeur et des insomnies ou des cauchemars. Certaines parasitoses peuvent être à l’origine de troubles du transit intestinal et perdurer plusieurs années si elles ne sont pas traitées. Le diagnostic se fait par une analyse des selles pour permettre un traitement spécifique. 

Pour éviter la contamination, vous devez adopter de bonnes habitudes d’hygiène. Lavez-vous souvent les mains, surtout avant de manipuler de la nourriture et après être allé aux toilettes. Ne consommez pas d’eau non potable, faites bien cuire les œufs, les viandes et les poissons. 

L’hépatite A 

L’hépatite A est une infection du foie provoquée par un virus qui se transmet principalement par la consommation d’aliments ou d’eau contaminés par des matières fécales. En France, la plupart des nouveaux cas concernent des personnes ayant voyagé dans des régions où les conditions sanitaires sont mauvaises. 

Les symptômes sont variables d’une personne à une autre, mais les plus fréquents sont la fièvre, une perte d’appétit, une diarrhée, des nausées, des courbatures, des urines foncées, des selles de couleur grise et parfois un jaunissement de la peau et des yeux. Dans de rares cas, ces symptômes peuvent évoluer en hépatite fulminante nécessitant une transplantation d’urgence. 

Il n’existe pas de traitement spécifique de l’hépatite A, la maladie évolue spontanément vers la guérison en quelques semaines. Pour limiter la contamination, lavez-vous les mains fréquemment, surtout avant de manipuler de la nourriture et après être allé aux toilettes, ne consommez pas d’eau non potable et lavez bien vos aliments avant de les consommer. Un vaccin efficace qui reste la meilleure prévention si vous voyagez dans une zone à risques. 

Les encéphalites spongiformes 

Les encéphalites spongiformes sont des maladies neurodégénératives provoquées par des agents pathogènes appelés prions, raison pour laquelle on les appelle également maladies à prion. Il existe plusieurs formes d’encéphalites spongiformes, dont la variante de la maladie de Creutzfelt-Jakob transmise à l’homme par la consommation de viande d’animaux atteints d’encéphalite spongiforme bovine.  

Pour se prémunir de la maladie à prion, vous pouvez éviter de consommer les tissus nerveux des bovins comme la moelle ou la cervelle. Cependant, sachez que des tests de dépistage sont pratiqués selon l’âge des animaux avant l’abattage et systématiquement sur les animaux retrouvés morts, même par accident, dans les élevages.

Si vous voyagez dans une région à risques, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui vous rappellera les règles d’hygiène à respecter. Il vous indiquera également les produits désinfectants à utiliser et vous signalera les vaccins conseillés en fonction de votre destination.

SAMU 68


Médecin Régulateur libéral, Mulhouse,

Polyclinique


Centre de soins non programmés, 1 Rue Saint-Jacques,
68800 Thann, France

Cabinet Médical Du Dr Claude Deroussent

10 Rue du Rhin,
(impasse Du Rhin),
68320 Muntzenheim, France

Contacts

  • Fixe : 0389477093
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Dois-je prendre des compléments alimentaires ?

    Les compléments alimentaires sont des sources concentrées de micronutriments, qui regroupent les vitamines, les minéraux et les oligoéléments. Ils n’apportent pas de calories mais sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme en facilitant les réactions énergétiques. Est-il nécessaire d’en consommer en dehors de notre assiette ?

    Lire la suite
  • Un test pour évaluer mes habitudes alimentaires

    Pour assurer un bon équilibre alimentaire, il faut associer un apport calorique, en quantité adaptée à votre âge et à votre activité, et un comportement alimentaire harmonieux, qui allie plaisir et équilibre. Evaluez vos habitudes alimentaires en faisant ce test et selon vos résultats parlez-en avec votre médecin.

    Lire la suite
  • Pendant ma grossesse, je veille à mon alimentation

    Tout au long de votre grossesse, vous devrez accorder une importance particulière à votre alimentation pour la santé de votre enfant et la vôtre.

    Lire la suite
  • J’équilibre mon diabète au quotidien : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les bonnes pratiques à mettre en place dans votre vie pour contrôler votre diabète. Pour cela il faut pratiquer une activité physique, avoir un suivi diététique, surveiller votre poids et vous faire aider pour arrêter de fumer si nécessaire. Puis, selon les cas, la prise quotidienne de médicaments, l'auto surveillance glycémique et la surveillance de vos pieds seront nécessaires. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale