Centre Cardiovasculaire Jean Jaurès Jean Mermoz
J'ai une péricardite : je comprends ma maladie - Centre Cardiovasculaire Jean Jaurès Jean Mermoz - Docvadis

J'ai une péricardite : je comprends ma maladie

La péricardite est une inflammation du sac qui enveloppe le cœur. Elle est le plus souvent bénigne.

Qu’est ce qu’une péricardite ?

Le cœur est enveloppé dans une sorte de sac protecteur appelé péricarde.

Certaines maladies, le plus souvent dues à des virus, provoquent son inflammation : c’est la péricardite.

Cette inflammation provoque des douleurs plus importantes lorsque vous êtes allongé et que vous inspirez... Vous vous sentez extrêmement fatigué, vous avez de la fièvre.

Elle entraîne parfois l’apparition de liquide entre le péricarde et le cœur, ce qui provoque une sensation d’essoufflement.

Comment ma péricardite va-t-elle évoluer ?

La péricardite est le plus souvent bénigne.

Elle guérit spontanément en quelques semaines ou quelques mois.

Des rechutes peuvent toutefois se produire dans les mois ou les années qui suivent.

Pourquoi dois-je suivre un traitement ?

Le premier traitement et le plus important est le repos.

Les médicaments habituellement prescrits sont des anti-inflammatoires, comme l’aspirine.

Ils luttent contre l’inflammation du péricarde et contre la douleur qu’elle entraîne.

Le traitement dure au moins 3 semaines.

Les anti-inflammatoires augmentant l’acidité de l’estomac, un anti-acide est généralement prescrit en même temps.

La péricardite pouvant être la conséquence d’une autre maladie, des traitements supplémentaires peuvent être nécessaires.

Combien de temps vais-je devoir me reposer ?

La péricardite fatigue énormément.

Le repos fait partie intégrante du traitement. Sa durée varie suivant l’importance de l’inflammation, l’effet du traitement et votre état de santé général. Il faut éviter les efforts physiques pendant 2 ou 3 semaines.

La péricardite avec épanchement : du liquide apparaît entre le péricarde et le cœur, et provoque une sensation d’essoufflement.La péricardite avec épanchement : du liquide apparaît entre le péricarde et le cœur, et provoque une sensation d’essoufflement.

La péricardite nécessite un traitement par des anti-inflammatoires et un repos pendant 2 ou 3 semaines.

Centre Jean Mermoz

55 Avenue Jean Mermoz,
Maison des Consultations,
69008 Lyon, France

Contacts

  • Fixe : 0478026793
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Centre Jean Jaurès

51 Avenue Jean Jaurès,
69007 Lyon, France

Contacts

  • Fixe : 04 78 02 67 93
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais les conséquences de l'excès de cholestérol

    L’excès de cholestérol augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Réduire le niveau du mauvais cholestérol dans le sang permet de diminuer le risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

    Lire la suite
  • Dans mon cas : stent ou pontage coronaire ?

    Pour rétablir une circulation sanguine normale dans les artères du cœur, il existe 2 types d’intervention.

    Lire la suite
  • Je comprends la prise en charge de mon insuffisance cardiaque

    Vous souffrez d’insuffisance cardiaque. La capacité de votre cœur à propulser le sang dans vos artères est altérée. Il s’agit d’une maladie chronique qui nécessite, outre une surveillance régulière, de bien suivre les conseils de votre médecin et de bien prendre vos traitements.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur l'hypertension artérielle

    Comme vous le savez probablement, l’hypertension artérielle représente un facteur de risque cardiovasculaire majeur. L’hypertension est, en effet, responsable de la survenue de plusieurs dizaines de milliers d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) chaque année en France.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale