Le site du Docteur Catherine DESGROIS

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Bronchiolite : Quel traitement pour mon enfant ? - Le site du Docteur Catherine DESGROIS - Docvadis

Bronchiolite : Quel traitement pour mon enfant ?

La bronchiolite est une maladie virale fréquente et très contagieuse qui touche les nouveau-nés et les nourrissons.

Qu'est-ce qu'une bronchiolite ?

C'est une infection virale des bronchioles (petites bronches) des nourrissons. Plusieurs virus peuvent provoquer une bronchiolite, mais le plus fréquent est le VRS (virus respiratoire syncytial). Elle survient par épidémies en période hivernale en touchant 30 % des nourrissons.
Le virus se transmet par la salive, la toux, les éternuements et le matériel souillé par ceux-ci et par les mains. Ainsi, le rhume de l'enfant ou de l'adulte peut entraîner la bronchiolite du nourrisson.
La bronchiolite débute par un rhume et une toux qui évoluent ensuite en une gêne et des sifflements respiratoires.

Quels sont les symptômes ?

Si votre enfant tousse, s'il présente une gêne respiratoire, des sifflements, un sommeil difficile, des difficultés à s'alimenter, cela justifie une consultation urgente d'un médecin. La bronchiolite donne peu ou pas de fièvre. Cette maladie est souvent bénigne, mais, chez l'enfant de moins de 3 mois, elle peut être grave.

Comment mon enfant sera-t-il traité ?

Des séances de kinésithérapie respiratoire sont souvent prescrites pour désencombrer les bronches.
Même s'il s'agit d'une infection virale, les antibiotiques pourront être prescrits en cas de surinfection bactérienne ou d'otite associée.
Parfois, des médicaments bronchodilatateurs ou des corticoïdes pourront être prescrits.
La bronchiolite ne dure qu'une dizaine de jours et, le plus souvent, elle ne nécessite pas d'hospitalisation.
Si l'état de votre enfant vous inquiète, n'hésitez pas à contacter un médecin en urgence, même si la dernière consultation est récente.
En cas d'aggravation, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire.

Comment puis-je soulager mon enfant ?

  • Désencombrez régulièrement son nez à l'aide de sérum physiologique, en particulier avant chaque repas. Utilisez des mouchoirs jetables.

  • Humidifiezl'air de sa chambre et aérez souvent.

  • Veillez à ne pas trop couvrir l'enfant.

  • Faites-le boire régulièrement au biberon.

  • Fractionnez les repas.

  • Maintenez son buste légèrement surélevé en plaçant des coussins sous son matelas, afin de l'aider à mieux respirer.

  • Aucun tabagisme là où vit l'enfant, même en son absence.

Soyez vigilant(e). Lavez-vous toujours les mains à l'eau et au savon avant de vous occuper de votre bébé.
Lorsque vous êtes enrhumé(e), utilisez des mouchoirs jetables et évitez de l'embrasser sur le visage.
Ne passez pas les objets (tétines, couverts, doudou) d'un enfant à l'autre sans les avoir nettoyés au préalable.
Votre médecin traitant sait diagnostiquer et traiter la bronchiolite de votre enfant. Demandez-lui conseil sur les signes de gravité et comment surveiller votre enfant.

Cabinet médical

3 rue des Morillons ,
75015 Paris, France

Contacts

  • Fixe : 0148281089
  • Fixe : 0148281089
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Comment savoir si mon proche a une maladie d'Alzheimer ?

    Un de vos proches a des pertes de mémoire qui ne s’arrangent pas avec l’âge avançant. Et si c’était une maladie d’Alzheimer ? Comment le savoir ?

    Lire la suite
  • Accident ischémique transitoire possible : j'ai le réflexe "urgence"

    L’accident ischémique transitoire (AIT) est un accident neurologique déficitaire localisé, brutal, passager : les signes disparaissent en moins d’une heure sans laisser de séquelles ni de lésion cérébrale. Mais l’AIT nécessite une prise en charge médicale rapide.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite
  • J'ai de l'hypertension artérielle : je comprends ma maladie

    Si votre pression artérielle est supérieure à 140 – 90 mmHg, vous avez une tension trop élevée : on parle d’hypertension artérielle. Sa prise en charge est importante car vous pouvez avoir des complications graves.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale