Docteur Catherine BAILY

Endocrinologie
Conventionnement : Exercice hospitalier
Carte Vitale Acceptée
Le point sur les apnées du sommeil - Docteur Catherine BAILY - Docvadis

Le point sur les apnées du sommeil

Arrêts répétés de la respiration au cours du sommeil, les apnées du sommeil peuvent avoir des conséquences majeures sur la santé. Leur sévérité dépend de leur nombre et de leur durée.

J’ai des apnées du sommeil : qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des pauses respiratoires de quelques secondes appelées « apnées » qui surviennent pendant le sommeil.
Les apnées sont causées par lafermeture temporaire des voies aériennes. Ces fermetures surviennent surtout chez les patients chez qui l’air circule mal pendant le sommeil. Les ronflements sont le premier signe de cette mauvaise circulation d’air.
Cela ne veut pas dire que tous les patients ronfleurs auront des apnées. Ceux qui présentent un surpoids ou une anatomie du cou particulière sont plus concernés.

Quelles sont les conséquences des apnées du sommeil ?

Le premier signe est la somnolence au cours de la journée.
Cette somnolence est variable et peut prendre des formes sévères lors d’une phase d’attention soutenue (une conversation ou la conduite automobile).
D’autres signes peuvent également survenir : mal de tête le matin, altération de l’humeur, manque d’énergie, troubles de la mémoire, baisse du désir sexuel, troubles de la concentration (attention aux accidents de la route).
Les apnées entraînent une diminution de l’oxygénation du sang et de micro-réveils répétés.
Les apnées augmentent le rythme cardiaque et la tension artérielle qui peuvent à terme retentir sur le cœur.

Comment vais-je être traité ?

Le diagnostic permet de définir le degré de sévérité. Il prend en compte le nombre et la durée des apnées. Un bilan chez l’ORL permettra de choisir le traitement le mieux adapté en fonction de la gravité.
La première démarche consiste à éliminer les causes aggravantes en respectant quelques règles hygiéno-diététiques : perte de poids (si nécessaire), arrêt de l’alcool, suppression des somnifères.
La seconde démarche est la confirmation du diagnostic par :

  • Une polygraphie pratiquée à votre domicile ou dans un laboratoire du sommeil. Cet examen consiste à détecter les anomalies respiratoires au cours du sommeil.

  • Une polysomnographie qui consiste à analyser les différentes phases du sommeil par l’enregistrement nocturne des activités respiratoires, cardiaques, cérébrales et du taux d’oxygène dans le sang.

Après confirmation du diagnostic :

Pour les apnées légères et modérées, une gouttière dentaire peut vous être proposée.

Dans d’autres cas, il sera mis en place un traitement par pression positive continue ou PPC. Vous devrez porter la nuit un masque raccordé à un appareil qui souffle de l’air sous pression pour empêcher vos voies aériennes de se refermer.

Dans certains cas précis d’apnées ou en cas d’échec de la PPC, on peut avoir recours à l’orthèse d’avancée mandibulaire. C’est un appareil qui se place dans la bouche et maintient la mâchoire inférieure en position légèrement avancée pendant le sommeil, ce qui libère le passage de l’air dans le pharynx et diminue l’obstruction.

Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire en cas de ronflements avec peu d’apnées.

En perdant un peu de poids et en arrêtant l’alcool, vous limiterez les risques d’apnées du sommeil. Ces règles hygiéno-diététiques doivent précéder le traitement.

Hôpital Cochin / Site Port-Royal


Consultation Service de Diabétologie, 123 Boulevard de Port-Royal ,
Pavillon Copernic,
75014 Paris, France

Contacts

  • Fixe : 01 58 41 19 19
  • Fixe : 01 58 41 19 19
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Centre Jacques SENET

12 Rue Armand Moisant,
75015 Paris, France

Contacts

  • Fixe : 0 800 15 3003 appel gratuit
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je comprends le traitement de l'apnée du sommeil

    Cette vidéo permet de comprendre en quoi consiste le traitement de l’apnée du sommeil par pression positive. Le Dr Sapène présente les différents traitements disponibles. Un patient vous montre comment il utilise le dispositif médical de traitement par pression positive. Il partage son expérience et témoigne de l’apport de ce traitement sur sa qualité de vie.

    Lire la suite
  • J'évalue mon niveau de risque cardiovasculaire

    Nous ne sommes pas égaux devant les maladies cardiovasculaires : elles sont déterminées par la présence de facteurs favorisant leur survenue, variables d’une personne à l’autre. Connaissez votre niveau de risque cardiovasculaire pour mieux vous protéger.

    Lire la suite
  • Diabète et artères

    Le diabète, s’il est mal équilibré, peut entraîner des complications. L'excès de sucre dans le sang peut abîmer les vaisseaux sanguins. Ces lésions, une fois installées, sont irréversibles : c’est pourquoi il est essentiel de bien contrôler votre diabète pour les prévenir. Vous surveillerez avant tout vos pieds et l'apparition de douleurs au niveau des jambes.

    Lire la suite
  • J’évalue mon risque d’avoir des apnées du sommeil

    Les apnées du sommeil correspondent à des pauses respiratoires durant votre sommeil nocturne. Elles altèrent la qualité de vie et sont souvent associées à certaines maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, les attaques cérébrales (AVC), la fibrillation auriculaire, et aggravent les maladies des artères du cœur. Elles sont plus fréquentes chez les patients hypertendus, diabétiques et en surpoids. Des tests simples vous permettent de savoir si vous êtes concernés.

    Lire la suite
  • Je mesure ma pression artérielle à la maison avec un autotensiomètre

    L’automesure est un moyen validé pour suivre sa pression artérielle à condition de respecter certaines règles qui conditionnent la fiabilité des mesures.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale