Le site du Docteur Henri AUDIBERT

Cardiologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
J’évalue mon risque d’avoir des apnées du sommeil - Le site du Docteur Henri AUDIBERT - Docvadis

J’évalue mon risque d’avoir des apnées du sommeil

Les apnées du sommeil correspondent à des pauses respiratoires durant votre sommeil nocturne. Elles altèrent la qualité de vie et sont souvent associées à certaines maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, les attaques cérébrales (AVC), la fibrillation auriculaire, et aggravent les maladies des artères du cœur. Elles sont plus fréquentes chez les patients hypertendus, diabétiques et en surpoids. Des tests simples vous permettent de savoir si vous êtes concernés.

Suis-je concerné par le syndrome d'apnées du sommeil ?

Le quizz sommeil ci-dessous, en 7 questions simples et rapides, permet à chacun d’entre nous de savoir s’il peut être concerné par le syndrome d’apnées du sommeil. Chaque question propose 2 réponses : oui ou non. 

Questions

Réponses

 

Oui

Non

1. Avez-vous le sentiment d’être fatigué au réveil, même après avoir dormi 8 heures ?    
2. Ronflez-vous ?    
3. Votre conjoint a-t-il remarqué que vous arrêtiez de respirer en dormant ?      
4. Vous sentez-vous somnolent pendant la journée ?      
5. Vous sentez-vous facilement irritable ?    
6. Eprouvez-vous des difficultés à vous concentrer ?    
7. Souffrez-vous d’hypertension ?    

   

Ce questionnaire peut être une première étape avant d’aller en consultation spécialisée.
Si vous avez répondu par oui à plus de 2 questions sur 7, en particulier si vous avez coché les questions 3 et 4, vous êtes potentiellement concerné.

N’hésitez pas dans ce cas à vous renseigner davantage et à en parler avec votre médecin.

Comment puis-je évaluer mon degré de somnolence ?

Le score d'Epworth permet d’évaluer votre niveau de somnolence dans la journée en évaluant les chances de vous endormir lors de 8 situations différentes :

0 = pas de risque de s'assoupir ; 1 = petite chance de s'assoupir ; 2 = possibilité moyenne de s'assoupir ; 3 = grande chance de s'assoupir

   

Questions

Réponses

 

Oui

Non

1. Assis en lisant    
2. En regardant la télévision    
3. Assis inactif en public (par exemple au théâtre ou lors d'une réunion)      
4. Comme passager en voiture ou transport en commun pendant une heure sans arrêt      
5. En s'allongeant pour faire la sieste l'après-midi si les circonstances le permettent    
6. Assis et en discutant avec quelqu'un    
7. Assis tranquillement après un repas sans alcool    
8. Au volant, après quelques minutes d'arrêt lors d'un embouteillage    

   

Une note comprise entre 0 et 3 est donc appliquée à chaque situation. Le score minimal est égal à 0 et le score maximal est de 24.

Si vous avez un score supérieur à 10, cela témoigne très certainement d'une somnolence accrue, mais un score bas peut aussi bien signifier "je ne suis pas somnolent" ou "j'évalue mal ma somnolence".

Parlez-en à votre médecin afin que votre apnée du sommeil soit prise en charge.

Les apnées du sommeil concernent environ 1 adulte sur 10. Leur identification comme leur prise en charge est indispensable car elles peuvent être responsables de problèmes de santé potentiellement graves.
Sachez que d’autres outils sont à la disposition des professionnels de santé pour leur permettre de faire le point sur votre situation.

Cabinet de Cardiologie

46 Place de la République , 33160 ST MEDARD EN JALLES, France

Contacts

Téléphone : 05 56 95 80 48
Fax : 05 56 05 11 61

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique de Bordeaux Nord


Médecine Nucléaire, 15 à 35 Rue Claude Boucher , 33300 BORDEAUX, France

Contacts

Téléphone : 08 26 30 16 16 / 05 56 17

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Polyclinique Bordeaux Cauderan


Cardiologie, 19 Rue Jude , 33200 BORDEAUX CAUDERAN, France

Contacts

Téléphone : 05 56 17 16 09

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon enfant ronfle : fait-il de l'apnée du sommeil ?

    L’apnée obstructive du sommeil de l’enfant concernerait 2 à 5 % des enfants entre 2 et 6 ans, garçons comme filles. La moitié des enfants amenés en consultation pour ronflement souffre d’apnée du sommeil.

    Lire la suite
  • Je réduis mes ballonnements : un schéma pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réduire vos ballonnements. Les ballonnements abdominaux correspondent à une sensation de gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de gaz dans votre tube digestif. Vous pouvez limiter leur apparition, ou les réduire, en diminuant votre consommation d’aliments qui produisent beaucoup de gaz en fermentant. Il est également très important d’avoir une activité physique régulière. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Le point sur les apnées du sommeil

    Arrêts répétés de la respiration au cours du sommeil, les apnées du sommeil peuvent avoir des conséquences majeures sur la santé. Leur sévérité dépend de leur nombre et de leur durée.

    Lire la suite
  • Diabétique, puis-je obtenir un prêt bancaire ?

    L’accès au crédit à la consommation, au crédit immobilier ou au crédit professionnel est généralement conditionné par la souscription à une assurance contre les risques d’invalidité et de décès. Celle-là est difficile à obtenir pour les personnes qui présentent, selon l’expression consacrée, un « risque aggravé de santé ». La récente convention AERAS a permis de faire évoluer les relations entre les malades et les sociétés d’assurances.

    Lire la suite
  • Pourquoi est-il important que je prépare ma consultation avec un médecin ?

    Une consultation médicale est un moment important et s’y préparer permet d’en tirer le meilleur profit. Bien entendu, vous ne vous préparerez pas de la même façon si vous avez rendez-vous avec le médecin généraliste qui vous suit depuis de nombreuses années et vous connaît bien, ou avec un médecin spécialiste que vous voyez pour la première fois. Quelques conseils utiles dans tous les cas de figure.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale